Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
pol

Ses blogs

demain sera un autre jour(peut-être)

L'humour des mots.
pol pol
Articles : 967
Depuis : 09/05/2007
Categorie : Humour

Articles à découvrir

Paris libéré

Paris libéré

Le 25 août 1944, le Général Von Choltitz remet la capitulation des forces allemandes de la capitale française aux mains du général Leclerc. Après ces longues années d’occupation, Paris est enfin Libre !Un symbole pour une nation entière à reconstruire. La libération de Paris est entamée dès le 10 août 1944 par la grève déclenchée
10 mai 1981. François Mitterrand président.

10 mai 1981. François Mitterrand président.

Le 10 mai 1981, Out le petit Giscard de 1974 qui avait fait de sa toute relative jeunesse d'alors un atout électoral, bien qu'il fut déjà à jouer des coudes pour se faire mousser dans tous les couloirs ministériels depuis plus de 25 ans. Sachant les Français suffisamment crédules pour croire tout ce qui se dit à la télé, sur les différen
Djokovic ou les miracles du retour au vestiaire.

Djokovic ou les miracles du retour au vestiaire.

Comme d'habitude serait-on tenté d'écrire lors de cette Finale de Roland-Garros 2021. Souvent et même 9,9999999 fois sur dix, lorsqu'il est plus que malmené dans les tournois du grand chelem, Novak Djokovic passe par la case vestiaires pour revenir chargé(?) d'une énergie incontrôlable qui lui permet de retourner la situation et de malmener
Enola Gay...

Enola Gay...

Le 6 août 1945, à 8 heures 15, les américains sans se soucier outre mesure des conséquences sur les populations civiles et sur le reste des effets secondaires en général larguent du bombardier "Enola Gay" la première des bombes atomiques de l’histoire utilisée comme arme dans une guerre. Cette bombe ,surnommée "Little Boy" et décorée d
L'école est finie, Youpi...

L'école est finie, Youpi...

Les grandes vacances scolaires d’été se profilent mais suite et non fin de pandémie oblige, nombre de nos chères têtes blondes, brunes, rousses sont depuis longtemps quasiment déjà libérées des obligations scolaires dans leur quotidien. Revenons aujourd'hui sur l’origine dans notre pays de cette scolarisation obligatoire théoriquement
Toussaint, Epitaphes et cie...

Toussaint, Epitaphes et cie...

Bientôt la Toussaint, l'occasion de profiter de la balade dans le cimetière familial pour jeter un œil sur les inscriptions qui jalonnent ces jardins de souvenirs. Sans pour autant oublier le fardeau des familles touchées par un deuil t et en tentant de ne pas offenser les visiteurs éventuels qui viendraient de perdre un proche, nous allons au

Quelle connerie la guerre.... le texte du diamnche

Rappelle-toi Barbara Rappelle-toi Barbara Il pleuvait sans cesse sur Brest ce jour-là Et tu marchais souriante Epanouie ravie ruisselante Sous la pluie Rappelle-toi Barbara Il pleuvait sans cesse sur Brest Et je t'ai croisée rue de Siam Tu souriais Et moi je souriais de même Rappelle-toi Barbara Toi que je ne connaissais pas Toi qui ne me connai

Des vivants et des morts

le texte du dimanche, Andrée Chedid Nos morts Se plaquent sans trace contre nos vitres Gémissent sans voix dans nos accents Oscillent dans la frileuse poursuite de leur chair abolie Leurs cœurs s’endeuillent de la terre Leurs mains se tendent vers nos lueurs Le spectre de leurs bras cherche à nous retenir Mais nos pas de vivants déferlent sa
Soleil cherche futur

Soleil cherche futur

Le mois de juillet 2020 que nous venons de vivre ne restera peut-être pas dans les annales comme le mois le plus chaud de nos étés français mais il figure dans le monde en tête des mois les plus secs jamais enregistrés sur notre planète. Parfait pour arborer un bronzage de bon aloi pour la rentrée de septembre, mais n'en déplaise à tous l
Le texte du Dimanche Farniente

Le texte du Dimanche Farniente

Farniente Théophile Gautier Quand je n’ai rien à faire, et qu’à peine un nuage Dans les champs bleus du ciel, flocon de laine, nage, J’aime à m’écouter vivre, et, libre de soucis, Loin des chemins poudreux, à demeurer assis Sur un moelleux tapis de fougère et de mousse, Au bord des bois touffus où la chaleur s’émousse. Là, pour