Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Joaluna

Joaluna

Ecrire, déchirer, écrire, publier, annuler, pour rêver et faire partager.

Ses blogs

Croisière intime

Croisière intime

Un journal entre réalité et rêve... embarquement pour une destination intérieure.
Joaluna Joaluna
Articles : 66
Depuis : 27/06/2006
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

Les vivants, les morts et les marins

Les vivants, les morts et les marins

Quelqu'un disait qu' il y a trois sortes d'êtres : les vivants, les morts et les marins. Faisons alors en sorte d'être tous des marins. Je fais la ronde des ponts, je passe de couloirs en couloirs, dans l'espoir de suivre tes pas désormais sans parfum. Je prête l'oreille à chaque coquillages noyés, esperant y entendre cette voix familière qu
L'âme en vrai

L'âme en vrai

Qu'est ce que l'âme? On en parle comme de ces vieux contes qui s'enracinent dans le cœur des hommes, on n'y trouve plus que le bon et le mauvais, le noir et le blanc, la grâce et le maléfice, sans vraiment savoir où est la nuance intermédiaire. Quoi qu'il en soit, on raconte qu'elle existe... J'avance face à la mer... Le bruit de mes pieds c
LA MAGIE DE L'EAU

LA MAGIE DE L'EAU

Nous voguons sur le jour et la nuit. Sur cette heure inénarrable où chaque aiguille hésite à dérouler ses secondes, de peur de brusquer l’errante et délicate brumaille. Nous naviguons, accrochés à une demi-part de lune et à une miette de soleil. Sur cet instant inimitable, où le funèbre jeu de lumière vacille et ne peux encore présen
La Lune émoi

La Lune émoi

Je lève mes yeux vers ton visage blafard, qui m’enlève de la terre en une seconde extraterrestre. Je ne suis plus qu’un petit point de suspension, retenue entre le ciel et la terre par le chant crépusculaire des grillons. Je vole, sans ailes, sans rien d’autre que mon rêve éveillé. La lune liera nos rêves à nos nuits, autant de temps
Pas de pas !

Pas de pas !

Je marche sur le sable mouillé par la mer trop bleue. Trop violente pour être embêtée aujourd’hui par des plongeons joyeux. Je traine mes pas comme si demain l’écume blanche ne serait plus que poussière salée. Il est trop tard, ou trop tôt. A cette heure ci les nuages se confondent avec l’eau glacée pour m’ouvrir des portes jusque

La musical'été

Je danse au milieu d'une place où les arcades me regardent sans répondre à l’écho que j’attends. Je bouge dans tous les sens, cherchant la route inconnue des pavés froids de la ville. La ville est bien silencieuse, alors que dans ma tête, se bouscule la terre entière. Je danse sur les bords de ma vie, cherchant en vain où se passe la vr
L'adieu qui ment

L'adieu qui ment

Partir. Y aller…. Partir, se promener, sortir, faire ses bagages, les avoirs déjà fait, pour ….s’en aller… Je dois y aller. Comme un coquelicot dévêtu de ses pétales, comme un monde défait de ses frontières, comme un coup de tonnerre privé de ses éclairs, comme un rire qui joue la grimace. Je dois y aller…Quatre mots qui se donne

Noel en mer

Joyeux noel a tous!!! Le storia continu sa route, avec vous , passagers ! Il existe par vous, et aussi longtemps que vous serez à bord, il vous conduira au delà... de quoi, nous ne le savons toujours pas, mais Noel, c'est aussi ça, un peu de mystère et de magie, qui fait qu'années après années, on se retrouve encore à être ces enfants aux
Le pantin marin

Le pantin marin

A tous les passagers qui tels des pantins dont on aurait coupé les fil, restent tout de même prisonniers des décisions de leur propriétaire invisible, je ne peux que vous dire. .. Do it yourself. Essuyons nos paupières abîmées d’avoir trop vu et pas assez à la fois. Un Un passager un jour me frôle en me dépassant, se retourne, me regard
Un galet, comme les autres?

Un galet, comme les autres?

On parle toujours de bateau, d'avions, de train, de routes, de chemin de fer, de moteur, et d'ailes. On exulte toujours les aventureux avec leur gros sac à dos , les baroudeurs aux sacs vides, et les grandes personnes à la petite malette en main. On félicite leurs projets devenus foudre de sourire, éclairs d'au revoir, pluie de bonheur. Le gale