Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Rudes rêves (poésies par P. Cougé)

Rudes rêves (poésies par P. Cougé)

Humain juvénile essayant de capturer le vent avec un filet à papillons.
Tags associés : poemes

Ses blogs

Poésie contemporaine rudesrêves _

Poésie contemporaine. Aucun usage ou recopie des textes ne sont autorisés, même partiellement, sans accord écrit préalable. Numéros de dépôt sous le logo Copyright France.com.
Rudes rêves (poésies par P. Cougé) Rudes rêves (poésies par P. Cougé)
Articles : 106
Depuis : 21/08/2008
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

La nuit tous les vers sont gris

La nuit je danse dans le venelles de ma vie où des tambours en folie martèlent l'absence La nuit je tombe à travers des portes closes Je me désenglue de la prose d'un bien triste monde La nuit je fuis immobile flèche tendue sur un arc bandé aux nues j'épingle l'ennui La nuit je meurs sous la voûte craquelée d'un plafond étoilé j'élis ma

Les manteaux noirs

Comme des filins, tendus jusqu’au dévidoir Ils arboraient en sautoir, leurs airs séraphins Les Doc Martin’s pilonnaient le trottoir Le cœur à l’étouffoir vers un avenir crachin Les yeux au pochoir, craie blanche sur la peau Ils portaient beaux, drapés dans leurs espoirs Le jour à l’éteignoir, s’éveillaient les corbeaux Et s’éb

Harangue poétique

Faisons chauffer à blancNos stylos-tonnerre Pyrogravons nos mauxSur le cuir du Missel Fondons nos idéauxAu creuset de l’imaginaire Brûlons le signet en nousGlissé par la nuit éternelle Compressons nos sourires d’enfantsExquisons nos cadavres transitaires Dessoudons nos carcansQue s’envole enfin La parole archipel A André mon défunt par

Apologie des apogées

Je suis de partout Et de nul part Déroulant ma bobine vide Dont le fil s'est rompu Sur mes traits tirés Je roule le rocher De mes angoisses A travers la peine De mes ravines Aux Cordillères de mes hiers Mon spleen A la traine Claque des dents Ma carte est constellée D'étoiles mortes-nées Des rêves tortueux lézardent A flanc de mon âme Loin

Balade écossaise

J'inocule en métastases sublimes des vers au parfum d'ardoise Je tisse des rêves turquoises en grossières quenouilles J'écosse des galets en pointillé dont je tapisse les hypogées Je lisse à la pattemouille des canopées aux racines mes matins effilochés aux cieux de rouille Philippe Cougé édition du 04 janvier 2011 (première édition)

étoiles avortées //////

poétweet du jour : Nos meilleurs poèmes restent a écrire, embryons mort-nés de nos rêves stériles, abandonnés, nus, aux lueurs noires de nuits sans lune. © Ph. Cougé (Copyright déc. 2013) Suivez moi sur tweeter : @rudesreves

///////Cédilles

Le vent s'enroule en dunes cartonnées Les nuages finissent d'effilocher Les franges d'un ciel laineux Une langue miel postillonne Sur le pointillé d'un horizon huileux Et Distille ses taches en kyrielles Sur la mer qui ronchonne Il est la cédille rebelle Frontière intangible D'un néant escarpé Ce silence volubile Qui égosille le monde En par

Balade écossaise 2

Le vent sentinelle effiloche la robe frangée d'un saule moussu Un vieil écossais au kilt flanelle exposant aux muses son calice écorcé Aux notes bossues des cornemuses émoussés Philippe Cougé édition du 04 janvier 2011 (première édition)

Le filet des rêves

Je n’ai pas rompu le lien D’avec nos chers défunts Comme un pêcheur ses rets Je remonte des limbes talismaniques Un mince filet d’or vaporeux Je souffle un amour volcanique Sur leurs joues râleuses J’illumine d’un azur éblouissant Leurs doux regards fanés J’insuffle une joie carmin Dans leurs lèvres exsangues Je remets en vives ea

Protozoaire

Survivance - De l’espèce Outrecuidance - De la race Malfaisance - Des croyances Destruction - De soi Panégyrique - De l’émoi Eloges - De l’arraison Absurde Abrupte Incongrue Inamovible Envie - De tout comprendre Soif - D’être Désir - De ne pas se méprendre Illusoire Inutile Hypothétique Hallucinatoire Besoin - D'instrumentaliser Sa d