Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Lionel Degouy

Lionel Degouy

Ses blogs

Le site du groupe Cassandre

Le site du groupe Cassandre

Littératures contemporaines, pamphlets, poésies, philosophies, religions, arts.
Lionel Degouy Lionel Degouy
Articles : 50
Depuis : 20/12/2007

Articles à découvrir

La tolérance chez Calvin a-t-elle encore un sens pour nous ? Par Arnaud MERCADIER.

La tolérance est communément définie aujourd'hui comme étant la capacité d'un individu à accepter une chose avec laquelle il n'est pas d'accord. Ce sens est acquis grâce au développement de valeurs et de normes morales multiples (l'autorité d'une vie peut ainsi avoir plusieurs sources reconnues comme valides : la raison, Dieu, la nature, e

Calvin. Par Olivier ABEL.

Disons le d’abord : mon propos n’est pas d’arrondir les angles, ni de brosser le portrait moderne, libéral, démocratique, et gentillet du Réformateur en pasteur végétarien. C’est d’abord de comprendre en quoi la Genève de 1550 n’est pas une « Calvingrad » glaciaire, mais un volcan, une ville en état de révolution, attirant des

La force de décliner. Par Olivier ABEL.

Alors que bien des pays émergents se lancent avec frénésie dans les bienfaits de la production-consommation, dans nos sociétés on n'y croit plus trop. Elles sont apparemment fondées sur le désir de consommer et le besoin de travailler, mais tout se passe comme si, discrètement, leur centre de gravité était en train de se déplacer. Le cœ

De l'enfer et du paradis. Par Rachid BENZINE.

Qui n’a jamais tremblé à l’écoute des récits terrifiants sur le « Jugement dernier », ce fameux jour où la sentence divine frappe les actes humains pour les sanctionner ou les récompenser ? Et inversement, qui n’a jamais imaginé ce que pouvaient être les délices du Paradis ou les affres de l’Enfer ? Ces deux lieux, où vient s’

Mumia. Par Pierre NOEDE.

Depuis vingt-sept ans tu tournes en rond et en carré dans un couloir de la mort, à Philadelphie la mal-nommée. Misadelphie, tu hais ton frère. Ton frère noir. Tout est là. Militant des droits de l'homme, des droits des noirs, il fallait l'abattre. On lui a fait un procès inique, digne des sbires de Staline. Faux-témoins, juge acharné à sa

Subversion prophétique. Par Rachid BENZINE.

Le judaïsme, le christianisme et l’islam, trois religions monothéistes, nées au coeur du Proche-Orient se caractérisent par l’accueil d’une révélation médiatisée par des hommes qui se sont présentés comme les «porte-voix» de Dieu. Ces personnes sont appelées «prophètes». Qu’il s’agisse des propos d’Abraham, de Moïse, de

On va s'aimer. Par Lionel DEGOUY.

On va s’aimer. C’est sûr. Et pour toujours. Un jour. Un jour de grand soleil, un jour de pluie. Un jour de guerre, un jour de paix. Un jour de haine. Un jour de peine, un jour de joie. Pour que nous soyons bien convaincus de l’infernale beauté du monde qui nous est offert. Mais aussi du monde qui vient. Celui qui sans détour vaincra. Ne se

Et si l'amour n'était pas précaire ? Par Lionel DEGOUY.

Il est certain que tout s’en va. Bien loin de nous. Jusqu’à l’amour, que l’on voudrait nous faire passer pour nécessairement, oui, nécessairement, précaire – il suffit, pour s’en convaincre, d’écouter Madame Parisot, Présidente du Medef : « l’amour est précaire, pourquoi le travail ne le serait-il pas aussi ? » Sans rire, n

Nous nous retrouverons tous. Par Lionel DEGOUY.

Bon. C'est le bordel. On va pleurer, encore. On va tuer les voisins, assassiner son chien, bouffer du cheval. Demain sera éternellement demain. Seulement voilà, on aime. On aime très fort le vent des nuits d'été, la chaleur d'un feu de bois les jours d'hiver. On aime un autre que soi-même. Parfois. Souvent. Toujours. Alors s'installe en nous

Corps hurlants. Par Stéphane LAVIGNOTTE.

Dans un récent billet sur le site Médiapart ( http://www.mediapart.fr/club/blog/eric-fassin/121109/le-prix-de-la-liberte-d-expression#comment-421751 ), Eric Fassin revenait sur l'affaire Ndiaye/Raoult. Il remarquait que lorsque Marie NDiaye s'est vu décerner le prix Goncourt, le 2 novembre, on a beaucoup souligné qu'en plus d'un siècle, elle n