En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Kalev

Kalev

Kalev est le nom d'un Dieu estonien et finnois, mieux connu sous celui de Kaleva en Finlande, c'est aussi celui que j'ai choisi pour parler de mes lectures et de mes visionnages de film.

Ses blogs

Le blog de Kalev

Le blog de Kalev

Chroniques de lectures, anciennes ou toutes récentes, avec quelques chroniques de films ici ou là.
Kalev Kalev
Articles : 261
Depuis : 19/09/2010
Categorie : Mode, Art & Design

Articles à découvrir

Divinités du Styx, de Marcel Schneider

Divinités du Styx, de Marcel Schneider

Après Didier Lemaire, encore une fabuleuse découverte faites par hasard dans le domaine de la nouvelle. Une découverte plus ancienne : j'avais emprunté ce recueil il y a déjà plus de neuf mois, dans un lieu branchouille mais où passait un bon concert et qui, au moins, abritait une bibliothèque sans adhésion ni limitation d'emprunt, même e
Les Groseilles de novembre, d'Andrus Kivirähk

Les Groseilles de novembre, d'Andrus Kivirähk

Plus d'un an et demi après avoir terminé ce magnifique roman qu'est L'homme qui savait la langue des serpents, je découvre, avec beaucoup de retard, la parution en français, toujours aux éditions du Tripode, d'un autre roman de l'estonien Andrus Kivirähk. Si Les Groseilles de novembre est paru un an après L'homme...en français, il lui est a
Au Pays, de Tahar Bel Jelloun

Au Pays, de Tahar Bel Jelloun

Inculte comme je suis, je ne connaissais jusqu'alors Tahar Ben Jelloun que de nom. Un nom, qui, certes, me hantait depuis que j'en avais lu extrait de son oeuvre dans un manuel de français de collège, la condition idéale pour qu'un titre de roman ou un nom d'auteur me marque de façon indélébile, m'inspirant des envies de lectures à l'âge ad
Le Papillon, d'Andrus Kivirähk

Le Papillon, d'Andrus Kivirähk

Après L'Homme qui savait la langue des serpents et Les Groseilles de novembre, je poursuis mon exploration de la biblio de ce grand auteur estonien, avec un roman paru en ce début d'année, toujours aux éditions du Tripode, mais qui s'avère être le tout premier roman de l'auteur paru en Estonie (en 1999). L'histoire de ce roman en est un lui-m
Cycle Bérengère Cournut

Cycle Bérengère Cournut

J'avais déjà parlé de Bérengère Cournut il y a la bagatelle de six ans, à propos de son remarquable roman surréaliste L'écorcobaliseur hommage à Henri Michaux qui n'oubliait pas de développer un style personnel. A l'époque, dans la foulée, j'avais lu la nouvelle / poème en prose Nanoushkaïa édité chez l'Oie de Cravan, mais je n'avai
Contes et récits métissés de Guyane, de Didier Lemaire

Contes et récits métissés de Guyane, de Didier Lemaire

Encore une trouvaille fabuleuse faites par hasard par hasard, en chinant chez un bouquiniste à l'occasion d'une sortie librairies avec un club de lecture (je suis d'ailleurs ravi d'avoir trouvé ce livre d'occasion, pas seulement pour une vulgaire raison pécuniaire, mais parce que ça m'évite de nourrir son éditeur aux pratiques honteuses, L'Ha
Ronce-Rose, d'Eric Chevillard

Ronce-Rose, d'Eric Chevillard

Jusqu'ici, je ne connaissais Eric Chevillard que par cette relecture de conte très drôle qu'est Le vaillant petit tailleur, que j'avais lu il y a la bagatelle d'une petite dizaine d'année. Curieusement, je n'avais pas poussé plus loin mes explorations, du moins jusqu'à je craque, hier, pour son dernier roman, Ronce-Rose, paru, comme la plupart
Le Secret de Terabithia, de Katherine Paterson

Le Secret de Terabithia, de Katherine Paterson

Dans cet article, il sera moins question du film réalisé en 2007 par Gabor Csupo, qui a popularisé l'univers de Terabithia, que du roman dont il est adapté. Je ne m'interdis pas cependant de faire référence au film, que j'ai vu surtout dans l'optique de rédiger cette chronique en connaissance de cause, dont je n'attendais pas grand-chose, et
Stella Corfou, de Béatrix Beck

Stella Corfou, de Béatrix Beck

Attention, Découverte exceptionnelle. J'ai acheté Stella Corfou à l'étal librairie d'un festival, je n'étais plus très sobre, mais j'ai senti, en parcourant quelques pages, que je tenais quelque chose d'énorme, une découverte comme on en fait peu dans sa vie de lecteur. L'impression ne s'est pas dissipé avec l'ivresse, et je n'avais guère
Une Bouche sans personne, de Gilles Marchand

Une Bouche sans personne, de Gilles Marchand

Evénement de la rentrée littéraire 2016, le premier roman de Gilles Marchand (auteur à ne pas confondre avec le réalisateur du même nom), paru aux excellentes éditions Aux Forges de Vulcain, déjà éditeur entre autre des romans de William Morris dont j'avais déjà parlé ici ou là, me faisait de l'oeil depuis sa sortie, surtout avec la p