En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

RobertHolcmanArt

Ses blogs

Robert Holcman Art

Robert Holcman Art

Ces dessins sont caractérisés par la noirceur, la violence, la déstructuration des modèles captés, la déflagration infligée à leur visage. Mais la rage destructrice se conjugue pourtant avec les entrelacs joyeux des lignes qui virevoltent sur le papier, expression du plaisir du geste qui dépose l'encre. Un mot me semble déterminant pour les décrire : affranchissement. Je m'affranchis de toutes les règles. Sans entrave, je me laisse aller à la liberté, avec comme corollaire une sensation de solitude absolue dans la réalisation. Je suis maître en mon royaume, mais un royaume vide d’âmes. S'agit-il d'errance, comme pourrait le laisser croire le cheminement apparemment erratique de l'instrument dispensateur d'encre sur le papier ? Non, il s'agit d'une fausse improvisation : je crois improviser mais l'esprit, l'inconscient, le réflexe artistique, je ne sais dire... disons l'esprit, tient le licou serré à la main qui trace. Il s'agit sans conteste d'une sur-présence du moi intérieur, qui envahit tout, violente les modèles ravalés au rang de mèche d'amorçage.
RobertHolcmanArt RobertHolcmanArt
Articles : 48
Depuis : 25/10/2015
Categorie : Mode, Art & Design
Robert H.

Robert H.

Réflexions, analyse, souhaits, mouvements d'humeur... alimentés par l'actualité.
RobertHolcmanArt RobertHolcmanArt
Articles : 191
Depuis : 21/02/2006

Articles à découvrir

Syrie : l'effarante indécision d'Obama

Le comportement de l'actuel président des Etats-Unis, Barack Obama, dans l'affaire du bombardement à l'arme chimique de quartiers de Damas laisse pantois. Après avoir averti que l'utilisation d'armes chimiques dans le conflit syrien était aux yeux des Etats-Unis une "ligne rouge" (c'est-à-dire une transgression qui appellerait une réaction mi
Aisselles

Aisselles

Encre noire sur papier lisse, 30 cm x 40 cm, à partir de modèles vivants

Election de Trump : l'Amérique fait de nouveau peur

L'adulation médiatique dont a fait, et fait encore, l'objet Barack Obama, a masqué une réalité dont on n'est pas près de mesurer les répliques télluriques dans la géopolitique internationale. La pusillanimité sans précédent de ce président a réduit à peu la force dissuasive qui réside dans la personnalité de chaque président - tout

Salah Abdeslam savait-il pour Bruxelles ?

Donald Trump, candidat à l’investiture républicaine dans la perspective de la prochaine élection présidentielle aux Etats-Unis aurait déclaré sur CNN que torturer Salah Abdeslam aurait permis d’éviter les attentats de Bruxelles. Par-delà sa énième provocation, les propos de Donald Trump ramènent cruellement à la lumière les débats

Peillon : la différence entre stigmatisation et déportation

Vincent Peillon, en course dans la primaire du parti socialiste pour la désignation du candidat à l'élection présidentielle, vient - après tant d'autres - de mettre en parallèle la situation des musulmans en France aujourd'hui, avec celle des juifs sous l'occupation allemande : « Certains veulent utiliser la laïcité - ça déjà été fait
Estompes

Estompes

Encre noire sur papier lisse, 30 cm x 40 cm, à partir de modèles vivants

Bananes, cocotiers et chambres à gaz : « l’humour » qui déshumanise

Qu'est ce qui relève de l'humour et qu'est ce qui n'en relève pas ? La décision du ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, de faire étudier par ses services les modalités pratiques d'une interdiction des spectacles de Dieudonné vient soulever - une nouvelle fois - cette question particulièrement épineuse. Le métier des humoristes est par d

Fabius révolutionne la doctrine d'emploi de l'arme atomique française

Invité de Jean-Jacques Bourdin sur BfmTv/RMC, le lundi 3 septembre 2012, Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères de la France, a répondu au journaliste qui l'interrogeait quant à l'utilisation éventuelle d'armes chimiques ou bactériologique par le régime syrien, ou bien le risque de mouvement de telles armes à fin d'utilisation, q