Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Fatima Souab

Fatima Souab

Je n'ai d'autres prétentions que de témoigner sur mon époque…

Ses blogs

Ma société, mon époque

Ma société, mon époque

Mon souhait est de traverser notre époque en apportant mon témoignage et mon regard très personnel sur la vie, les personnes, la société. Tôt s'est posée à moi la question du sens de la vie. La seule réponse trouvée dès l'enfance, comme un remède à tous mes mots… c'est l'écriture. Donc je gratte et écris… dans l'espoir de me convaincre du sens et de la valeur de l'existence. C’est une forme de résistance.
Fatima Souab Fatima Souab
Articles : 212
Depuis : 17/05/2005

Articles à découvrir

Des larmes

Il n’y a pas que l’amour qui fait pleurer. Il y a ce frère que tu as vu partir un jour à l’aube et que jamais tu n’as revu. Il y a cette sœur dont l’esprit a pris la poudre d’escampette. Il y a cette mère et ce père que tu aimes à en avoir mal qui se préparent à partir. Il y a ce petit garçon dont la vie est si fragile et cette

Tu as toute ma haine

Je te hais toi le terroriste qui veut entraîner le pays dans ton néant. Je te hais pour tes défaillances et tes faiblesses. Je te hais pour la mort que tu as donnée et pour le malheur que tu as infligée aux familles et à notre pays. Puisses-tu crever avec toute ma haine.

Pas de pipe

Il fumait la pipe; L'homme qui voulut me séduire. Il la jeta au milieu de la table, Et m'invita à la cueillir, pour mon plaisir, Avec ma bouche. Sais-tu ? Quand bien même ce joujou m'aurait semblé attirant, Je ne céderai pas.
Nomades

Nomades

Un jour, les volets, rouillés, ne s'ouvriront plus. Les fenêtres resteront fermées pour toujours. Aucune vie n'irriguera la maison de cinq étages que tu auras vu sortir de terre. Les habitants auront disparu, partis vers d'autres cieux ou envolés au ciel. Ce sera l'automne pour cette belle demeure autrefois radieuse et bruyante.

La sortie

Je pars. Des cartons, des meubles, des classeurs closent des années d’absence. Une longue période d’égarement. Certains racontent l’amour trahi, l'amour défunt ou l’amour tué par le temps. Je ne raconte ni l’un ni l’autre. Je n’ai pas aimé. Un jour, par bêtise ou par désespoir, je me suis constituée prisonnière. J’ai renco

Salopes

Ce matin je n'ai qu'un seul mot sur les lèvres. Je n'arrive pas à m'en libérer. Je veux le crier. Je veux qu'Elles l'entendent. SALOPES. Je dis SALOPES à toutes ces FEMMES qui ont confisqué le féminisme, la féminité et qui s'acharnent à émettre des injonctions à toutes les nanas qui ne leur ressemblent pas et qui exercent leur libre arbi

La chanson de Jobette

J'ai jeté une bouteille dans le ciel remplie de mes prières et de mes appels. Je veux convaincre Dieu de saisir la main que je lui tends jours et nuits pour me sauver du néant dans lequel je sombre depuis la naissance. Tout est non sens et le temps n'apporte aucun espoir et aucune surprise. Autour, tout est pénombre. Et tout est tellement gris.

Pas de printemps

Elle revient à pas feutrée la ritournelle du printemps. Pour autant impossible de s’y faire. Je le répète en silence. Il ne reviendra pas.

Mes proverbes…

C'est la page qui ne peut se terminer…à moins de mourir, ce que Dieu seul décidera.En attendant, cette page est dédiée à mes proverbes. 1. Même moche, bête et con, un homme a une bite. 2. Pire que le couloir de la mort, il y a le tunnel du couple. 3. Le cul est le propre de l'homme. 4. L'enfant est l'expression officielle de l'autosatisfac

Vision cauchemardesque

Montataire tu résistes. Quelle petite fille te regardait de sa cuisine ? Quelle grande fille te regarde encore ? Image en tenue de gendarmes, Ton béret mi vert mi-bleu m i- béton Coiffe la ville avec la même aigreur , Le cœur en sang et les yeux rouges de colère ou d’amour.