En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Samuel Degasne

Ses blogs

Samuel Degasne

Samuel Degasne

Journaliste dépendant & théoriste musical.
Samuel Degasne Samuel Degasne
Articles : 1028
Depuis : 23/01/2005

Articles à découvrir

Longueur d'Ondes #83 - automne 2017

Longueur d'Ondes #83 - automne 2017

Dur à queer Vous sentez ? Il y a comme une odeur de pourri dans l’air. Des relents nauséabonds qui semblent surgir d’outre-tombe... S’il n’y avait qu’Halloween en cette période, ça irait, mais il y bien quelque chose qui gangrène en ce moment. Des affiches déchirées, des œuvres attaquées, des gens moqués, frappés, une parole tr
JULIA LANOË : « Les gens sont sortis du placard… mais pas du bon ! »

JULIA LANOË : « Les gens sont sortis du placard… mais pas du bon ! »

Sexy Sushi / Mansfield.TYA / Rebeka Warrior dj set Lorsque l’on a proposé à l’artiste de poser dans l’édifice religieux de son quartier, version la vierge & la putain (ou comment hystériser des fidèles déjà peu à l’aise avec la thématique queer), Julia était hilare... Hérétique, elle ? Une triste habitude pour celle qui s’est
MORIARTY : lettres à France

MORIARTY : lettres à France

Le 15 octobre 2007 sortait le premier album de Moriarty : Gee Whiz But This Is A Lonesome Town... 2007, donc. Et (déjà) dix ans écoulés depuis. Or, si à leurs débuts ces Franco-américains-folkeux, habitant Paris, n’avaient pas imaginé cette longévité, nous n’avons jamais douté de leur légitimité... Dix ans, c’est assez pour s’o
FANY CORRAL : « Non, Jean-Luc Mélenchon n’est pas queer ! »

FANY CORRAL : « Non, Jean-Luc Mélenchon n’est pas queer ! »

Label Kill The Dj / festival Loud&Proud Pourquoi monter ce festival ? Je ne vais pas reparler du Pulp, j’ai l’impression de faire ma Régine… Mais, oui, j’ai toujours eu des activités politiques, comme par exemple Gouine comme un camion : un char de la Marche des fiertés, financé de façon participative. Je refuse de me contenir pour ne
UCLA - "Une chanson, l'addition !" se décline

UCLA - "Une chanson, l'addition !" se décline

Chaque vendredi, retrouvez, en vidéo et en seulement 2 min. 30, la petite histoire des grandes chansons des années 60 à nos jours. En complément, découvrez aussi du contenu inédit (photos de tournage, documents d'époque, playlists, liens pour approfondir le sujet...) sur l'ensemble des plateformes. * YouTube * Facebook * Twitter : @ChansonAd
"Une histoire populaire des" MORIARTY

"Une histoire populaire des" MORIARTY

Après presque deux ans de silence, le groupe folk/blues rock était de retour sur scène, le 9 octobre, à l’occasion de l’enregistrement des Concerts Volants d’Arte à l’Institut du monde arabe. Un prétexte comme un autre pour fêter les dix ans de leur premier album Gee Whiz But This Is a Lonesome Town. Qui mieux que le Beaubourg de la
L’école des fables (Vié, Semence, Marceau)

L’école des fables (Vié, Semence, Marceau)

Livre-CD pour enfants, son principe s’articule autour d’une dizaine de fables originales et mises en musique. Toutes ont attrait aux animaux, dont les traits de caractère souligneront la morale et/ou l’apprentissage (double-lecture, nous voilà). Pour fil rouge ? La classe de Mademoiselle Plume, où est introduit le joyeux bestiaire, du moin
De QUEER avez-vous peur ?

De QUEER avez-vous peur ?

L’une (Julia Lanoë) est artiste schizophrène. Face A : électro-trash sous étendard Sexy Sushi. Face B : chanson sensible au sein du binôme Mansfield.TYA. Avant de se réinventer aujourd’hui dj… L’autre (Fany Coral) fut directrice artistique de l’ex-Pulp, boîte parisienne lesbienne (créée en 1997 ; tuée en 2007) avant de cocréer
One, two, three, four, Ramones ! (Cadène, Bétaucorut, Cartier)

One, two, three, four, Ramones ! (Cadène, Bétaucorut, Cartier)

L’éternelle difficulté des biographies – qui plus est graphiques – est son nécessaire (ou disons habituel) besoin de raccourcis. Mais si le propos sait rester juste et nuancé, l’économie du récit peut être passionnante. Un simple dessin ou une action, semble-t-il fortuite, vaut alors tous les discours pour décrire la psychologie d
Hip-hop family tree – vol. 2 (Ed Piskor)

Hip-hop family tree – vol. 2 (Ed Piskor)

Après un premier tome situé dans les années 70, l’incroyable saga en bande dessinée sur la naissance et l’explosion du courant musical new yorkais concentre son récit de 81 à 83. Avec, toujours, une même érudition documentée, vintage et touffue, sans être plombée. Plus bavarde aussi, mais la période s’y prête : le hip-hop quitte