En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services, d'outils d'analyse et l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Zirem youcef

Zirem youcef

Ses blogs

L'Homme qui n'avait rien compris

L'Homme qui n'avait rien compris

pensées dispersées sur le temps qui passe...
Zirem youcef Zirem youcef
Articles : 352
Depuis : 09/03/2015

Articles à découvrir

Le temps que la tempête passe...

Le temps que la tempête passe...

" (...) Je connaissais Matoub Lounès mais je n'étais pas son ami proche. Si j'avais été son ami proche, j'aurais tout fait pour que Matoub Lounès reste à Paris, le temps que la tempête générée par sa parodie de l'hymne national algérien se calme un peu. Si j'avais été son ami, je lui aurais signifié que le fait que sa femme n'obtenait
Les mots

Les mots

Youcef Zirem et Alexandra Pasquer devant la mairie du 5e arrondissement de Paris Les mots ont parfois une force incroyable pour juguler l'incompréhension et le malentendu; ils signent ainsi une admirable tentative de s'opposer au néant...
Un hommage à Paris...

Un hommage à Paris...

A Paris, quand j'ai un peu de temps libre, je prends le bus et je m'embarque dans un voyage où la mémoire, la magie de la ville, la nostalgie, l'inconnaissable se mêlent...De ces pérégrinations est né un livre: Le Semeur d'amour...J'ai écrit Le Semeur d'amour dans les bus parisiens en hommage à cette merveilleuse capitale qui sait, aussi, p
Matoub Lounès, la fin tragique d'un poète...

Matoub Lounès, la fin tragique d'un poète...

" (...) Le samedi 28 janvier 1995, Matoub Lounès avait rempli, par deux fois dans la même journée, cette grande salle parisienne: à 14h et à 20h. Remplir le Zénith pour un artiste n'est pas une chose facile, le faire deux fois dans la même journée, avec brio, donne une idée précise sur les capacités et l'influence du chanteur. Matoub Lou
  Le Cri du corps* d'Anne-Véronique Herter ...

Le Cri du corps* d'Anne-Véronique Herter ...

Le Cri du corps* d'Anne-Véronique Herter L'incroyable odyssée d'une femme douée Il faut du courage pour écrire un livre pareil. Récit poignant, Le Cri du corps est un témoignage qui saisit avec justesse les méfaits des temps dits modernes. Au moment où le travail se raréfie en Occident, les employeurs se comportent souvent avec indécence;
Yves Michalon, simplicité et bonté...

Yves Michalon, simplicité et bonté...

Yves Michalon et Youcef Zirem Pour la 40e rencontre du Café littéraire parisien de l'Impondérable, j'ai eu le grand plaisir de recevoir, le dimanche 10 juin 2018, l'écrivain et éditeur Yves Michalon...Nous avons eu un magnifique échange autour de l'essentiel, de l'humain, des vraies valeurs...Comme son grand-père, Yves Michalon est entièrem
Une dédicace, un livre, un clin d'oeil...

Une dédicace, un livre, un clin d'oeil...

Mon dernier livre, un récit, Matoub Lounès, la fin tragique d'un poète sort aujourd'hui à Paris aux éditions Fauves...C'est le 14 juin, une date-symbole...Le 14 juin 2001 avait eu lieu, à Alger, la plus grande marche de contestation de l'histoire de l'Algérie "indépendante"...Ce récit revient sur tout le parcours du chanteur-poète-militan
Arezki Ait Larbi s'adresse à Ferhat Mehenni...

Arezki Ait Larbi s'adresse à Ferhat Mehenni...

Menaces sur la Kabylie Ne pas céder à la peur ! Protéger nos libertés ! Réhabiliter le débat pluriel ! La dérive était prévisible ! En demandant à la Kabylie «d’accepter de bonne grâce et en toute conscience la mise sur pied d’un corps de contrainte», Ferhat Mehenni a déclenché un séisme de réprobations. Intervenant dans un con
Jamais il n'a triché...

Jamais il n'a triché...

Matoub Lounès, paix à son âme, dessiné par le peintre et musicien Thierry Deffrenne Mon livre sur Matoub Lounès, paix à son âme, sortira à Paris au mois de juin...Ce récit revient sur le parcours impressionnant de cet homme généreux, talentueux et sincère. Jamais il n'a triché, jamais il ne s'est laissé faire, son courage est devenu l
Ferhat Mehenni répond à Arezki Ait Larbi

Ferhat Mehenni répond à Arezki Ait Larbi

Cher amiQuelles que soient les vicissitudes du temps, les malentendus ou les divergences d’opinion, les coups de griffes ou les coups de poignard dans le dos, les procès d’intention ou autres indélicatesses dont souvent me gratifient d’anciens compagnons de lutte, j’ai pour constance de garder mon amitié à toute personne, comme toi, aya