Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Léo

Léo

Voyageur invétéré, je ne désespère pas de comprendre quelque chose à la vie, cette histoire "pleine de bruit et de fureur" ...

Ses blogs

Le blog de Léo

Le blog de Léo

Choses vues, ressenties, rencontres, photos prises pendant mon séjour à Budapest, en Hongrie.
Léo Léo
Articles : 133
Depuis : 13/07/2008

Articles à découvrir

Être réfugié ... hongrois !

"À cette époque-là, du moins, je ne savais pas encore que l'être humain affublé du nom de "réfugié" doit avoir un destin de saltimbanque, qu'il lui faut être le bouffon d'une société européenne disloquée, le pauvre personnage qui parle, qui raconte, qui essaie de persuader, le camelot idéaliste qui croit dans sa marchandise et qu'on é
"Sous le cul de la grenouille" de Tibor Fischer

"Sous le cul de la grenouille" de Tibor Fischer

Ce titre du premier roman de Tibor Fischer vient d'une expression hongroise qui affirme que le pire endroit où l'on peut se trouver c'est "sous le cul d'une grenouille au fond d'une mine de charbon", une expression un brin triviale, j'en conviens, qui signifie qu'on se trouve vraiment dans une situation difficile, dont on ne voit pas l'issue, un p
Connaissez-vous Gyula KRÚDY ?

Connaissez-vous Gyula KRÚDY ?

Eh bien moi non plus je ne le connaissais pas tant que ça, il n'y a pas si longtemps. Oh, de nom, bien sûr, et puis je l'avais un peu lu, comme ça, mais sans vraiment accrocher, en fait, je le trouvais un peu "old style", un peu "dépassé", et beaucoup moins drôle en tout cas que Karinthy, par exemple ... Et puis ... la vie est bizarre quelque
journal de lecture : "Le bûcher" de Dragomán

journal de lecture : "Le bûcher" de Dragomán

Cela m'est venu comme ça ... Comme je cherchais une idée pour pouvoir écrire sur ce blog quelque chose qui soit en rapport avec la Hongrie ... Je me suis dit : "Pourquoi ne pas faire un journal de lecture du dernier roman de György Dragomán ?" Alors ce serait quoi, un "journal de lecture" ? Eh bien il y aurait un "avant", un "pendant" et un "a
Paris - Venise - Ljubljana - Budapest - Pannonhalma : une semaine bien remplie ! (2)

Paris - Venise - Ljubljana - Budapest - Pannonhalma : une semaine bien remplie ! (2)

Finalement ce n'est que cinq heures et demie plus tard que nous sommes arrivés à la gare routière de Budapest, après avoir longé un moment le lac Balaton et reconnu au loin notre cher Badacsony ... Et là, patatras, le métro ne fonctionnait pas, pour cause de travaux, et il fallait prendre un bus de remplacement pour aller jusqu'à la station
Oublier ou se souvenir : "Seules contre tous", BD de Miriam Katin

Oublier ou se souvenir : "Seules contre tous", BD de Miriam Katin

Oublier ou se souvenir ? C'est la question qui me vient à l'esprit après avoir lu 2 bandes dessinées de Miriam Katin ...La première, intitulée "Seules contre tous", est parue en 2008 aux éditions Futuropolis et la seconde, portant pour titre "Lâcher prise", aux mêmes éditions en 2013. (Pour éviter que cet article ne soit trop long, je ne
Paris - Venise - Ljubljana - Budapest - Pannonhalma : une semaine bien remplie ! (1)

Paris - Venise - Ljubljana - Budapest - Pannonhalma : une semaine bien remplie ! (1)

"Avoir la bougeotte", "ne pas tenir en place", "comme l'oiseau sur la branche" ... on dirait quelquefois qu'on n'a pas le choix ... you've got to move ... comme dit la chanson des Stones, une de celles que je préfère, évidemment ... https://www.youtube.com/watch?v=mUCoQryE7-k Ainsi, pour des raisons que vous ne connaîtrez pas et qui d'ailleurs
Oublier ou se souvenir : "Lâcher prise", autre BD de Miriam Katin

Oublier ou se souvenir : "Lâcher prise", autre BD de Miriam Katin

Nous en étions donc restés là : vaut-il mieux oublier ou se souvenir ? Et cette question prend encore plus d'acuité dans le deuxième volume de Miriam Katin dont je voudrais vous parler. ça commence comme ça : belle parano, pas vrai ? Nous retrouvons donc Miriam beaucoup plus tard : elle vit à New York avec son mari, ils sont assez vieux tou

Plus de 50 000 pages, ça se festoie !!!

Eh oui, ça y est ! Pendant que les gilets jaunissent, que notre Premier Ministre blêmit, que Notre Président se tait, moi, pépère, peinard dans mon coin, j'enregistre ma 50 025ème page visitée depuis l'ouverture de ce petit blog ! Qui l'aurait dit ? Qui l'eut cru ? Pas moi en tout cas quand j'ai décidé de consigner par écrit mes impressio
Hongrie : les flux et reflux de l'Histoire à travers les timbres ...

Hongrie : les flux et reflux de l'Histoire à travers les timbres ...

Si j'en crois mon dictionnaire "Petit Robert" (qui, il est vrai, date de ... 1990 !) le mot "philatélie" est apparu en 1864, à partir de phil-, abrégé de philos "ami" (qu'on retrouve dans "philanthrope", "philosophe", ...) et de ateleia, "exemption d'impôts" "affranchissement", formé à partir de telos "charge, impôt". Donc un "philatéliste