Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Yves Desvaux Veeska

Yves Desvaux Veeska

Etre humain, homme, père, fils, peintre, auteur de choses écrites, photographe amateur, compositeur d'images, artiste, locataire, propriétaire, assuré social, marcheur à pied, cycliste, adepte de l'amour courtois et autre...

Ses blogs

Fondation Veeska

Fondation Veeska

Le site d'Yves Desvaux Veeska : peinture, écriture, images, idées à partager...
Yves Desvaux Veeska Yves Desvaux Veeska
Articles : 281
Depuis : 18/02/2010
Categorie : Mode, Art & Design

Articles à découvrir

Eve Adam - 18 - Besoin d’être normale

Eve Adam - 18 - Besoin d’être normale

La normalité, c’est l’adaptation en général, et celle-ci résulte d’une capitulation. Selon Ronald D. Laing, ce que nous qualifions de «normal» est le produit du refoulement, du reniement, de la dissociation, de la projection, de l’introjection, et d’autres formes destructrices de l’expérience. Suite des souvenirs d'Eve Adam, en r
Sommaire

Sommaire

La Fondation Veeska n'existe qu'en imagination, mais elle existe... Dans ce sommaire, trouvez les différentes portes d'entrée pour vous y égarer et découvrir aussi ce que vous ne cherchiez pas. Peintures en vente sur SINGULART, galerie d'art en ligne La Fondation Cartier, la Fondation Louis Vuitton, La Fondation Veeska ont l'honneur de. Le Cen
Elégants paradoxes

Elégants paradoxes

Envie d'une présence stable et lumineuse, légère et solide, simple et précieuse. Recueillir dans une peinture quelques-uns des élégants paradoxes qui nous font tels que nous sommes. Exercices spirituels - n°1134 - Acrylique sur toile 89 x 130 cm - 1998-2020
Transgenre de peinture

Transgenre de peinture

Double jeu de dames, ou pas. Féminin ou masculin, abstraction ou figuration, un peinture transgenre, un transgenre de peinture. Exercices spirituels - n°1133 - Peinture sur toile - 89 x 130 cm - 1998-2020
Le souvenir rejoint le rêve

Le souvenir rejoint le rêve

…Un étrange frisson à la naissance des ailes qui nous poussent dans ces moments où le souvenir rejoint le rêve. Ile de Pré Britenne - vue n°2145 - Acrylique et transferts sur toile (50 x 65 cm) Voir d'autres vues de l'Ile de Pré Britenne
Eve Adam 19 - Treize ans et dix-sept ans

Eve Adam 19 - Treize ans et dix-sept ans

Suite des souvenirs d'Eve Adam, en réalité Christine Adam, écrivant sous le pseudonyme d' Hélène Grenier . J’ai dix-sept ans, et déjà derrière moi trois années de pilosité pubescente mal acceptée. Bénévole, j’anime un camp de vacances pour des jeunes filles et garçons, plus jeunes que moi. Parmi lesquelles une fille de quatre ans
Peinture à neuf

Peinture à neuf

Ancienne peinture divisée en neuf Commencée il y a longtemps, À terminer plus tard, Ou maintenant en la regardant. Ce n’est pas important : Et c’est justement ce qui compte. ……………………………………………………………………………………………………………………………………………………
Eve Adam 16 – Quatre filles, trois pannes, et retour

Eve Adam 16 – Quatre filles, trois pannes, et retour

Je me rendais compte que la vie (la mienne ou n’importe quelle autre) était une succession de jours et de nuits, de travail et de repos, de rencontres et de conversations, de plaisirs et de désagréments parfois appelés « événements » ; une accumulation désordonnée d’impressions, de scènes et d’images dont une infime partie seulemen
« La joie de vivre » de Matisse

« La joie de vivre » de Matisse

Chaque fois que je trouve un cheveu dans ma soupe, j’ai l’impression de voir un dessin de Matisse. Matisse a trente-cinq ans quand il peint « la joie de vivre », une grande huile sur toile de 175 x 241 cm, actuellement en sécurité à la Fondation Barnes aux Etats-Unis. (Cliquez sur l'image pour l'agrandir) On connaît la genèse de cette œ
Eve Adam 17 – Oie blanche à la hauteur

Eve Adam 17 – Oie blanche à la hauteur

Quel est le plus profond, le plus impénétrable des deux: l'océan ou le cœur humain? L'éléphant se laisse caresser. Le pou, non. Je ne vous conseille pas de tenter cet essai périlleux. Nous retrouvons notre routine, pour moi de lycéenne, pour Nicole et Catherine d’étudiantes en première année, et pour Isabelle d’apprentie photographe.