Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

la freniere

la freniere

Bibliographie: L'Autre Versant, Chemin de plume, Nice Parce que, Chemin de plume, Nice Manquablement, Chemin de plume, Nice, Un feu me hante, Art Le Sabord, Trois-Rivières, 2010 La langue est mon pays, Éditions Trois-Pistoles, Trois-Pistole J'écris avec la terre, Éditions Chemins de plume La matière du monde, Éditions Trois-Pistoles Vivre ou mourir, Éditions Chemins de plume Manquablement, Éditions Chemins de plume Il faut vivre, Éditions Trois-Pistoles L'âme, Éditions Trois-Pistoles Une semaine de cent ans, Éditions La Draiglaan L'inconditionnel, Éditions Chemins de plume

Ses blogs

LaFreniere&poesie

LaFreniere&poesie

les mots de la vie
la freniere la freniere
Articles : 9001
Depuis : 23/12/2005

Articles à découvrir

Respirer l'infini

Respirer l'infini

photo: Michel Langlois Le jour bouge et vacille comme l'ombre d'un arbre, le profil d'une vague. Les fleurs reconnaissent leur parentèle. Elles poussent en famille, les zinnias avec les zinnias, les tournesols avec les tournesols pour regarder le soleil. Les montagnes s'étendent toutes nues ou habillées de vert, dressant leurs mamelons rocheux.

Kateb Yacine

Les pauvretés de ton âme sordide, Tu les verras, ma chère, Se changer en prodigalités, Si tu me réponds. Ce sera un soir de Mai, Et les oiseaux s'ennuieront De leurs ailes... A tes pieds, Mon amour couché Te chantera en arabe La soif des coeurs nouveaux. Les étoiles auront pour toi Des regards chargés De nostalgie électrique. La lune te fe

Ils ont dit

Chaque accomplissement entame et termine le temps d’une seule traite. Prendre soin des mots, c’est prendre soin du réel qu’ils transportent. L’acte créatif est celui qui soigne notre impuissance à jouir du présent avec suffisance. La joie est un sanctuaire ouvert à chacun mais l’on n’y rencontre qu’un petit nombre de personnes, u
Mer morte

Mer morte

(1964) Le Québec d'autrefois - "Groupe instrumental des années 60 et, chose surprenante, encore actifs aujourd'hui, "Les Jaguars" misent sur le son particuli...
Loan me a dime

Loan me a dime

Modern Electric Blues 1969 Recorded At Muscle Shoals Sound Studios Muscle Shoals May 5 , 1969 Alabama Enjoy , my friends !!! Lyrics *************************...
Ennio Morricone

Ennio Morricone

Man with a harmonica Theme from 'Once upon a time in the West' (1968) Composer: Ennio Morricone Arrangement: Vince Mendoza Avond van de Filmmuziek 2017 The M...
J'aime ce pays

J'aime ce pays

J’aime ce pays qui est le mien Même s’il ne m’appartient pas Aucun pays n’est à quiconque Mais j’aime ce pays d’iris versicolor Son muskeg immense sur la Côte-Nord Et ce que j’aime ah ce que j’aime Ce sont les odeurs de tremble odoriférant Qui toute ma vie m’ont chamboulé Pareilles à des senteurs de bonheur éternel Amalgam
Ma maison

Ma maison

Ma maison d’autre mer est restée in-accostée Mes rêves encore y naviguent dans une eau de sel Mes yeux gouttent comme une mémoire de source et de regards perdus J’ai du sable et des fissures de pierres dans le flot escarpé d’une enfance qui s’enfonce Je piétine une obscurité de décennies qui grésillent comme des branches de palmier

Les mots épars

Les mots épars sur une page, dépourvus de syntaxe, je les ratisse comme je peux. C'est fragile un livre, tout autant qu'une vie. Les phrases cherchent leur sens. Les hommes cherchent leur souffle quand le sang coule à coté des blessures et s'échappe des veines. Qu'y a-t-il de plus désespérant que la voix de la raison? Pourquoi vivons-nous? P
Brèves de poésie: Éluard

Brèves de poésie: Éluard

brèvesdepoésie Photo de Paul et Nusch Eluard Textes lus : Paul Eluard - "Je t'aime" - "l'Amoureuse" Louis Aragon - "Les yeux d'Elsa" Citations d'Aragon : "l...