Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
crimonjournaldubouquiniste

crimonjournaldubouquiniste

Prof de philo à la Cité Scolaire d'Amiens, à la fin des années 70, journaliste au Courrier Picard,de juillet 79 à 83, année où je passe à la radio (Radio France Picardie), puis de la radio locale au national et à l'international, Inter/Info.

Ses blogs

Le blog de crimonjournaldubouquiniste

Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
crimonjournaldubouquiniste crimonjournaldubouquiniste
Articles : 3283
Depuis : 27/04/2011
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Eloge de l'éphémère

Eloge de l'éphémère

Contay. Somme. Picardie. Le verger. Avril 1961. © Juliette Crimon. Il faut bien que ça finisse un jour. Tu sais bien que ça ne peut pas durer toujours. Tôt ou tard, les phrases entendues dans l'enfance remontent à la surface. Histoire de te rappeler combien était naïve ta façon de te croire éternel. Invincible. Irrésistible. Invulnérable
Eloge de l'éphémère

Eloge de l'éphémère

Amiens. Rue des Trois Cailloux. Sept. 2016. © Jean-Louis Crimon Lassé des tours de manège imposés, le petit cheval s'envole du côté de Chagall. Il s'en va brouter l'herbe bleue du ciel. Ce n'est pas Le Cheval rouge, pas davantage Le petit cheval bleu, mais il a l'avantage de te mettre un peu de rêve dans les yeux. Tu penses à ce que disait
Eloge de l'éphémère

Eloge de l'éphémère

Auvers-sur-Oise. Le cimetière. Deux frères. Deux tombes. Sept. 2009. © Jean-Louis Crimon Côte à côte, Théo et Vincent. Vincent et Théo, deux frères, au cimetière d'Auvers. Pour l'éternité. L'éternité des hommes. Quelques siècles à peine. L'éternité n'est pas de ce monde. D'un autre non plus. Enfant, j'aimais le côté paisible des
Eloge de l'éphémère

Eloge de l'éphémère

Amiens. Marie-sans-Chemise. Fin 2017. © Jean-Louis Crimon Quand Amiens la grise corne dans la brume l'entrée du grand paquebot gothique, je vois la mer au loin qui remonte des faubourgs. Les faux bourgs, vrais villages engloutis par la brique et le bitume. Seule à surnager dans la brume, ma petite sirène d'Andersen, ma belle promise, ma muse, s
Eloge de l'éphémère

Eloge de l'éphémère

Chengdu. Sichuan. Confucius applaudit Laoshi Crimon. 23 Octobre 2013. © Baptiste Resse Ponctutation finale. Ultime. Dans tous les sens du terme. Venir lire au pied de la statue géante du géant, les extraits de ce roman que tu lui dois. Lui, c'est Kong, Conf' pour toi, Confucius. Celui que tous les étudiants Chinois appellent "Le premier des pro
Eloge de l'éphémère

Eloge de l'éphémère

Picardie. Somme. Aux environs de Rubempré. Mars 2018. © Jean-Louis Crimon © Jean-Louis Crimon
Eloge de l'éphémère

Eloge de l'éphémère

Francis Lubrez. Le dernier laboureur de Brillon. 59178 Hasnon. 25 Février 1981. © Jean-Louis Crimon C'était fin février de l'an 81. De la route, cet homme guidant d'un bras ferme le soc de la charrue, derrière son cheval, s'imposait. Coup de frein immédiat. Voiture garée sur le bas-côté. Il fallait fixer l'instant. L'arrêter pour l'étern
Eloge de l'éphémère

Eloge de l'éphémère

Corse. Spasimata. GR 20. Jour de repos. Juillet 1974. © F.G. Un mot, un seul, pour ce sentier de randonnée qui traverse la Corse du Nord au Sud : mythique. De Calenzana à Conca. 200 kms à travers les montagnes. Sans conteste, l'un des sentiers de grande randonnée les plus durs d'Europe. Le plus beau aussi. A raison d'une étape par jour, il f