Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Souvenir Français des Hauts-de-Seine

Ses blogs

Le Souvenir Français - Délégation générale des Hauts-de-Seine.

Le Souvenir Français - Délégation générale des Hauts-de-Seine.

Délégué général : Monsieur Claude Guy. Adresse: 1bis, rue des Velettes 92150 Suresnes - Contact : sfdg92@neuf.fr
Souvenir Français des Hauts-de-Seine Souvenir Français des Hauts-de-Seine
Articles : 590
Depuis : 14/10/2008

Articles à découvrir

Quand les cavaliers mirent pied à terre…

Quand les cavaliers mirent pied à terre…

Le chef d’escadron Spitzer. Saint-Cyrien de la promotion « Bourbaki » (1897-1899), le chef d’escadron Georges Spitzer sort de l’école en tant qu’officier de cavalerie. Il est affecté au 5e régiment de cuirassiers, en garnison à Tours (le 5e « cuir »). Dès l’été 1914, l’unité participe aux opérations des 3e et 4e armées, qu
« Que reste-t-il sur la petite photo grise ? »

« Que reste-t-il sur la petite photo grise ? »

11 novembre 1920 – Le cercueil du soldat inconnu est transporté sous l’Arc de Triomphe (© Gallica – BNF). Maurice Genevoix – Ceux de 14 : « Notre guerre… Vous et moi, quelques hommes, une centaine que j’ai connus. En est-il donc pour dire : « La guerre est ceci et cela » ? Ils disent qu’ils comprennent et qu’ils savent ; ils ex
Un espoir porté à Paris mais né dans les Hauts-de-Seine.

Un espoir porté à Paris mais né dans les Hauts-de-Seine.

Le 2 septembre 2020, en présence de Madame Sarah El Hairy, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Education nationale et des sports, chargé de la Jeunesse et de l'Engagement, le comité de Sciences-Po Paris prenait son envol. Comme vous le savez déjà, notamment à Issy-les-Moulineaux, mais aussi dans les comités qui l'avait reçu pour un
Patrice Fichet a quitté ce monde.

Patrice Fichet a quitté ce monde.

Nombreux sont ceux qui l’avaient croisé, côtoyé ou bien connu mais il n’est plus car Patrice Fichet est récemment décédé. Pendant une vingtaine d’années, jusqu’en 2015, il a présidé le comité du Souvenir Français de Colombes. Depuis, il revenait comme simple adhérent lors de la réunion annuelle des membres du comité dans cett
Communiqué à la suite des événements à Oradour-sur-Glane.

Communiqué à la suite des événements à Oradour-sur-Glane.

L’acte odieux perpétré au centre de la mémoire d’Oradour-sur-Glane nous invite, certes à vomir ses auteurs, mais surtout à nous souvenir des enfants et des femmes brûlés dans l’église de ce village tranquille tandis que les hommes étaient fusillés dans les granges. Au total les 642 victimes de la folie humaine et de la barbarie de l
En ce 26 novembre 2020.

En ce 26 novembre 2020.

En ce soir du 26 novembre 2020, sous l’Arc de Triomphe, le traditionnel ravivage de la Flamme par le Souvenir Français s’est déroulé sans pluie, ce qui est rare, sans un souffle de vent, ce qui est également peu fréquent et sous un ciel d’encre seulement éclairé par la lune qui d’heure en heure s’arrondit pour atteindre sa plénitu
Des présidents masqués à Issy-les-Moulineaux.

Des présidents masqués à Issy-les-Moulineaux.

Ce samedi 10 octobre 2020 s’est déroulée la traditionnelle réunion des présidents des comités du Souvenir Français des Hauts-de-Seine. Et comme il est de coutume, celle-ci a eu lieu à Issy-les-Moulineaux. Vingt-cinq personnes représentant environ vingt comités se sont données rendez-vous pour faire le point avec l’équipe du bureau de
Vaillant, le pigeon du Mont-Valérien.

Vaillant, le pigeon du Mont-Valérien.

Une voiture remorque colombophile de l’Armée d’Orient en juin 1917. Sortie pour l'entraînement quotidien. Droits : Vardar Izvor (ECPAD). De l’efficacité des pigeons. Au moment du conflit franco-prussien de 1870-1871, des pigeons permettent des communications entre le gouvernement en exil à Tours (puis Bordeaux) et la capitale. A la suite
À Rueil-Malmaison, hommage aux morts du 21 octobre 1870.

À Rueil-Malmaison, hommage aux morts du 21 octobre 1870.

Notre deuxième rendez-vous mémoriel important autour de la guerre oubliée de 1870-1871 s’est déroulé en deux temps : à Versailles puis à Rueil-Malmaison. Il s’agissait d’honorer la mémoire de ces soldats morts au champ d’honneur comme on le disait à l’époque lors de la première bataille de Buzenval le 21 octobre 1870, audacieus