En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Carole

Ses blogs

Chemin des jours
Articles : 1128
Depuis : 15/12/2011

Articles à découvrir

Quand ça penche

Quand ça penche

Nantes - Quai de la Fosse Quand ça penche quand ça tangue qu'on pourrait perdre pied Quand ça vacille oscille et qu'on craint de tomber Rien d'autre à faire alors que s'incliner vers l'autre S'étayer se tenir épaule contre épaule Sans regret s'appuyer sur ce voisin d'en face Qu'on ne fréquentait pas Pour faire rue et faire bloc Faire rambar
Chère Louise

Chère Louise

C'était, au fond d'une grande boite poussiéreuse, dans un fouillis de cartes postales fanées séchées au vent du temps, comme un bouquet intact. Une brassée de fleurs fraîches et venues de loin, un bouquet coloré que m'offrait en silence une main disparue. J'ai retourné la carte postale. Celle qui l'avait écrite avait tourné ses phrases c
L'insolite

L'insolite

Il suffit si souvent de lever les yeux... Rue Gambetta j'ai levé les yeux, et je l'ai tout de suite reconnu : l'insolite. Celui qui fait sortir l'ordinaire de ses gonds pour nous ouvrir les portes. Celui-là même qui clôt Nadja sur le visage ensablé d'une aviatrice au nom d'Aurore. Une femme est sortie par la porte cochère. Me voyant arrêtée

Beauté (sans rendez-vous)

Dans une rue comme la nôtre, une boutique nouvelle, c'est toujours une sorte de joie. Je ne l'aurais peut-être pas remarquée, pourtant, celle-ci, tant il faisait gris et crachin, si mon regard n'avait pas été attiré par ce léger clignotement. Un mot, là-haut, au-dessus de la vitrine obscure, un mot clignait vers les passants d'en bas. "Rend
Prudence !

Prudence !

C'est mon fleuriste qui l'a dit, sur son ardoise il l'a écrit : le saint du samedi 6 mai, la sainte du jour d'avant, c'était Prudence, le bon Prudence enfant de Clairvoyance, la chère brave Prudence, la mère d'Espérance. Je ne sais si Prudence aujourd'hui saura veiller sur nous comme veillait hier cette ardoise tranquille sur les roses du jour

Pelleteuse

Lorsque le coup de sonnette ébranla la maison endormie, il était sept heures trente, et le professeur Mélian travaillait, comme tous les matins, à son grand traité "De l'isotopie du discours". Il s'apprêtait même, enthousiaste et ému, à poser les dernières lignes de son dernier chapitre, "De la construction et de la déconstruction transf
Un arbre sur le toit

Un arbre sur le toit

C'était un arbre sur son toit naviguant vers le large un bel arbre à la proue de nos villes en voyage un arbre capitaine avançant comme un rêve vers son lointain rivage C'était un arbre au ras du ciel claquant la bise aux dieux un arbre sur le pont qui dansait ligoté et défiait les orages et riait aux sirènes en secouant son mât C'était u

En mémoire

Elle s'appelait Catherine... Catherine M. Elle s'appelait Pauline... Pauline M. Je les avais complètement oubliés, ces noms qui tout à l'heure me sont soudain revenus - ainsi dit-on, et ce sont en effet les silhouettes vagues et pâles de deux revenantes que j'ai vu passer dans ces deux noms oubliés d'une mère et de sa fille. J'étais dans un
La famille Carex - réédition revue d'un texte paru le 5-05-2012

La famille Carex - réédition revue d'un texte paru le 5-05-2012

...au Jardin des Plantes où l'on avance comme en poésie, sur les chemins tournants de l'analogie, qui entraînent nos pas rêveurs. Au Jardin des Plantes vit et prospère une famille que je connais bien, pour l'avoir rencontrée souvent, en promenade dans mon propre jardin, et dans tant d'autres lieux qu'elle fréquente à ses moments perdus... U
L'amour bleu

L'amour bleu

A la sortie du cinéma, sur le mur qui sentait l'urine, quelqu'un avait écrit : En ronde bleue, les lettres s'élançaient à l'assaut du ciment. Trempé dans l'encre de là-haut, l'amour s'écrivait sur les ombres et courait bleu de ciel, comme un lierre en été sur son pan de mur gris. Un peu plus loin, il y avait encore ce message, encore ces