Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Ecriture Créative

Ses blogs

ECRITURE CREATIVE

Atelier d'écriture en ligne gratuit fondé en 2006
Ecriture Créative Ecriture Créative
Articles : 3158
Depuis : 01/10/2006
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

P241 Dominique - Le moulin à vent qui éternuait

P241 Dominique - Le moulin à vent qui éternuait

Coume vai les enfants ? Que c’est gentil à vous d’avoir organisé votre journée de classe verte chez moi. Votre compagnie réchauffe ma vieille carcasse. Vous voulez connaître mon histoire ? Je vais vous la conter. Tenez les titounets, mettez-vous en cercle près de moi, que je vous vois bien et ouvrez grandes vos auriho. Je m’appelle Sain
P241 Francis - le violon qui se souvient d’avoir été un arbre

P241 Francis - le violon qui se souvient d’avoir été un arbre

Depuis des années je voulais me présenter, grâce à vous, c’est aujourd’hui ! Je suis composé de 85 pièces, issue de différentes espèces de bois. L’érable et l’ébène sont les membres principaux de ma famille mais aussi des cousins tels le sycomore, l’épicéa, le palissandre, sont travaillés pour me faire naitre. On commence pa
P241 Hélène - Le mur qui rêvait d'être transparent

P241 Hélène - Le mur qui rêvait d'être transparent

Si ma brique brise ta nuque Si mon béton ton mal empire Si ma surface ton bas blesse Rugueuse et sans gentillesse Si je ne suis pour toi qu’obstacle Perte de vue et d’horizon Rideau rouge sur ton spectacle Privation d’élévation Que ma pierre te soit polie S’effrite pour t’ouvrir la vue Qu’enfin explose le ciment Et me fasse transpare
P241 Laurent – Souvenir d’un violon

P241 Laurent – Souvenir d’un violon

Je me souviens de quand j’étais encore la partie d’un tout qui me dépassait. Je me souviens de quand la sève nourrissait le tout, depuis les racines jusqu’au faîte, et que je baignais dans son goutte-à-goutte discret et voluptueux. Je me souviens des oiseaux qui nichaient dans les fourches des branches élevées, suffisamment petites et
P241 Jean -Claude – Revivre les beaux jeudis

P241 Jean -Claude – Revivre les beaux jeudis

Il était une fois un grand terrain Jadis, Alexandre vantait le regain De son pré, celui qui jouxtait la route Foin de tout cela, les générations ont passé Le regain n’est plus de mise, sans doute Car à la place, ont poussé Des maisons. Paul et Marie ont vu grand Dame, il faut tenir son rang Quand on est notaire On sort de l’ordinaire Alo
P240 Josée – Bad trip

P240 Josée – Bad trip

Dans son for intérieur, aux heures grises du petit matin, l’âme se claquemure. Dans la pièce sans murmure elle rôde, maraude, fait l’état des lieux de son passé. Rêve ou vertige ? Cauchemar, songe lucide ? Soudain tout se fige… Bad trip. Tripes de papiers éparpillés sur le plancher. Livres éviscérés reliures écartelées pages dé
P241 Aurélie - Le moulin à vent qui éternuait

P241 Aurélie - Le moulin à vent qui éternuait

La brise soufflait sur la colline. Là-haut, dans le ciel, quelques nuages voyageaient au gré du vent. En bas, dans les champs, se dressait un moulin. Un moulin tout neuf. Ses pierres blanches, fraîchement cimentées, contrastaient avec les jeunes pousses qui tapissaient la terre. Il était beau. Il était fier. Mais il était seul. Un moulin sol
P241 Lilou – Un violon

P241 Lilou – Un violon

« Ce petit a de l’oreille et un bon tempérament – demandons à tante Estelle de lui prêter son instrument à cordes » Ainsi parlait Stradi, le père d’un petit garçon qui s’évertuait à jouer sur un instrument bizarre et grinçant. Pourtant le petit se retrouva à faire vibrer une carcasse dans un orchestre quelques années plus tard
P241 Gisèle – Le mur qui rêvait d’être transparent

P241 Gisèle – Le mur qui rêvait d’être transparent

L’impuissance m’habite. J’aimerais posséder le pouvoir de changer les choses. Chaque jour, depuis maintenant six années, quatre mois et vingt-deux jours, j’observe Patrick. Ce jeune homme qui paie son dû à la société qui l’a condamné à douze ans de réclusion. Une situation familiale difficile, de mauvaises fréquentations, une gr
P241 Bernadette - Le jour où j'ai retrouvé mon âme

P241 Bernadette - Le jour où j'ai retrouvé mon âme

Je m'appelle Stanley, je suis un violon et aujourd'hui j'ai retrouvé mes racines et mon âme. Comment je le sais ? Laissez-moi vous raconter mon histoire. J'étais un violon fait par un luthier dont le nom s'est perdu dans l'Histoire. Exposé dans une boutique, je fus choisi par une jeune femme aux cheveux courts et bouclés. Elle était vêtue d'