En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Amy Madison

Amy Madison

Margaret Zennaro (Nom de plume : Amy Madison) Née à Liège le 18 octobre 1955, je vis avec le dernier de mes fils un adulte autiste. J'écris depuis de nombreuses années et je me suis mise depuis quelque temps à la réalisation de nouvelles et d'ouvrages pour enfant et pour adultes publiés en auto-édition. Ma page Facebook : https://www.facebook.com/Amy-Madison-1566939350224685/?ref=bookmarks

Ses blogs

Mes écrits particuliers

Mes écrits particuliers

Envie de lecture?Poésies,nouvelles,romans,contes pour enfants et encore bien d'autres...
Amy Madison Amy Madison
Articles : 338
Depuis : 21/02/2015

Articles à découvrir

On peut

On peut

On peut parler sans rien direOn peut voir sans regarderOn peut voler sans avoir d'ailesOn peut pleurer sans larmesOn peut manger sans faimOn peut entendre sans écouterOn peut boire sans avoir soif On peut s'exprimer sans dire un motOn peut fuir sans s'éloignerOn peut vivre sans existerMais on peut parler, on peut voir avec ses doigtsOn peut soula
Marcher

Marcher

On peut marcher pour parcourir le monde On peut marcher tout en restant chez soi On peut marcher sans but et sans désir On peut marcher vers des rêves illusoires On peut marcher gaiement, le pied léger On peut marcher en se trainant, épuisé par avance On peut marcher vers un avenir serein, dans la santé et le bonheur On peut marcher et s'enfo
Arthur et Paul

Arthur et Paul

Mais où diable est il allé? dix fois que je relis cette foutue page et les mots se mélangent et dansent devant mes yeux. Je n'arrive pas à me concentrer toutes mes pensées vont vers lui. Je regrette de lui avoir dis ces choses blessantes, je ne les pensais pas vraiment. Et s'il ne revenait pas? Il est si jeune et tellement impulsif , mais il r
Rêves ou réalité

Rêves ou réalité

Que se passerait-il si le monde, la vie telle que nous la vivons n'était qu'un mirage, une illusion ? Si la vraie vie était celle que nous côtoyons dans notre sommeil, dans nos rêves.Nous n'aurions plus peur de l'avenir, plus de stress, plus de désirs irréalisables, il suffirait de fermer les yeux et de se laisser emporter par le courant, nou
A toi

A toi

A toi qui connais la pauvretéLes Noël tristes et grisDans les rigueurs du froidJe te souhaite l'aisanceDe gaies soirées illuminéesDans la chaleur pénétrante du bonheur A toi qui pour subsisterTrouve au fil de l'eauTa frétillante pitance argentéeEt trime chaque jour la peur au ventreJe te souhaite d'abondantes victuailles A toi la mère qui
LE JARDIN

LE JARDIN

LE JARDIN Voici le jardin couronné de verdoyantes volutesQui ondulent sous le souffle caressant de nos souvenirsDe frissonnantes haies vives qui s'insinuent sous des arbres magnifiquesVoici pour un instant entre ombre et lumièreLa nature blottie dans la clarté immobile d'un matin ensoleillé Les troncs puissants enracinés, les ramures envahissa
Déveine

Déveine

Quelle fatigue quand un inconnu tente de t'inviter...L’expérience confirme que ce n'est aucunement sans arrière penséesDes souhaits dissimulés derrières des souriresDes mains qui chatouillent d'envie de glisser sur ta peauD'un sexe qui se gonfle à l'idée de forcer la porte de ton intimitéDes mensonges proférés aux desseins inavouablesQu
LE TALISMAN

LE TALISMAN

LE TALISMAN J'ai le pouvoir de vous procurer la sérénitéD'apaiser les tempêtes brisant l'harmonie de vos joursDe protéger la flore et la faune aquatiqueAfin qu'elles adoucissent les rigueurs de votre devenir J'ai le pouvoir d'accompagner le vol éphémère des papillonsEt les doux battements des plumes légères des oiseaux J'ai le pouvoir d'o
Terre mourante

Terre mourante

Son cœur palpite au rythme des saisons S'accroche la mousse à ses désirs Qui s'effondrent dans la cavalcade des jours En vain la chaleur tente de pénétrer le silence Troublé parfois par l'éclosion des pierres Et la nature en péril enfonce ses mains noueuses Dans l'ondoyante chevelure de la terre défunte Brisures pénétrantes tourmentent l
Le bateau et la sirène

Le bateau et la sirène

Toi la sirène aux longs cheveux d’ébèneObserve le navire voguant au gré des vaguesQuand advient l’impossible, L’inattendu réveil d’une ardente tempêteEt le rafiot, torturé par la folie du vent,Bascule tantôt à droite tantôt à gaucheSubmergé par des lames gigantesques. C’est alors une vision d’horreur,Quand des corps attirés