Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Bob Poisson

Bob Poisson

Chercheur de temps d'espace et de sons.

Ses blogs

Ziketmots - Rêver la vie?

Aventure littéraire et musicale, la tête à l'envers de la foutue réalité qui nous mange la vie. ********** ACTUALITE DU BLOG 01 juillet 2020 : Eric Legnini .
Bob Poisson Bob Poisson
Articles : 61
Depuis : 13/02/2015
Categorie : Musique & Divertissements

Articles à découvrir

Doucement

Doucement

Il existe parfois un équilibre des images et des sons qui peuvent raccommoder la vie. L'inverse la déchire. Et si la pluie s’en mêle Qu’à peine un jour passe Au fond du temps Que surgisse un vol de coccinelle Pour chavirer la peine et les tourments Et si la pluie traverse, Qu’à peine un jour passant S’envie la lutte impatiente, s’env

Etre est suffisant ! Je ne crois pas, non. A moins qu'il ne s'agisse d'une fanfaronnade, d'une suffisance !
La complainte des naufragés

La complainte des naufragés

Aux marins pétrifiés Qui se voulaient sentinelles Arrachant leurs étraves aux bateaux suppliciés Supportant les craquements des frégates qu’ils écartèlent A leurs griffes de granite Que ne caressent que de grands oiseaux brailleurs La vague est bataille et l’embrun les délite Ils ne veulent rien de cette éternité de naufrageur C’est

- raul-midon-state-of-mind.mp3 Pas sur qu'il ait besoin de ma batterie Raul Midon et même sur du contraire mais quand même, ça fait plaisir de jouer sur ces morceaux là !
Où vont les vents ?

Où vont les vents ?

On pourrait y voir des cachalots échoués Au milieu de cavernes d’ivoire périmé Avec leurs oriflammes qui disparaissent au vent Ou bien les cheveux filasses de visages transparents On les croirait adossés à des plages anosmiques Mais on entend quand même les pierres qui jacassent Les flots roulants et les vagues allégoriques Les bruits et
Terminaisons Nerveuses

Terminaisons Nerveuses

Terminaisons nerveuses J’aurais voulu garder le temps du monde et son élan Puiser dans le torrent quelques truites éclatantes et brèves Dévisser la branche d’un arbre avant son printemps M’en faire un bras supplémentaire gorgé d’âme et de sève J’aurais voulu sabrer les champs dorés comme un champagne Et récolter les cadeaux d’
Se souvenir de Paris. Premiers pas vers une nouvelle vie.

Se souvenir de Paris. Premiers pas vers une nouvelle vie.

Paris 75 Il m’est resté le nom des stations Immobiles comme la mémoire L’évasion des souterrains d’ivoire Glacière, St Jacques, Corvisart Une ouverture de ciel incongru Affluant dans la rame, envahie d’un air nu. Puis sombrer à nouveau dans l’apnée Tenir jusqu’à la porte, pour retrouver ses jambes Marcher sur l’Italie entre des
Orageaïku !

Orageaïku !

Armé d'un double Arc ///// Affutées ses couleurs douces L'orage pointe au Cap .