En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Nathanaël

Nathanaël

Orpailleur de mots, de textes, d'instants . Pérégrination d'un pachyderme aux ailes de libellule naissantes.
Tags associés : afrique, ecrits, ecrits, groumph, mots, regards, textes

Ses blogs

Les pâturages du ciel

Les pâturages du ciel

Des nourritures terrestres aux pâturages du ciel.
Nathanaël Nathanaël
Articles : 224
Depuis : 23/09/2012

Articles à découvrir

Quelques pas.

Quelques pas.

Elle a des mots friables comme des ailes de libellule. Des mots qui s'envolent, et vous font au passage un vacillement d'âme. Dans le jardin du silence, ils tintent encore, de toute leur transparence, de toute leur présence. Mais toute cette beauté n'est rien. De cristal, aigus, certains mots sont pics à glace et sa nature belliqueuse, aigrie,
Gratitude.

Gratitude.

emprunté à la toile. S'agenouiller. Non pas par faiblesse. S'agenouiller par gratitude. Rompre sa superbe, son entêtement, l'obstination nécessaire du quotidien. Pour un instant, ... Déposer les armes du dehors. ... S'agenouiller alors en une vibration de silence. rejoindre la perpétuelle écoute " au dedans ". L'écho du silence en l'homme,
Quand bien même

Quand bien même

Et quand bien même la source resterait enfouie dans les tréfonds de l'obscurité du soi. Quand bien même, l'on n'y baignerait jamais son visage, de ses mains en coupe d'eau pure. Le simple fait... D'avoir écouté ardemment son bruissement lointain, d'avoir profondément désiré son surgissement, son tintement cristallin, ... Suffit déjà à t
Voici venu ce jour que tu n'as pas connu.

Voici venu ce jour que tu n'as pas connu.

Les mots sont la seule résurrection pour ce qui a disparu. Avec chaque amour, on change de passé. Mais toi qui m'a si tôt laissé, tu es resté mon Jadis. Voici venu le jour que tu n'as pas connu. Ce jour d'anniversaire où mes jours sont devenus plus nombreux que les tiens. L'usure et le poids de chaque heure enfouissent ou dispersent les vesti
Mon père

Mon père

Le regard de mon père avait quelque chose de la rivière de campagne qui coule, simplement. Lorsqu'il me regardait ces reflets miroitaient leur douce lumière sur mon visage. Il me lavait de tout. Le corps de mon père, c'était un manège de fête foraine. Il me charivariait en tous sens, avec ses bras j'étais toupie, avion en vrille, projectile
Accepterais-je de mourir un peu ?

Accepterais-je de mourir un peu ?

Je suis celui qui brule. Ordalie, ma vie. En mettre sa main au feu, son corps, en guise de bonne foi. Être à Feu et à Sang. * Je suis celui qui brule. A l'épreuve de la fièvre, m'allume, m'embrase, me consume, incendie de vie. * L'impatience, est la joie. Feu de joie. * La concupiscence, est la flamme elle même. Feu de Soi. * La conscience, e
Miracle d'un jour.

Miracle d'un jour.

L'émerveillement du moment, un peu comme la nappe blanche que l'on déploie d'un geste ample sur la table de bois un après-midi de fête ... La lumière ce matin était si belle sur les feuillages, sur la route et les alentours qu'on aurait dit qu'elle s'adressait aux anges.... si au retour j'en croise un, je bois un café avec lui , pour profite
Aujourd'hui

Aujourd'hui

Aujourd'hui, une femme m'a demandé son chemin. ... Comment aurais-je pu lui répondre ? * L'enfance promet infiniment de lumière. Lorsque celui que j'étais interroge, celui que je suis, il lui demande où est passé celle-ci ? Où nous sommes nous perdus ? Qui, quoi, en chemin a tant réduit l'éclat des jours, et, cette simple question ramone t
Bon Jour de l'An

Bon Jour de l'An

Bon Jour de l'An La vie Éphéméride. Passent les ans comme les jours, nous effeuillent sans lenteur, les amitiés, les amours, passe l'antan. Plus d'enfants, devenus grands, de parents, partis avant. * Bon Jour de l'An Tant, le finissant, que le débutant. Ce chant sublime de la vie nous dénude des années à venir, des années amassées, des va