En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Sébastien POUVREAU

Sébastien POUVREAU

L'écriture est pour moi un plaisir et une nécessité. Les mots couchés sur le papier sont le réceptacle de ma vie, de mes émotions, de mes envies, de mes fantasmes... C'est presque facile ! Je déroule simplement ma pensée par écrit.
Tags associés : chansons, poemes

Ses blogs

Sébastien POUVREAU

Sébastien POUVREAU

Je réserve ce blog au recueil de mes écrits : paroles de chansons, nouvelles, poèmes, billets d'humeur, histoire de vie ... Un petit bout de moi à travers des mots !
Sébastien POUVREAU Sébastien POUVREAU
Articles : 19
Depuis : 17/02/2012

Articles à découvrir

Un Autre Regard

Ce n'est pas parce que les choses ne se voient pas Qu'elles n'existent pas. Alors, j'ai décidé d'offrir à mes yeux Une autre réalité de la vie. Je les ai reliés à mon cœur Et demandé à mon âme De me montrer l'invisible. J'ai inondé d'amour Le monde qui m'entoure, Ma vie s'est illuminée. Les couleurs sont devenues vives, Les arbres se s

Mon Chemin

Mon chemin. Mon chemin est un sentier de montagne. Quelques fois très large, quelques fois très étroit. Il traverse de magnifiques pâturages, sillonne les vallées. Il est parfois bordé de précipices interdisant le moindre faux-pas, Il peut monter à flan de montagne par des pentes abruptes, Ou s'élever lentement au gré des méandres. Il pe

Le Désespoir du singe

Le désespoir du singe Il y a des hommes qui prétendent ne s'être jamais arrêtés D'avoir toujours avancé face à l'adversité Ils portent des costards grisés, ont le visage relifté Mais que peut-il se cacher derrière cette image dorée Ils ne semblent pas connaître la brume des douleurs accumulées Ils paraissent invincibles, imperméables

Des mots

Des mots Quelques mots griffonnés sur une feuille blanche Juste quelques mots pour donner un sens Trace d'une vie, de bonheur, de souffrances Quelques palabres pour qui ne veut entendre Exutoire d'une vie d'insouciances Quelques lignes qui parlent de mes errances Des psychoses, tous les maux qui me hantent Une feuille qui se grise sous l'encre de

Eternel Printemps

L'hiver s'installe doucement Les premières gelées rappellent à la nature Qu'après la danse des couleurs estivales Vient le temps de troquer sa palette Pour des teintes plus sobres Chaque hiver, la vie semble s'éteindre à jamais ... Mais en fin stratège, La nature se joue des éléments D'apparence trompeuse, Elle dissimule profondément ses

L'eau

L'eau L'eau frissonne au gré du vent La vie suit le cours du temps L'eau trainée par les courants Creuse son lit gentiment L'eau colporte allègrement Les objets jetés dedans L'eau repère des poissons blancs File son chemin gaiement Un filet d'eau Suivant le méandre des collines Un filet d'eau Comme je l'imagine Un filet d'eau Variant au gré

Pause

Pause Parfois l'envie que tout s'arrête Que le silence s'installe, que le monde se fige Plus de bruit, plus de course, simplement une pause Dans le rythme de la vie, que le calme s'impose Je dis stop à cette vie qui se fout de la vie A le pression des grands hommes sur les tous petits A tous ceux qui imposent leur propre vie Sans penser qu'dans c

La Majestueuse (Roman en cours d'écriture)

- Un diabolo menthe s'il te plaît. Merci beaucoup. Après trois heures de marche en plein soleil sur les pentes abruptes de mes montagnes, je méritais bien ma petite pause. Et quoi de mieux que ce petit café restaurant niché tout au fond de la vallée, entouré des plus hautes cimes alpines. Quelques cloches tintaient et l'écho prolongeait les

Nouvelle : L'amour au fil de l'eau

L'amour au fil de l'eau Il pleut sur la vallée. Les nuages gris enveloppent les montagnes dans un drap de coton. Le jour se lève à peine et je suis déjà debout. Le temps est parfait. Juste ce qu'il me fallait pour que cette partie de pêche soit une belle réussite. Les truites sont mordantes par ces temps orageux. Arnaché de mon équipement,

L'Amour est éternel

Les saisons se succèdent et la boucle du temps n'en finit de tourner Seul l'automne donne un semblant de suspension temporelle Quand les feuilles lentement planent jusqu'au sol Se posant délicatement au pied de leur hôte passé. Les gouttes d'eau descendent à flan de montagne Dans la folie joyeuse et tumultueuse des torrents Fracassant les roch