Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

frenchpeterpan

Ses blogs

Poésie Littérature Ecriture Chanson poétique

Poésie Littérature Ecriture Chanson poétique

mes poésies et petits textes, mes coups de coeur : livres, poésies, chansons poétiques, artistes divers...
frenchpeterpan frenchpeterpan
Articles : 1253
Depuis : 15/01/2006

Articles à découvrir

J'ai peu de choses à dire / Jacques Bertin

J'ai peu de choses à dire / Jacques Bertin

J’ai peu de choses à dire J’ai peu de choses à dire au fond je cherche peu de choses Et tout le reste c’est un habit sur moi à peu près ajusté Je peux bien partager votre combat vos certitudes : papier-buvard Le jardin du grand-père et un trou d’eau un arrosoir Le mal au fond le mien c’est ailleurs un fanal resté allumé J’écris
il aimait bien les morts / Malcolm Lowry

il aimait bien les morts / Malcolm Lowry

il aimait bien les morts (traduction j-m Luccioni) comme approchait la fin du jour, la pauvre fin d'un jour sans vie il tenta de compter les choses qui lui tenaient vraiment au coeur. il n'avait rien d'un Rupert Brooke, et rien d'un amoureux célèbre ; rien dans sa mémoire n'était sans mélange, jamais son âme n'avait été sans crainte, et en
Rue L.

Rue L.

Qu’ y a t il au fond du fond derrière le tableau noir, le noir Aux trous, d’autres trous Et derrière les papiers jaunis en fin de vie, des papiers morts Derrière les jouets d’enfants, des jouets cassés Ou juste vieillis Blessures enchevêtrées Il y a le grand temps qui est passé, qui a passé comme mort en décours ; les effluves nostal
.. de Lacan

.. de Lacan

" Cette voix de l'Autre qui doit être considérée comme un objet essentiel. " Jacques Lacan (L'angoisse, 1963)
Je te donne / Léo Ferré

Je te donne / Léo Ferré

JE TE DONNE Les fleurs à inventer les jouets d'une comète Les raisons d'être fou la folie dans ta tête Des avions en allés vers tes désirs perdus Et moi comme un radar à leurs ailes pendu Des embruns dans tes yeux et la mer dans ton ventre Un orgue dans ta voix chaque fois que je rentre Des chagrins en couleur riant à ton chevet Les lampes
je paressais

je paressais

je ne fais qu’ici mal occuper l’espace je voulais juste te serrer en mes bras Alors Je paressais face à ton triangle de fougère cet isocèle de mes manques fleur d’oranger oh senteur étrangère je paressais face au vent des montagnes illusoirement escaladeur et du monde querelleur et ma faiblesse aux dires des autres avec fadeur mon infirm
Lorsque viendra le printemps... / Fernando Pessoa

Lorsque viendra le printemps... / Fernando Pessoa

" Lorsque viendra le printemps, si je suis déjà mort, les fleurs fleuriront de la même manière et les arbres ne seront pas moins verts qu'au printemps passé. La réalité n'a pas besoin de moi. J'éprouve une joie énorme à la pensée que ma mort n'a aucune importance. Si je savais que demain je dois mourir et que le printemps est pour après
Un jour je m'en irai / Mouloudji

Un jour je m'en irai / Mouloudji

https://www.youtube.com/watch?v=Z-qZak7HjI0&fbclid=IwAR05F-0rW8oaXASONz2r5Ci3gLSo8sYkps93w7Fk9wDBmtA2up4ip1S322k Un jour je m'en irai sur un bateau tout blanc Aux îles sous le vent, au pays des enfants Ah oui je m'en irai, m'en irai pour la vie Pour les jours et les soirs, les matins et les nuits Je quitterai Paris, je quitterai la Seine Notre Dam
Lied vom Kindlein /  Peter Handke

Lied vom Kindlein / Peter Handke

Lorsque l’enfant était enfant Lorsque l’enfant était enfant, Il marchait les bras ballants, Il voulait que le ruisseau soit rivière Et la rivière, fleuve, Que cette flaque soit la mer. Lorsque l’enfant était enfant, Il ne savait pas qu’il était enfant, Tout pour lui avait une âme Et toutes les âmes étaient une. Lorsque l’enfant