En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

frenchpeterpan

Ses blogs

Poésie Littérature Ecriture Chanson poétique

Poésie Littérature Ecriture Chanson poétique

mes poésies et petits textes, mes coups de coeur : livres, poésies, chansons poétiques, artistes divers...
frenchpeterpan frenchpeterpan
Articles : 1141
Depuis : 15/01/2006

Articles à découvrir

Salut / Stéphane Mallarmé

Salut / Stéphane Mallarmé

Salut Rien, cette écume, vierge versA ne désigner que la coupe ; Telle loin se noie une troupe De sirènes mainte à l'envers. Nous naviguons, ô mes divers Amis, moi déjà sur la poupe Vous l'avant fastueux qui coupe Le flot de foudres et d'hivers ; Une ivresse belle m'engageSans craindre même son tangageDe porter debout ce salut Solitude, ré
Pour tout dire / Paul Vincensini

Pour tout dire / Paul Vincensini

POUR TOUT DIRE Je n'aurai pour tout dire Ecrit sur mon chemin Que mon incertitude La buée qui recouvrait la vitre Et peut-être la vitre Mais jamais la fenêtre Et jamais le chemin
..d'Autin-Grenier

..d'Autin-Grenier

" Très tôt j'ai compris que j'étais comme les cerises et que je me conserverais mieux et plus longtemps dans l'eau de vie." Pierre Autin Grenier
Je rentrais... / Julos Beaucarne

Je rentrais... / Julos Beaucarne

je rentrais dans la grande forêt musicale sensible aux vents aux fleurs sonores à la senteur acoustique au parfum des cuivres aux stridences pédonculées des guitares électriques je rentrais dans la forêt des sons comme un enfant qui découvre pour la première fgois la mer ou qui arrive par le haut au théâtre de Vaison-La-Romaine et qui tou
échec N°3187

échec N°3187

le ciel est colossal avec ses geysers pulsant l’air de nombreux nuages dystociques brament l’univers la robe au sol comme un chiffon une gifle de ton corps un intervalle au passant et moi qui demeure l’espacement cuivre ton sexe de calisson ferveur le soleil revient ici-bas sur terre où il faudrait vivre parfois ta peau ornée sanguine est m
.. de Morisot

.. de Morisot

"Mon ambition est de saisir une touche d'éphémère." Berthe Morisot
Je respire où tu palpites / Victor Hugo

Je respire où tu palpites / Victor Hugo

Je respire où tu palpites, Tu sais ; à quoi bon, hélas ! Rester là si tu me quittes, Et vivre si tu t'en vas ? A quoi bon vivre, étant l'ombre De cet ange qui s'enfuit ? A quoi bon, sous le ciel sombre, N'être plus que de la nuit ? Je suis la fleur des murailles Dont avril est le seul bien. Il suffit que tu t'en ailles Pour qu'il ne reste plu