Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Claudia

Claudia

Tags associés : pensees, poemes

Ses blogs

Lettres de l'absente

Pensées quotidiennes d'une jeune fille face aux adversités de sa vie.
Claudia Claudia
Articles : 65
Depuis : 14/09/2005
Categorie : Maison, Déco & Bricolage

Articles à découvrir

égoûts

D'où ça vient? d'où ça sort? Gargouillis de syphons sales et bouchés, remontées d'égouts répugnantes, odeurs nauséabondes, relents de souvenirs putrides à oublier d'urgence.... N'y a t'il donc aucun espoir d'échapper à sa mémoire? Mais qui la réveille? Qui reveille la gamine endormie??? laissez là dormir. Je voudrais qu'elle meurt ma

sans titre

Echec et mat. J'ai perdu la partie. J'ai vécu ta mort en direct. Il y a en moi un tel point d'interrogation que j'étouffe. Je ne sais plus. Prendre de la distance, voir de loin, positionner ses pions avec plus de stratégie, faire en sorte de se protéger. Ne rien désirer d'autre que de s'épargner. Ne vouloir conquérir aucune autre terre que l

Trèfle...

Où trouver du repos, sur quelle épaule, dans quel endroit ma tête ne sera plus exposée aux intempéries du doute??? Y a personne qui m'offrirait son ponpon rouge ou son dos bossu pour un peu de chance? Y a personne qui me trouverait un trèfle à quatre feuilles?

Le trou

Je descends au fond du trou, là ou ne règne aucune forme de vie, où le vide est vide. Je descends, j’entame la descente et quand je touche le fond, l'anesthésie opère, y a plus rien, je ne suis plus rien, je suis le néant, je ne sens plus rien, plus de douleur, plus de souffrance, plus d’espoir, le rien, le vide si familier, si rassurant.

Taureau ascendant cancer...

Venir au monde! pourquoi ce spermatozoide enragé a-t'il violé le tranquille ovule? Pourquoi ces divisions de cellules qui allaient devenir un nouveau-né transi de froid, agressé par la lumière, suspendu, arraché au silence paisible d'un monde acquatique? J'serais bien rester poisson... mais j'suis devenu taureau ascendant cancer...

mère

Votre mère est fière et conne mes fils.... Jamais mal, toujours debout, même pas tombée, surtout pas à genou. Juste un peu cabossée, mais quoi?! quelques éraflures, rien de bien sérieux, même pas besoin de constats, quelques séances de psy auront fait l'affaire... alors que souvent elle agonisait... exangue. Pas de témoin, jamais. Trop f

Mes enfants

Mes enfants, comme un espoir de retarder l'heure du départ. Mes enfants pour voir des sourires illuminés leurs visages ceux qui n'ont en leur temps jamais illuminés le mien. Mes enfants, une paire, pour diviser au besoin le poids de la vie. Mes enfants comme une revanche sur toutes mes années absolument étanches à une quelconque forme de tend

Cannibale...

Du végétal je me sens devenir cannibale Dévorer la vie, faire fonctionner mes maxillaires Aiguiser mes canines. J'attends un pirate, un aventurier, un fou d'amour, un hors la loi. Je veux être mangée toute crue, n'être plus qu'une éclaboussure de sang Dégoulinant de sa bouche, sillonant les contours de son torse, En connaître l'architectur

Orgueil...

j'voudrais rester au lit et dormir, entrer dans une longue léthargie et oublier ce corps et sa féroce en vie de se détruire, oublier ce trou béant qui crie son vide. Oublier et ne plus chercher à combler ce qui ne peut l' être, se dire avec force qu'il existera toujours ce manque et continuer sa route en faisant la sourde oreille aux plaintes

j'voudrais...

J'voudrais les bruits atténués d'un matin enneigé, Là, maintenant, tout de suite Au fond d'une forêt jurassienne, des mains gelées autour d'un verre de vin chaud, une paire de ski de fond, un nez rougi et le regard protecteur de mon chien. J'voudrais une main dans la mienne et des silences acquatiques J'voudrais un regard enfin bienveillant J