Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Michel Bouffioux

Ses blogs

Le blog de Michel Bouffioux

Le blog de Michel Bouffioux

Les articles et vidéos du journaliste belge Michel Bouffioux
Michel Bouffioux Michel Bouffioux
Articles : 522
Depuis : 04/04/2010
Val

Val

Les photos et créations de Valérie Carlier
Michel Bouffioux Michel Bouffioux
Articles : 5
Depuis : 15/03/2018
Categorie : Mode, Art & Design
Le retour de Lusinga Iwa Ng'ombe

Le retour de Lusinga Iwa Ng'ombe

Dans une boîte qui se trouve à l’Institut Royal des Sciences naturelles de Belgique repose le crâne de Lusinga lwa Ng'ombe. Le 4 décembre 1884, ce puissant chef tabwa qui vivait dans la région du lac Tanganyika fut décapité lors d’une expédition punitive commanditée par Emile Storms. Ce militaire belge, autrefois décoré, aujourd’hui oublié, dirigeait la 4ème expédition de l’Association Internationale Africaine. Il faisait tuer les chefs rebelles et il se constituait une collection de crânes pour impressionner ses ennemis. A la fin de son séjour en en Afrique, Storms ramena le crâne de Lusinga mais aussi ceux de deux autres chefs locaux (Mpampa et Marilou). Alors qu’ils sont toujours conservés en Belgique, ces restes humains invitent à un travail de mémoire sur des crimes qui ont été commis au nom de la « civilisation » dans les premiers temps de la colonisation. Ils questionnent aussi notre présent. Peut-on se contenter d'une muette solution de « stockage » dans un musée ? La Belgique ne doit-elle tout mettre en œuvre pour rendre possible le retour de ces restes humains en Afrique? Le « butin » de Storms fut aussi constitué de plusieurs statuettes qui font partie des "trésors" du Musée Royal de l’Afrique centrale à Tervuren...
Michel Bouffioux Michel Bouffioux
Articles : 67
Depuis : 19/03/2018
Categorie : Politique

Articles à découvrir

Colloque sur la restitution des collections coloniales à l'U-Gent : programme

Colloque sur la restitution des collections coloniales à l'U-Gent : programme

Illustration : Les statuettes taabwa pillées en 1884 par des mercenaires à la solde de l'agent de l'AIA Emile Storms font partie de collections du Musée royal de l'Afrique centrale. Date: December 2 and 3, 2019 Location: Sint-Pietersplein 9 To inscribe: Monnikenzaal - Saint Peter's Abbey 9:00 - 9:15: Welcome Address and Introduction by Organiz
Découvrez ma page Facebook!

Découvrez ma page Facebook!

Pour vous rendre sur cette page qui est exclusivement consacrée à mes enquêtes, reportages et entretiens, suivez ce lien :
1500 objets restitués par la Hollande

1500 objets restitués par la Hollande

Via http://www.josvanbeurden.nl/ The collections earlier had been displayed at Museum Nusantara or Museum Prisenhof in the Netherlands Jakarta (ANTARA) - Some 1,500 of Indonesia's pre-dated artefacts have been repatriated for the ...
Coronavirus : conversations avec l'épidémiologiste Marius Gilbert

Coronavirus : conversations avec l'épidémiologiste Marius Gilbert

Marius Gilbert est chercheur en épidémiologie à l'Université Libre de Bruxelles. Photo : ©Olivier Polet (http://photographe-polet.com/) Des entretiens réalisés tout au long de la crise sanitaire liée au coronavirus,avec le chercheur en épidémiologie de l'Université libre de Bruxelles, Marius Gilbert. Ces conversations commencèrent à l
Masque volé de Tervuren : une plainte pour recel

Masque volé de Tervuren : une plainte pour recel

Un article de Michel Bouffioux publié sur le site ParisMatch.be, le 3 octobre 2019. Un manuscrit raconte comment fut volé le masque emblématique du Musée de Tervuren. Il doit être vendu aux enchères ce 4 octobre mais un collectif d'avocats, de juristes et de militants décolo...
Kalvin Soiresse : " Il est urgent de procéder à une réconciliation des mémoires "

Kalvin Soiresse : " Il est urgent de procéder à une réconciliation des mémoires "

Un article publié par l'hebdomadaire Paris Match, 16 juin 2020 et sur le site de Paris Match Belgique, le 20 juin 2020. « Le racisme est nourri par des préjugés et des stéréotypes qui ont été construits par la propagande coloniale. Il faut enfin regarder l’histoire droit dans les yeux, comprendre à quel point le passé influence le prés