Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Du vieux Cayol à la Pelisse noire...

Du vieux Cayol à la Pelisse noire...

Ses blogs

De la terre vers la mer...

Histoires et anecdotes de la famille Cayol-Boujon...de leurs ancêtres,de leurs "cousins" plus ou moins célèbres etc...
Du vieux Cayol à la Pelisse noire... Du vieux Cayol à la Pelisse noire...
Articles : 93
Depuis : 19/02/2011
Categorie : Maison, Déco & Bricolage

Articles à découvrir

V, comme Vive la mariée !

V, comme Vive la mariée !

Je possède un grand nombre de photos de mariages, donc pour mettre en valeur ces "Reines d'un jour" ... je vais vous les présenter ... elles viennent de nos deux généalogies à Thierry et à moi-même. Années 190... En haut: mariage 1907 Laborde-Larose, a droite : 1901 Baptistin et Marie, les arrières grands parents de Thierry A gauche : Juan
Q, comme Qui sont donc ces bébés ?

Q, comme Qui sont donc ces bébés ?

Ma grand mère paternelle n'était pas seulement une grand mère moderne et une excellente cuisinière, mais elle était aussi et surtout "sage-femme". Elle en a mis des bébés au monde. Nous, ses petits enfants, mais beaucoup d'autres car, avant les années 50 et aussi après, on n'allait pas à la maternité pour accoucher, on "faisait" les enfa
K, comme Katerine Cameron.

K, comme Katerine Cameron.

Katherine Cameron est ce que l'on appelle en Grande-Bretagne notre "sister-in-law" depuis plus de 30 ans elle fait partie de notre famille, et notre mère la considérait comme sa troisième fille. Elle est née en 1939 a Inverness et passa son enfance a Culloden, le site de le défaite finale de l’armée Jacobite de Prince Charles Edward Stuart.
N, comme pets de Nonne.

N, comme pets de Nonne.

Ma grand mère paternelle était une excellente cuisinière, elle faisait également de succulents gateaux. A part le Baba au rhum, le gateau de Savoie, les crêpes Suzette... et le pudding que je n'ai jamais su faire aussi bon que le sien, il y avait ces petits beignets ronds et super légers, qu'elle appellait " pets de nonne". Ils étaient telle
P, comme Parfums de théâtre.

P, comme Parfums de théâtre.

Dans la fin des années 50 et début 60, j'accompagnais très souvent ma grand-mère paternelle et ma tante, ma "marraine", au "Théâtre" le samedi soir, car elles y étaient abonnées. J'aimais beaucoup cela, nous allions voir des opérettes et des opéras comiques. Je crois y avoir vu toute la collection d'opérettes connues à l'époque, et mê
M, comme Marguerite

M, comme Marguerite

Je ne sais si comme nous, vous avez une quantité impressionnante de "Marguerite" dans votre généalogie. On peut imaginer qu'au tout début de la lignée une certaine Marguerite ou Margarita en latin ait été marraine d'une petit fille a qui elle donna son prénom, et de "fille" en aiguille, les Marguerite devinrent un bouquet, puis un parterre
O, comme Olympe Desmarez.

O, comme Olympe Desmarez.

Olympe Desmarez, première avocate du Nord. Photo : Le Nord illustré - archives VDN. Quand, sous les boiseries d'un prétoire solennel qui l'intimide, Olympe Desmarez s'avance devant les magistrats de la cour d'appel de Douai pour preter le serment d'avocat, le combat des femmes pour acceder au rang de plaideur est toujours dans les mémoires. Ell
L, comme l'abbé Lemire et les jardins ouvriers.

L, comme l'abbé Lemire et les jardins ouvriers.

L’abbé Lemire, un homme politique d’avant-garde Abbé Lemire 1853-1928 De l’abbé Lemire, on retient généralement le rôle qu’il a joué dans la création et dans le développement des jardins ouvriers en France. Mais sait-on que ce prêtre de Flandre française a également été député de 1893 jusqu’à sa mort survenue en 1928 ? To