Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Miss Meursault

Miss Meursault

Les poèmes et les photos sont mes captures de vie.
Tags associés : paysages, poeme

Ses blogs

Miss Meursault

Les photos, les poèmes sont mes captures de vie. Une esquisse de partage de mes pensées.
Miss Meursault Miss Meursault
Articles : 39
Depuis : 01/02/2015
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

L'appétance de l'engouement

L'appétance de l'engouement

M'immerger dans l'intempérence Par cette inéfable diligence Pour repaître mes foucades Pour renaitre tes tocades Galvaniser notre déliction Pour commuer en sustentation Je m'engoue de toi sans apprêt Enivrement à son acmé Réplition de tes fantasmes Indicibles et fantasques Facétieusement épris Délibérées et folâtres envies Te marivaud
Enoueuse

Enoueuse

Instinctive chance en prémisse Volubile invective se glisse. Votre excroissance s'immisce par vice entre mes cuisses. Je vous sais obscène et subtil; ma suscitation joue les timides. Votre odeur hôte de mes fantasmes ma pudeur en forme d'orgasme. Effleurer ma fleur de jour. Accrocher mon cœur en contour. Prodigalité de votre semence, sagacité
Salacité

Salacité

Qu’éclos la réalité en fond cette salacité; Cet ailleurs en sous-toi, même les rêves restent pantois. Monade aux moultes vérités, coq hardi s'est enluminé. Chaque forme en magnétite, en gros plan ajouré de Magritte. A deux mains je suis prise, vos portées sur la chose. Creux de reins en surprise, votre mât déterminé ose. Mes seins
Peau être

Peau être

Ma poésie sub-mer-j'ai en frisson de subtilité votre regard me caresse votre ode heure me touche pas haz-art sur prise par deux su y mage à contre sens sous soie par vœux nus je m'offre dédale en courbes peine ombre peau osée en ta lumière ce beau thé à la saveur du moi et chaud dé en pudeur sous toit Las doigts re-chair-chez-toi en voix
Conquiers en

Conquiers en

Assaillissez moi de-sous-en-tendu Jaillissez moi en ma proue fendue Envahissez moi ma peur s'est rendue Gangassez moi votre coeur est à nu Pétrissez moi par vos mains inconnues Chérissez moi en notre seing défendu
Aillent heures

Aillent heures

Goutes amères que je cherche à éviter Submerge ce passé et ne fait que douter. Aïeux et pairs, immuable passé, je ne veux ces pierres froides à chevaucher; Qu'émerge à crier cette liberté tant aspirée. A réjouir ce que j'étais, repentir ce que je voulais, A trop savoir ce que j'évitais, je ne sais désormais quoi toucher. Cette confus
Quart anse

Quart anse

L'amour en nuit est étrange qu'aucune heure brumée ne dérange. Frêle soupçon d’ethnicité, qui sait seul nous dévoiler. Piètre succombe je ferais, de ta matière ma perle. En lumières alambiquées, soulèvent nos prières si frêles. Histoire de ce lac à l'orée, d'abandon en froid rêvé. De renaître à tout pourfander, je pourrais enf