Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Pierre-François GHISONI

Pierre-François GHISONI

la littérature en partage L'homme avant les termites L'idéal sans l'idéologie

Ses blogs

OLNI, le blog de Pierre-François GHISONI

Nulla dies sine linea
Pierre-François GHISONI Pierre-François GHISONI
Articles : 541
Depuis : 01/07/2009
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

PARDON POUR UN GÉNOCIDE (1) ?

Au congrès de Vouvant sur le génocides, Eugène Nshimiyimana a traité « Du génocide au pardon, ou comment taire le silence. » Eugène Nshimiyimana est directeur du Département d'études françaises de Mc Master University en Ontario. Qui plus est, il est d'origine rwandaise, rescapé du génocide de 1994 contre les Tutsis. C'est dire qu'il p
LA HAINE D'ERIKA EWALD

LA HAINE D'ERIKA EWALD

La Haine d’Erika Ewald Erika Ewald, vous la connaissez ? Oh oui ! Cette violoniste virtuose, cette artiste incomparable. Oui, mais quel odieux personnage ! Quel masque de dédain ! On a parlé, un certain temps d’une histoire ancienne. D’ailleurs Stefan Zweig en avait tiré une nouvelle : L’Amour d’Érika Ewald. Mais les gens évoluent. C
SEISME DANS LE CHAMP SONORE - FIN

SEISME DANS LE CHAMP SONORE - FIN

SEISME DANS LE CHAMP SONORE (FIN) Ecrit le 7 décembre 2014 par PF GHISONI CHEMIN A TRAVERS TABLEAUX Chemin à travers tableaux nouveau livre de : Victor CUPSA Lettropolis le présente dans une luxueuse version papier couverture cartonnée rembordée Format A4, 288 pages, 55 reproductions en couleurs, 16 dessins. Un cadeau idéal pour Noël au prix

PARDON POUR UN GÉNOCIDE (2) ?

Pour enchaîner avec l'article précédent : « Peut-on pardonner au nom des autres ? ». C'est ici que l'écriture hausse le ton, que l'analyse spectrale cède devant la brûlure de la synthèse, promise à quiconque ose saisir ce flambeau. Ah ! Qu'il serait confortable, arrivé à ce point, qu'une logique certaine, une déesse Raison renaissant d
SEISME DANS LE CHAMP SONORE - 1

SEISME DANS LE CHAMP SONORE - 1

SEISME DANS LE CHAMP SONORE – 1 Ecrit le 4 décembre 2014 par PF GHISONI CHEMIN A TRAVERS TABLEAUX Chemin à travers tableaux nouveau livre de : Victor CUPSA Lettropolis le présente dans une luxueuse version papier couverture cartonnée rembordée Format A4, 288 pages, 55 reproductions en couleurs, 16 dessins. Un cadeau idéal pour Noël au prix

MACROSTRUCTURES DU POUVOIR, NATURE HUMAINE ET VENDANGES DE SANG

Norbert-Bertrand Barbe a écrit une communication destinée au congrès de Vouvant sur les génocides. Son titre : « Macrostructures du pouvoir, nature humaine et vendanges de sang. » En voici un premier résumé, qui traduit le double regard de l'artiste et du philosophe saisissant « les causes logiques (idéologiques, culturelles, fonctionnell
RESOLUTION 242 : TRISTE ANNIVERSAIRE

RESOLUTION 242 : TRISTE ANNIVERSAIRE

Résolution 242 : la trop célèbre ! Il y a exactement 47 ans, ce 22 novembre, un des textes les plus dévastateurs de l’histoire du monde était signé à New York : la trop célèbre ”Résolution 242” des Nations Unies. Triste anniversaire dont il est important de rappeler la genèse et les conséquences, dramatiques depuis bientôt un dem

MACROSTRUCTURES DU POUVOIR, NATURE HUMAINE ET VENDANGES DE SANG (2)

Ecrit le 5 novembre 2014 par PF GHISONI En conlusion N.-B. Barbe expose d’abord les mécanismes par lesquels « les dictatures actuelles opèrent en opposant l’idéologie du génocide par elles subies […] pour cacher et dialectiser les génocides par elles produits. » Il cite essentiellement mais non exclusivement « trois axes centraux […
SEISME DANS LE CHAMP SONORE - 2

SEISME DANS LE CHAMP SONORE - 2

mbre 2014 par PF GHISONI CHEMIN A TRAVERS TABLEAUX Chemin à travers tableaux nouveau livre de : Victor CUPSA Lettropolis le présente dans une luxueuse version papier couverture cartonnée rembordée Format A4, 288 pages, 55 reproductions en couleurs, 16 dessins. Un cadeau idéal pour Noël au prix exceptionnel de 35 € (+port) Il sera très bien
MA NOUVELLE AMIE

MA NOUVELLE AMIE

Article de Christophe Biotteau, repris du blog de Lettropolis Ma nouvelle amie C’est un film diffusé en ce moment dans les salles obscures… Aux derniers naïfs – je crois qu’il n’en reste plus beaucoup – je voudrais dire sans ambages que ce n’est pas qu’un film « délicieusement subversif », sur un sujet en vogue qui a fait coule