Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

calmeblog

calmeblog

LECTEUR PASSIONNÉ DE PARTAGES

Ses blogs

Le blog de calmeblog

Le blog de calmeblog

Des réflexions sur des livres récents ou des relectures de chefs-d'œuvre qu'il faut toujours plus prendre en compte.
calmeblog calmeblog
Articles : 998
Depuis : 13/06/2011

Articles à découvrir

Henry David THOREAU, DE LA MARCHE, édition Gillybœuf, Mille et une nuits

«We have a wild savage in us, and a savage name is perchance somewhere recorded is ours.» «There are some intervals which border the strain of the wood thrush, to which I would migrate - wild lands where no settler has squatted; to which, methinks, I am already acclimated.» «Je considère ce texte comme une sorte sorte d'introduction à tout c

Pierre VESPERINI, LUCRÈCE, Archéologie d'un classique européen, Fayard.

« L'auteur : Non, car je ne pense pas que le De rerum natura soit un poème épicurien au sens où vous l'entendez.»p.128 Voilà un travail d’historien qui devrait bouleverser bien des domaines : apparemment destiné aux spécialistes et aux lecteurs de Lucrèce, ses propositions, par effets de dominos, risquent de travailler bien des certitude

C. BAUDELAIRE , RÊVE PARISIEN, LES FLEURS DU MAL (CII)

Publié en mai 1860 dans La Revue contemporaine ce poème est, avec LE CYGNE, LES SEPT VIEILLARDS, et LES PETITES VIEILLES, un des plus importants de la section TABLEAUX PARISIENS, introduite dans l'édition 1861. Présentation Le poème est composé de deux parties d'inégales longueurs ( treize quatrains puis deux quatrains d' octosyllabes) . Les

Robert WALSER, L’INSTITUT BENJAMENTA, traduction M.Robert, l’Imaginaire - Gallimard

« Je sais combien peu ce qu'on appelle monde me concerne, et comme ce que j'appelle silencieusement le monde, moi, me paraît grand et exaltant. (...) Tout est beaucoup pour moi, même les choses les plus infimes. » (page 173) Robert Walser qui, après une vie d'errance en Suisse et en Allemagne, entra à l'asile de Waldau (1929/1933) puis à cel

Sylvain TESSON, L'AXE DU LOUP, éditions POCKET

« Je marche, je marche, c'est tout ce que je sais faire.» Slavomir Rawicz (1915/2004), ancien officier de cavalerie polonais, publia en Grande-Bretagne (1956), The long Way, récit de son arrestation, de sa déportation au goulag (région d'Irkoutsk) et de son évasion (avril 1941) qui le mena, lui et quelques compagnons, en Inde en passant par l

DOSTOÏVESKI, LES CARNETS DE LA MAISON MORTE, traduction A. Markowicz, Acte Sud, Babel

«Qu'est-ce qu'on fait, là? On vit comme pas des hommes ; on meurt comme pas des morts. Ah la la!» En 1849, Fiodor Dostoïeski est arrêté par la police du Tsar pour avoir comploté contre l’État au cours de réunions (autour de Pétrachevski) où l’on lisait beaucoup Fourier, Saint-Simon. Si son frère est innocenté, Fiodor, lui, après a

CHATWIN Bruce, EN PATAGONIE, Livre de Poche (1997)

«En vérité, écrivit Charley, nous sommes comme des bateaux qui passent dans la nuit.» En Patagonie (page 258) Au début des années 1970, à Paris, Bruce Chatwin (1940 / 1989) rendit v isite à Eileen Gray. Dans son salon était accrochée une carte de la Patagonie q u'elle avait peinte à la gouache. Il confia à son hôte avoir toujours voul