Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Mathilde.A Photographie

Mathilde.A Photographie

Mathilde, 17 ans, Passionné de Photo..

Ses blogs

Mathilde.A photographie

Mathilde.A photographie

Petite présentation, Mathilde 16 ans passionné de photo..
Anquier Mathilde Anquier Mathilde
Articles : 19
Depuis : 30/01/2015
Categorie : Photographie

Articles à découvrir

La Marée

La Marée

A l'heure dite par la lune Les voilà par centaines En quête de bonne fortune Contre-marée humaine Au milieu des bouchots Se hâtant au bas de l'eau Armés de gaffets ou picots Porteurs de leurs espoirs Une hotte sur le dos Se pressant pour avoir La primeur d'explorer Leurs territoires secrets
Départ de vacance..

Départ de vacance..

Je t’envoie une dernière carte postale, Avant de refaire c’est normal. Mes valises, direction la maison. Dans quelques jours, il y a la fin de saison. Je t’envoie une dernière carte postale, Ainsi tu profiteras d’un paysage, Que j’ai en t’écrivant sous les yeux. Belles sont les images. Je t’envoie une dernière carte postale. A la
Plage d'ètè

Plage d'ètè

Maintenant commence l’été. Le printemps vient de s’en aller. Dans ce magnifique ciel On y voit le grand soleil. On découvre ce joli paysage. Bientôt on va changer de passage. Aujourd’hui la pluie s’en va, Nous sommes remplies de joie..
Ce couché

Ce couché

Quand le Soleil du soir parcourt les Tuileries Et jette l’incendie aux vitres du château, Je suis la Grande Allée et ses deux pièces d’eau Tout plongé dans mes rêveries ! Et de là, mes amis, c’est un coup d’oeil fort beau De voir, lorsqu’à l’entour la nuit répand son voile, Le coucher du soleil, riche et mouvant tableau, Encadr
Méduse immonde

Méduse immonde

Toi, la colombe, la pacifique dit-on, accueille en ton sein la chaleur sombre de l’effroyable méduse immonde, comme la prude caresse d’une ombre. Elle est reconnue adipeuse mais, crois-moi, sans haine. PS: Ce jours la elle m'avais piqué le pousse. SNIIIF!
Mer bleue

Mer bleue

Mer dans mes cheveux mer dans mes yeux mer bleue Mer sur la plage. Parler à la mer, Regarder la mer bleue dans mes yeux, Regarder les petits poissons rouge dans mon petit seau rouge. Au revoir jolis petits poissons rouge, Au revoir la mer, Au revoir dauphins que je voyais souvent S'il vous plait, ne m'oubliez pas ! Mais le bel été reviendra. En
La Falaise

La Falaise

Falaise, couché à la cime de ta roche Pour admirer les larmes de l'horizon, J'ai recherché dans ce lointain l'accroche Qui sauverait mon âme de mes intentions.
Devant toi, moi.

Devant toi, moi.

Elle était là, devant toi, moi Observant ce que nous faisions Volant au-dessus de la mer Et du sable qui recouvrait la plage. Elle restait là inerte regardant son paysage Photographiant et immortalisant toutes ces belles images Espérant garder dans un coin de sa mémoire Ce fabuleux voyage qu'elle avait fait avec amour Où elle rêvait retourne
Etroite rue

Etroite rue

L'Océan sonore Palpite sous l'oeil De la lune en deuil Et palpite encore, Tandis qu'un éclair Brutal et sinistre Fend le ciel de bistre D'un long zigzag clair, Et que chaque lame, En bonds convulsifs, Le long des récifs Va, vient, luit et clame, Et qu'au firmament, Où l'ouragan erre, Rugit le tonnerre Formidablement.
Etranges fleurs

Etranges fleurs

L'automne met dans les lilas D'étranges fleurs que nul ne voit, Des fleurs aux tons si transparents Qu'il faut avoir gardé longtemps Son âme de petit enfant Pour les voir le long des sentiers Et pour pouvoir les assembler En un seul bouquet de clarté Comme font, à l'aube, les anges Les mains pleines d'étoiles blanches...