En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Etudes unitariennes

Ses blogs

Etudes unitariennes

Etudes unitariennes

nouveaux regards sur la naissance du christianisme à partir d'une approche historico-critique
Etudes unitariennes Etudes unitariennes
Articles : 228
Depuis : 16/08/2009
Categorie : Mode, Art & Design

Articles à découvrir

Jésus parlait l'araméen et lisait l'hébreu

Jésus parlait l'araméen et lisait l'hébreu

Jésus parlait l'araméen dans la vie de tous les jours, et parce qu'il voulait être compris des foules qui venaient l'écouter, ses enseignements étaient donnés en araméen. Le texte des évangiles en porte d'ailleurs la trace. Ainsi lorsqu'il prend la petite fille par la main pour lui rendre la vie, il lui dit "Talitha koum" ce qui signifie en
à propos du vocable "Seigneur"

à propos du vocable "Seigneur"

par Paul Talloneau, article paru dans la revue Libre Pensée Chrétienne (LPC), n°27, 2014 (paru en septembre), pp. 27-27 Seigneur Ce mot "SEIGNEUR" est répété 70 ou 80 fois pendant la célébration de la messe du dimanche, sans qu’on sache d’ailleurs si c’est à Dieu qu’on s’adresse ou à son Christ. Différence oiseuse ? Paul lui-m
le Serviteur souffrant, selon John Shelby Spong

le Serviteur souffrant, selon John Shelby Spong

Communication de Jean-Claude Barbier, intervenant au séminaire organisé par la Congrégation unitarienne du Rwanda les 15-21 décembre 2014 à Kigali sur un programme de formation de l’Eglise unitarienne francophone (EUfr) ( lien ). * John Shelby Spong, 2014 – Jésus pour le XXIème siècle, Paris, Karthala, 328 p., traduit de l’anglais (Et
La résurrection de la fille de Jaïre : une méthode pour lire le Nouveau testament

La résurrection de la fille de Jaïre : une méthode pour lire le Nouveau testament

par Jean-Claude Barbier, intervenant au séminaire du 15 au 21 décembre 2014 à Kigali organisé par la Congrégation unitarienne du Rwanda selon le programme de formation établi par l’Eglise unitarienne francophone (EUfr) ( lien ). Ce commentaire a été traduit en italien par Giacomo Tessaro et mis en ligne le 2 janvier 2015 sur le site de la
Simon-Pierre (6) - à Corinthe

Simon-Pierre (6) - à Corinthe

Là aussi, c’est grâce à Paul (1 Co 1, 12) que l’on apprend le passage de Pierre à Corinthe où il y a des baptisés qui se réfèrent à lui (et qu’il a donc baptisés ou fait baptiser) : il dénonce les baptisés qui se divisent en se référant à celui qui les ont baptisés ! « … chacun de vous parle ainsi : « Moi j’appartiens à
Jésus le Fils de l’homme, selon John Shelby Spong

Jésus le Fils de l’homme, selon John Shelby Spong

communication de Jean-Claude Barbier, intervenant au séminaire organisé par la Congrégation unitarienne du Rwanda les 15-21 décembre 2014 à Kigali, sur un programme de formation de l’Eglise unitarienne francophone (EUfr) ( lien ). * John Shelby Spong, 2014 – Jésus pour le XXIème siècle, Paris, Karthala, 328 p., traduit de l’anglais (E
les Nazôréens étaient connus des peuples voisins

les Nazôréens étaient connus des peuples voisins

"Nazôréens" dans le Nouveau testament, "Nasarah" dans le Coran. Mais les Mandéens (Sabéens) – Mandaeans/ Sabbehies- se désignent aussi comme "Nazoraiï". Au IVe siècle, Epiphane (dans son Panarion) désignait les judéo-chrétiens comme "Nazôréens". Les Sassanides Zoroastriens du IIIe siècle distinguaient les "Kristiyane" (qui seraient l
Le Roi berger selon John Shelby Spong

Le Roi berger selon John Shelby Spong

Communication de Jean-Claude Barbier, intervenant au séminaire organisé par la Congrégation unitarienne du Rwanda les 15-21 décembre 2014 à Kigali sur un programme de formation de l’Eglise unitarienne francophone (EUfr) ( lien ). * John Shelby Spong, 2014 – Jésus pour le XXIème siècle, Paris, Karthala, 328 p., traduit de l’anglais (Et
Les hallucinations (1) - selon la neuropsychologie

Les hallucinations (1) - selon la neuropsychologie

Olivier Sacks, neuropsychologue et écrivain, entretien avec Minh Tran Huy paru dans Madame Figaro en complément des Figaro des 7-8 février 2014, pp. 62-63, à l'occasion de la sortie de son livre "l'Odeur du si bémol" aux éditions du Seuil, 352 p. (traduit de l'anglais par Christian Clerc), extraits : J'ai le sentiment que l'hallucination mér