En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

lesamisdelami

lesamisdelami

Ses blogs

: Extraits de textes du philosophe Yvan Amar, articles des amis.
lesamisdelami lesamisdelami
Articles : 259
Depuis : 14/04/2011
Categorie : Religions & Croyances

Articles à découvrir

Savoir, pouvoir, non-savoir

Savoir, pouvoir, non-savoir

Ces paroles d'Yvan sont extraites de la K7 157 : Je n’ai rien compris, c’est ce qui fait que nous sommes Un. Si j’avais compris quelque chose, si je détenais un savoir, une compréhension, alors jamais, jamais, vous ne pourriez être ce que vous êtes dans mes yeux. Je vous verrais manquant de ce que je détiens et moi je serai détenteur de
Oublie-moi et souviens toi

Oublie-moi et souviens toi

Oublie-moi et souviens-toi L’enseignement oblige. Oubliez-moi. Dans toutes les traditions, l’instructeur doit disparaître, de gré ou de force. De gré, si vous collaborez vraiment à l’enseignement, vous faites disparaître l’instructeur et vous évitez une forme de vénération même si immanquablement on doit passer par des périodes de
La femme, l’homme, en relation

La femme, l’homme, en relation

Maternité, Pablo Picasso La femme, l’homme, en relation Yvan : vous avez une question à poser ? Oui ? Auditrice : J’aurai aimé que vous parliez de la femme... Yvan : je vais vous dire mon expérience, c’est l’expérience d’un homme, il faudra y mettre des réserves. Ce dont je peux témoigner, c’est comment en tant qu’homme la rela
La voie est exigeante

La voie est exigeante

Un enseignement traditionnel est fondé sur l’Amour Un amour sans complaisance. Aussi la voie est très exigeante. Là où l’enseignement est vivant, C’est là où, avec une patience infinie, il est énoncé. Il ne prend son sens Que si des paroles de vie ouvrent votre cœur. En faire une parole qui répare ce qui a été séparé. C’est vi
O comme Obligation de conscience

O comme Obligation de conscience

O comme Obligation de conscience, O comme Oui, L’urgence n’est pas une question de temps... C’est l’obligation qui est urgence, A chaque instant, parce que C’est. De même que cette urgence n’est pas liée au temps, elle n’est pas liée par l’espace non plus. Etre apparemment ici ou là, assemblés ou dispersés, l’Obligation est
 La voie du monde et  femme initiatrice

La voie du monde et femme initiatrice

Isis est la Grande Déesse par excellence, épouse, magicienne, initiatrice, symbole de la féminité Dans la voie du monde, la femme initiatrice est là où on ne l’attend pas. Elle n’est pas celle qui va initier au secret abstrait, elle est celle qui initie au secret beaucoup plus grand, le secret concret. Il faut renaître par la femme. On
Satsang

Satsang

Fréquenter les êtres de vie pour être vivifié, Pour avoir envie de la vie, pour goûter la vie. L’être de vie nous donne faim de la vie, il nous donne envie de la Vie. Maintenant, si l’enseignement n’était que cela, alors ce serait faire des êtres dépendants. Lorsqu’un instructeur fait des élèves, des disciples, il ne fait pas des
Un processus dynamique

Un processus dynamique

La quête que l’Un a de lui-même est un processus Dynamique. Le travail est un processus dynamique. L’obligation de conscience est un processus dynamique. L’Enseignement doit constamment préserver l’élan. Il est fondamental que ne soit jamais condamné, ne soit jamais interdit l’élan d’être. C’est cette quête qui fait que tu fai
La souffrance, c’est l’autre

La souffrance, c’est l’autre

La souffrance, c’est l’autre Profondément, sentez cela. La souffrance, c’est l’autre, c’est toujours l’autre. Pas d’autre, pas de souffrance. Nous sommes terriblement attachés à l’autre, parce que l’autre c’est la permission d’exister : dans le regard de l’autre nous existons. En quoi est il à l’origine de notre souffr
Structures conductrices.

Structures conductrices.

Avant nous allions dans les ashrams, nous allions dans les temples pour trouver cette énergie unique, expression du processus même de la vie. Nous y allions pour qu’au contact de cette énergie soit stimulé notre propre processus de croissance. Nous quittions le bureau, l’usine, le magasin, les villes, les familles. Le temps est venu de cré