Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Ecchymoses

Ecchymoses

Dans le clan des Femmes Louves, à lécher mes cicatrices pour les rendre perméables à la lumière.

Ses blogs

Bout à bout, mon histoire....

"Les larmes sont une rivière qui conduit quelque part. Elles entourent de leur flot le bateau qui emporte la vie de notre âme, viennent le soulever et l'entraîner hors des rochers, hors du terrain sec, vers un lieu nouveau, un endroit meilleur." - C. Pinkola Estés.
Ecchymoses Ecchymoses
Articles : 14
Depuis : 02/01/2009
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

Ma vie professionelle (II)

Ma vie professionelle (II)

Consigne d'un atelier d'écriture : Ecrire un texte en 3 parties commençant par « Pour moi le boulot c'est... » Pour moi, le boulot ce fut le plaisir de créer des petites choses au quotidien, de façonner un monde idéal, de vivre un engagement politique de chaque instant, d’être en communion avec moi, avec l’autre (si c’était un enfant
Rencontre avec mon enfant intérieur

Rencontre avec mon enfant intérieur

Je suis là devant cet ascenseur dans le hall de cet hôtel de luxe et cela fait déjà trois fois que les portes se sont ouvertes, m’ont attendue puis de guerre lasse se sont refermées pour répondre à un autre appel me promettant sans mot de revenir dès que possible. Je suis là devant cet ascenseur et la bombe qui avait explosé juste au-de
Un leg en signe de paix

Un leg en signe de paix

Château de Bouvignes, le 23 juillet 2014, sur le secrétaire de la maman de la chatelaine Mes chers enfants, parmi le peu que je peux vous léguer, je vous demande de bien veiller sur ces quelques objets qui me viennent de mes parents. A vous mes filles et mes belles-filles qui allez porter ce léger collier fait de dentelle de métal oxydé et d
Le vieil homme sur un banc....

Le vieil homme sur un banc....

- ...ou alors est-ce que je peux espérer les revivre un jour ? - Pardon ?Un vieil homme est assis à côté de moi. Je le vois tendre l’oreille en plaçant sa main comme un pavillon pour mieux m’entendre. C’est alors que je réalise que j’ai parlé tout haut. Nos regards se croisent et dans les siens, je lis comme une invitation à me raco
Ma vie professionelle (I)

Ma vie professionelle (I)

Consigne d'un atelier d'écriture : Ecrire un texte en 3 parties commençant par « Pour moi le boulot c'est... » Pour moi le boulot c’était un atterrissage aléatoire après un voyage aux méandres douteux. C’était aussi la marque indélébile de ma révolte contre les parents et contre la société… J’étais allongée sur mon lit quand

Ma vie professionnelle (III)

Consigne d'un atelier d'écriture : Ecrire un texte en 3 parties commençant par « Pour moi le boulot c'est... » Pour moi le boulot, c’est un lieu juste et temporaire. Nous avons depuis cinq ans une nouvelle inspectrice. Elle prend sa tâche à cœur et pour mieux rencontrer chacun des enseignants de sa circonscription, par un courrier envoyé
Intermède 2

Intermède 2

Image du blog de tonton Daniel - overblog Je viens à toi mon amour A travers mes peurs et mes blessures Je viens à toi un peu plus chaque jour A travers mes nombreuses fissures Si fines Que mon âme ne peut s’y faufiler Encore Je viens à toi mon amour Un peu plus, à chaque instant du jour Je viens, fragile, timide ou enjouée Mes cuirasses pe
Tic Tac Tic Tac Tic ....

Tic Tac Tic Tac Tic ....

Quelle heure est-il ? Il est la même heure qu’il était hier à cette heure-ci plus les secondes nécessaires pour répondre à ta question. Il est l’heure, la bonne heure, l’heure de prendre le temps de regarder passer l’heure. Il est l’heure d’écrire et de se lâcher sur les heures de ma vie. Il est l’heure de l’horloge, l’heu
Zone de sécurité

Zone de sécurité

Allongée sur le matelas, bercée par la voix douce du thérapeute, je laisse venir à moi une image où je me suis sentie tout à fait en sécurité. C’était lors d’une séance d’aquawelness. Un dimanche. Nous nous sommes retrouvés à huit, nus, au bord d’une piscine chauffée à 36°. Sous les directives de l’animateur, nous apprenons
Le droit de grimper aux arbres....

Le droit de grimper aux arbres....

J’ai sept ans, les cheveux blancs et la peau brune de soleil. Je suis allongée dans la pelouse bien entretenue. Seule. Ma sœur ne veut pas jouer avec moi et puis d’ailleurs, elle est trop petite, trop nulle. Pas comme les enfants des voisins, les Dieudonnés. Eux, ils savent courir dans les herbes folles de leur jardin sauvage, grimper aux ar