Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

la culture Kabyle

la culture Kabyle

l'ami de tous le monde

Ses blogs

 tadert-iw

tadert-iw

Ce blog pour la culture kabyle: aussi pour parler, écouter, agir, écrire, participer, témoigner, dénoncer, penser, construire et espérer. Ce blog célèbre les artistes, car les artistes sont des visionnaires, des guides pour les peuples. Ce blog célèbre aussi la Démocratie et que chacun aura son respect et sa place dans la société. Ainsi que la liberté d'expression soit reconnue.
 la culture Kabyle la culture Kabyle
Articles : 1849
Depuis : 29/05/2011
Categorie : Mode, Art & Design

Articles à découvrir

 Algérie : La Révolution du Vendredi ou La défaite de l’algérianisme kabyle.

Algérie : La Révolution du Vendredi ou La défaite de l’algérianisme kabyle.

Les marches du vendredi se suivent et se … kabylisent. Toutes les autres régions ont marqué le pas, à l’exception de la Kabylie et d’Alger. C’est comme si l’essentiel des revendications a été entendu et satisfait par le général putschiste Gaid Salah, qui leur a donné, en outre, l’impression d’avoir écarté la menace d’une c
La longue histoire des relations secrètes entre la France et l’Algérie

La longue histoire des relations secrètes entre la France et l’Algérie

Le politologue, universitaire et spécialiste des relations franco-algériennes Naoufel Brahimi El Mili s’est exprimé dans une interview accordée au quotidien francophone El Watan sur les relations passionnelles qu’entretient l’Algérie avec la France. Il est revenu sur son livre en deux tomes intitulé « 50 ans d’histoires secrètes ».
Le prince amazigh Bologhine à fondée la ville d'Alger

Le prince amazigh Bologhine à fondée la ville d'Alger

La ville d'Alger fût fondée par le prince amazigh Bologhine Ibn Ziri entre 973-984. Elle fût construite sur l'ancienne Icosium, le territoire de la confédération des At Mezghena. Bologhine ibn Ziri est également le fondateur de la dynastie Amazigh Ziride régnant sur l'Afrique du Nord de 972 à 1152. A cette époque, tout le monde parlait tam
 Saïd Sadi critique sévèrement la conférence du 6 juillet

Saïd Sadi critique sévèrement la conférence du 6 juillet

L ’ancien président du RCD, Saïd Sadi, commente l’expiration du délai constitutionnel du mandat du chef de l’Etat par intérim, Abdelkader Bensalah, et critique dans ce sillage la conférence du dialogue national tenue le 6 juillet à Alger. Estimant qu’«à partir de ce 9 juillet, le pays entre en vacuité constitutionnelle», Saïd Sai
INCARCÉRATIONS POUR PORT DE L’EMBLÈME AMAZIGH Quand la justice juge sans loi

INCARCÉRATIONS POUR PORT DE L’EMBLÈME AMAZIGH Quand la justice juge sans loi

Comment expliquer que les décisions prises par les juges au niveau des tribunaux de la capitale ne sont pas les mêmes que celles de leurs homologues pour les mêmes faits dans d’autres wilayas ? Plusieurs personnes sont détenues arbitrairement à la prison d’El-Harrach pour avoir manifesté en brandissant l’emblème amazigh ou pour avoir r
Belaïd Abane : "L’impasse politique est totale"

Belaïd Abane : "L’impasse politique est totale"

Bélaïd Abane, politologue, explique dans cette interview accordée au Matin d'Algérie que "le pays est toujours dans l’impasse. La raison essentielle de ce blocage est que depuis la mise à l’écart de Bouteflika le pays est de nouveau en proie à une guerre souterraine opposant l’armée institutionnelle aux réseaux de l’ex-DRS, agissan
70 ans après la crise dite "berbériste" : bis repetita !!!

70 ans après la crise dite "berbériste" : bis repetita !!!

Bennaï Ouali et Amar Aït Hamouda, deux grands militants de la cause amazighe. Soixante-dix ans se sont écoulés depuis ce qui a été désigné comme "la crise berbériste" où en sommes-nous depuis ? Qu’est-ce qui a fondamentalement changé ? Ces questions et bien d’autres se posent hier comme aujourd’hui, à différentes générations no
Algérie : fin et début d'époques, par Saïd Sadi

Algérie : fin et début d'époques, par Saïd Sadi

Les manifestations de ce 5 juillet confirment le phénomène. Humiliée, violentée, dépecée, muselée, l’Algérie renoue avec son histoire vertueuse et bascule dans une nouvelle ère. Les tentatives de replâtrage qui sont autant de spasmes d’un système condamné sont vaines. La rupture est inéluctable. (*) Pourquoi ? Au mois d'août 1956,