Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

JMS

Ses blogs

Les chats de JMS, ses livres pour la jeunesse, ses rêves.

Les chats de JMS, ses livres pour la jeunesse, ses rêves.

Histoires de chats, d'animaux - Histoires à faire rêver petits et grands - Poésie
JMS JMS
Articles : 196
Depuis : 13/12/2009

Articles à découvrir

En croisant l'invisible j'ai trouvé un îlot de tendresse Ah que j'aimerais être îlotier de l'amour partager cela avec mes petites filles et croire que cet instant de contemplation peut ignorer les turpitudes du monde Certains, lisant cela, me trouveront nunuche mais je ne veux pas croire que, parce que malheur existe, il y a indécence à chant
À vous, Monsieur le  professeur

À vous, Monsieur le professeur

Photo de Remi Tournier La bouche décousue ne se perdra pas au vent, ni le grillage, ni la douleur n’arrêteront le cri ! Et si l'indignation se grave dans le silence Monsieur le Professeur, je n'oublierai pas, je vous range dans mon panier à misères près des assassinés de Toulouse, de Charlie et d’ailleurs. Pourtant, encore j'irai à la re
Retour de mémoire

Retour de mémoire

Parfois tu remontes de ma mémoire Me revenant de tendresses lointaines Je pense à toi qui précède celle dont le nom déjà me blesse Je pense à toi au delà de l'oubli ma petite perce rêve Et à vous tous mes griffu(e)s Parfois, à l'heure claire de mes nuits La présence du vide prend vos couleurs Dans l'immensité de la vie et tout ce qu'en

La lumière

La lumière habite toujours l'envers de l'obstacle dans le silence des yeux Elle est l'utopie cinglante l'espérance de l'ombre qui porte la vie et le jour Dans la désillusion des faux savoirs elle n'a d'autre finalité que d'éteindre l'obscur. jms in "Cheval fou" & "Chemin de pluie et d'étoiles"
Le soleil frappe aux vitres

Le soleil frappe aux vitres

Partout et tout autour dans le jardin dans ma tête, aux pieds des plantes et dans les cieux il y a du feu sur le sol, ça brûle ma plante des pieds. Le soleil frappe aux vitres la sieste dans l'ombre se blottit comme la quiétude d'un ensommeillement si profond que j'entends ronfler les moustiques certains sont somnambules et mangent en dormant c
Tu t'en vas.

Tu t'en vas.

À Bambou Tu t'en vas ma petite chatte, toi, ma suppliante à l'heure du petit déjeuner, toi, ma gourmande de lichettes de beurre, tu t'en vas. Trop rapide, le cancer mange ta vie, saisis-tu l’heure toi qui confiante viens dans me bras ? S'il y a un ailleurs, peut-être penseras-tu à nous toi qui me laisses démuni ? L'heure est là, je suis un
Quand l'oiseau et l'écureuil

Quand l'oiseau et l'écureuil

Quand le loup, le renard et la belette l'ortie et l'homme sauront que nous sommes tous frères de vie Quand, loin du fusil, tous joueront ensemble sur une même terre Quand ils sauront que vivre trouve sa dignité dans le partage, Quand le loup, le renard, la belette et l'homme chercheront un même avenir Quand le temps d'aimer essuiera les larmes

6 Parfois, mon chat trouve prudent de ne pas ouvrir la porte. Quand je vois l'état du monde, dit-il, remercier le ciel me semble d'un prix exorbitant. Faut dire, lorsque je vais chez les humains, chaque fois que je suis poire, c'est pour ma pomme ! Dessin Corinne Josseaux Battavoine (in "Confidence de Maxime le chat" aux Éditions Chemins de Plume