Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
chef Casa

chef Casa

Tags associés : avant de mourir !, fast but good

Ses blogs

Le blog de Christophe Casazza

bonetmalin.over-blog.com
chef Casa chef Casa
Articles : 19
Depuis : 25/04/2009
Categorie : Cuisine

Articles à découvrir

le client est le roi... Des... !

le client est le roi... Des... !

A la poste, il n’y a plus que des guichets vides, on fait la queue ! Normal, c’est les vacances toute l’année alors on réduit le petit personnel. Au supermarché, le rayon poisson et fermé pendant les congés. C’est normal il faut bien que le poisson parte en vacances,lui aussi et puis, y pas de chômage en France alors ce serait dommage
Gros plan sur la cerise

Gros plan sur la cerise

Je n’ai pas eu le temps de l’écrire avant alors je vous l’écris aujourd’hui !!! Pour l’année prochaine. Comme ça, d’en retard je passe à très en avance. C’est ça la mauvaise foi !! Donc la cerise est le fruit du cerisier, ça c’est dingue ! C’est vrai, quand on y pense la cerise aurait pu très bien être le fruit du poirie
Pas si bête, la betterave !

Pas si bête, la betterave !

Cultivée pour sa grosse radicule dodue, la betterave serait originaire des bords de mer Européens. Bon, passons la sucrière (dont nous sommes les premiers producteurs mondiaux à n’en pas douter aux vues de l’état de nos routes à l’époque de sa collecte) et la fourragère que nous garderons pour la prochaine disette et concentrons nous
Un beau petit moment au grand Herblet

Un beau petit moment au grand Herblet

Face à la mer J'aurais dû grandir Face contre terre J'aurais pu mourir Je me relève Je prends mon dernier rêve. Il est vrai que dans une telle atmosphère j’aurais pu invoquer les vers Baudelairiens, d’un Dante d'une époque déchue … Vous êtes tous les deux ténébreux et discrets ; Homme, nul n'a sondé le fond de tes abîmes ; O mer,
Oh blettes et grosses légumes

Oh blettes et grosses légumes

Comme j’ai pris un peu de retard je vous livre des prix du marché qui ne sont plus trés frais mais comme ma mémoire salive encore de plaisir, je ne peux pas résister à cet envie qui ne vous fera pas pitié. Gardez-les par devers vous ils vous serviront l’année prochaine. Au programme des radis, des artichauts, de magnifiques oignons blanc
Merci boucauds !

Merci boucauds !

Je suis très crevettes grises en ce moment. Surtout quand elles fleurent bon la mer et sa fraîcheur, comme celles de l’échoppe d’Arlette, dont les saveurs matelotes s’étalent au fond à droite du fameux marché de Rocabey, à Saint Malo. Là, il suffit d’un bon morceau de pain et d’une tendresse de beurre de chez Jean Yves Bordier, sa
La sardine s’éprend du bar

La sardine s’éprend du bar

Aujourd’hui, un repas tout en poisson made in le marché de Rocabey de Saint Malo. En entrée, de la belle sardine, un peu cher, 6,20 euros le kilo mais grasse à souhait et grâce à qui je vais passer un bienfaisant moment... ... Et un magnifique bar sauvage à 23 euros, mais quand on aime, on ne compte pas et on je casse sa tirelire. La suite
Le fruit du dragon

Le fruit du dragon

American beauty, cosmic Charlie, costa Rican sunset, Park Star, delight, david bowie, Halley’s comet, L.A woman, Physical Graffiti, Purple haze, woodoo child, yellow dragon ne sont pas le nom de cocktails illustres mais ceux de quelques des appellations des trois grandes espèces d’un des fruit les plus étranges et les plus surprenant de la pl
Matjes ? A vos souhait !

Matjes ? A vos souhait !

A Amsterdam, il est impossible d'échapper à certains clichés touristiques : canaux romantiques, flottilles de bicyclettes, amateurs d'édam, dames à l’étalage, et effluves de cannabis mais il plane surtout sur cette ville une odeur de port, de délices maritimes qui oblige l’amphitryon globe-trotter à réviser son catalogue d'idées reçu
Fable : La galette et la crêpe

Fable : La galette et la crêpe

Elles avaient bonne réputation Et l’on venait de tous les fronts Pour ne pas devoir s’en priver Les galettes de chez les Egler Complétées de quelques saucisses Ou bien d’un œuf, fromage, jambon On les commande toujours par six C’est toujours comme ça quand c’est bon Et ce qui devait arriver Et bien, forcément arriva La file des gour