Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Valentyne

Ses blogs

L' Echo Des Ecuries

L' Echo Des Ecuries

Raconter des histoires (de poneys et de chevaux mais pas seulement) Participer à des défis littéraires
Valentyne Valentyne
Articles : 359
Depuis : 25/07/2011

Articles à découvrir

Mathias Enard - Parle leur de batailles, de rois et d'éléphants

Mathias Enard - Parle leur de batailles, de rois et d'éléphants

Les trois premiers jours, Michel-Ange attend. Il sort peu, principalement le matin, sans oser s'éloigner des environs immédiats des magasins du Florentin qui le loge. Manuel le traducteur l'accompagne, lui propose de découvrir la ville, de visiter la basilique Sainte- Sophie ou la magnifique mosquée que le sultan Bayazid vient de faire construi
Au plaisir de Dieu - Jean d'Ormesson

Au plaisir de Dieu - Jean d'Ormesson

Lecture commune avec Eeguab Jean d'Ormesson choisit dans ce livre de raconter l'histoire d'une famille (dont on ne saura pas le nom) de 1900 environ à 1970 (1975 est la date de parution de ce livre). Sans être l'histoire de sa propre famille, il semblerait que celle-ci l'ait largement inspiré. Au travers de la vie de cette famille noble, il nous

Bélier, foncez .......

Bélier, foncez, tête baissée Travail et argent iront de pair Persévérance, inventivité et sueur Vous remettront à flots, loin de l'hiver Coups de main, coups de tête, coups de cœur Seront au rendez-vous cette semaine . Bélier, foncez, tête baissée Vous trouverez sabot de vair à votre pied, Chapeau de chagrin à votre tête, Clef à mol

Les cuillères

La mégère m'avait vu, le front en sueur Elle avait ébauché un rictus carnivore, Qui inaugurait très bien mon futur malheur Dégoulinant et me sortant par les pores Sacripant, tu n'es qu'un vulgaire détrousseur Un voleur ! disaient les yeux de la gargotière Elle voulait une vengeance de grande ampleur Tout cela pour le vol d'une paire de cuil
Anatole Le Braz - Le passeur d'âmes

Anatole Le Braz - Le passeur d'âmes

Un dimanche soir que je m'étais attardé au bourg, je trouvai, en rentrant au logis, ma femme et ma servante à demi-mortes de peur. Elles avaient des figures si bouleversées que j'en fus effrayé moi-même. Evidemment il avait dû, en mon absence survenir quelque malheur. J'élevais à cette époque un magnifique poulain. Ma première pensée fu
Temporalité humanum est ......

Temporalité humanum est ......

A l'aube, pas besoin d'horloge, elle l'entend venir sans se tourner . Enfin quelqu'un pour la soulager, elle La Marie, . "Margot , teint de dragée, installe donc ton tabouret, je t'en prie" . Sans perdre une seconde, Margot tire sur le pis, Marie va donner . Ce succulent et crémeux breuvage sans se démener . Margot trait, elle rêve, digression,

Aude (Bout rimé)

Aude la souris-chauve Aimait la guimauve Plus que tout au monde. Inconsciente, elle s'introduisit Dans la cage du fauve Une nuit lors de sa ronde. Celui ci d'un coup de dent Lui remit les idées en place Aude redevint chauve-souris Et partit en criant grâce, grâce!! L'estomac toujours dans les talons. Mais saine et sauve !!! .. Texte écrit dans
Déménagement

Déménagement

Bonjour à Tous, Ce blog déménage (les cartons sont faits ;-) ) Après 22 mois, 367 billets et un peu plus de 2 000 commentaires , vous pouvez me rendre visite ici http://lajumentverte.wordpress.com/ A très bientôt Valentyne
Haute couture ......

Haute couture ......

Quand j’ai entendu la petite fille dire, de sa voix de cristal qui me bouleverse, « Et si on prenait le kangourou », j’ai su que ma fin était proche, enfin ma fin en tant que moi, kangourou, je ne sais pas si je suis très claire, j’ai été un peu tourneboulée ces temps-ci. Mais je sens que je vous égare et je reprends mon histoire au c
Fondation - Isaac Asimov

Fondation - Isaac Asimov

« Je vais vous raconter une histoire, dit-il, une légende si ancienne que les plus vieux ouvrages qui en font état se contentent en fait de citer des sources plus anciennes encore. Je crois que ça devrait vous intéresser. « Un cheval, qui avait pour ennemi un loup aussi puissant que dangereux, vivait constamment dans la hantise de périr sous