Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Fabienne DUPUY

Fabienne DUPUY

Ses blogs

  le blog leblogdefab par : FABIENNE

le blog leblogdefab par : FABIENNE

L'idée de ce blog a germé pendant la grossesse de notre quatrième enfant . Elle s'est imposée depuis l'interruption thérapeuthique de la grossesse, le 24/12/2005. Je dédis toutes ces lignes à notre petit Pierre...
Fabienne DUPUY Fabienne DUPUY
Articles : 41
Depuis : 30/12/2005
Categorie : Famille & Enfants

Articles à découvrir

30/03/07 : Que reste-t-il?

Pas un seul jour sans penser à lui, pas un seul jour où son absence ne m'ait pesée... et pourtant aujourd'hui, son existence parait tellement éphémère qu'il semble presque incongru de parler de lui... Il m'accompagne partout, en toutes circonstances, dans les moments de bonheur comme dans les autres, il est une partie de moi, la partie intime

9mars2007 : le temps passe

Le temps passe, mais l'absence se fait toujours sentir. C'est sans doute la dure réalité des deuils : subir ces hauts et ces bas... compenser le vide pour mieux s'y confronter ensuite? Notre petit bout est parti depuis si longtemps... et pourtant, je pense à lui. Il y a tellement de naissances autour de moi, les couples se font et se défont, to

Noël 2007 : rien n'a changé

Un Noël, encore, est passé. Il y a eu deux ans. Cette année, encore, j'aurais voulu écrire. Mais je n'ai pas eu le courage. Parce que rien n'a changé. Tous ces bébés, autour de nous, me le rappellent. Parfois, le même rêve revient... mais ce n'est pas possible, ce n'est pas raisonnable... Il y a les autres, il y a notre vie. Le temps passe
23/12/2006 : un an demain

23/12/2006 : un an demain

Demain, il y aura juste un an que j'ai accouché... un an que j'ai perdu définitivement mon petit bout de petit garçon... Finalement, j'ai assez bien survécu à ça... Juste après, j'étais incapable de me projeter, incapable d'envisager un avenir, une suite, des projets... J'étais épuisée, cassée, vidée. Aujourd'hui, mon corps va bien, j'

10/08/07 : c'est les vacances

La vie est belle, elle est douce. Je profite de chacun de ces moments de bonheur simple et total. Du soleil, des câlins, des photos-souvenirs… Et comme chaque fois, là, c’est dur. L’absence est pesante, elle me fait mal. Mon petit bout de cœur amputé se réveille et se rappelle à moi… Je me complais à imaginer des baignades ou des jeu

Le 05/02/08

La grippe, c'est banal, anodin... Juste quelques jours pendant lesquels le corps n'est plus au sommet de sa forme. Oui mais voilà... Cette fatigue, ces courbatures me rappellent ENCORE ce que je m'évertue à tenter d'enfouir dans le plus loin, le plus secret de mes souvenirs. Avoir mal dans mon corps, ça me force à regarder en face la vérité

Le 01/08/08

Déjà 6 mois sans écrire. C'est les vacances. Il fait beau. Je me repose. Plus personne ne parle de Pierre, cette "période" de ma vie s'éloigne petit à petit. Le tabou se cuirrasse un peu plus chaque jour. Il m'arrive même de me demander s'il a vraiment existé, si c'était si dûr que ça. Et juste après, tout revient en bloc, je le sens, l
05/07/07 : poème de Nadège

05/07/07 : poème de Nadège

Un petit texte pour mon étoile, pour les mamanges ... parce qu'il faut avancer malgré le vide et l'absence ! Il y a des jours avec et des jours sans mais tous les jours nous pensons à ces petits êtres qui auraient dû vivre ! De douces pensées pour nos anges . Nadège A notre étoile Lorsqu’il fait trop sombre dans nos coeursLorsqu’il fait

05/05/2009 : ça y est...

Aujourd'hui est un grand jour pour notre famille, enfin pour moi... Après avoir réussi à appeler le service état-civil de la mairie, puis après avoir osé écrire une lettre à la gynéco de l'hôpital, j'ai enfin reçu samedi le certificat d'accouchement. A compter d'aujourd'hui, Pierre - Yvan - Emmanuel est inscrit sur notre livret de famill

Noël résigné

Noël résigné Noël! Noël! Toujours, sur mes livres, je rêve. Que de jours ont passé depuis l'autre Noël! Comme toute douleur au cœur de l'homme est brève. Non, je ne pleure plus, cloches, à votre appel. Noël! Triste Noël! En vain la bonne chère S'étale sous le gaz! Il pleut, le ciel est noir, Et dans les flaques d'eau tremblent les r