Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
eric castanet

eric castanet

partage de voyages, textes et images.

Ses blogs

CLOCHARD CELESTE

Blog de photos et textes axés sur les voyages .
eric castanet eric castanet
Articles : 10
Depuis : 12/01/2015
Categorie : Photographie

Articles à découvrir

Les chaussures à bascule

Les chaussures à bascule

Les chaussures à bascule. Nous avons tous dans le plus profond de notre inconscient une image, un lieu, une situation qui fait partie de notre construction. Nous avons tous, dans notre vie d'enfant été confrontés à une croyance devenue vérité fondée bien souvent sur une oralité familiale jamais vérifiée, juste appréhendée avec tous les
Errance

Errance

Errer n'est pas être perdu mais son contraire. Celui qui erre sans carte ni boussole sait mieux que personne où il se trouve, nul besoin de panneaux ni de sens à suivre surtout s'il est giratoire, nul besoin de rond point même fleuri, n'y tourne-t-on pas en rond ? Celui qui erre n'a pas d'horaires, il s'approprie le temps et va loin, très loin
L'obéissance

L'obéissance

Pour l'humain, l'obéissance est devenu une seconde nature . Il obéit sans vraiment savoir pourquoi ou alors dans un halo de soucis de participation au groupe. Obéir, produire et consommer, tel est le triptyque dominant de l'humain mais à force d'obeïr on fini par obtenir des réflexes de soumission . il obéit à ses parents, à ses professeur
MON PAYS

MON PAYS

Plus que jamais la Camargue est un de ces pays qui changent selon qu'on les traverse heureux ou malheureux. Ce pays qui donne la foi même si la religion y perd son latin tant ses saintes et ses saints ont des senteurs gitanes et des accents de flamenco, fabuleuse parenthèse entre l'Espagne et l'Italie. Ici on ne vit pas en Camargue, on vit la Cam
Jamais rien ne s'arrête

Jamais rien ne s'arrête

La faucheuse n'est l'artisan que des morts violentes, les seules morts qui lui soient réservées. En réalité, la mort est un maître sculpteur digne des meilleurs compagnons. Ne sommes nous pas tous comme Adam sortis tout droit de l'argile ? Nous, bloc de cette terre rouge originel dont le maître n'aura de cesse d'extraire avec une précision d
Pas si simple de quitter son costume d’occidentalo-Européen.

Pas si simple de quitter son costume d’occidentalo-Européen.

Aussi ouvert que l'on puisse s'autoriser à l'être, aussi motivé à vouloir rencontrer l'autre dans son ailleurs, je puis dire qu'il faut beaucoup d'efforts pour occulter son regard occidental sur un monde si différent que celui proposé par le Maroc. Ce pays est tellement contradictoire dans son ensemble qu'aujourd'hui je ne peux toujours pas m
L'homme à la pioche. just a dream

L'homme à la pioche. just a dream

Cette nuit j'ai fait un rêve, just a dream, ce genre de rêve qui normalement vous réveille tant il tourne au cauchemar mais ....... j'ai aimé ce rêve. "Je voulais écrire des histoires, vous savez, ce genre d'histoire qui vous glace et fait frémir un pays, une région. Je voulais de la matière pour étoffer mes récits et j'avais dans l'idé
nature

nature

La solitude, tendre maîtresse de mes égarements géographiques , m'autorise , loin du vacarme ambiant, un huis clos salvateur avec tout mon moi. Quoi de plus jouissif que la musarde contemplative acclamée par toute une troupe d'athlètes aux troncs solides, merveilleux funambules sur les flancs d'une Lozère instinctive ? Dans l'étroite vallée
Besoin de lenteur

Besoin de lenteur

J'ai vu un gros balaise moulé dans un tee-shirt de fille, ses bras étaient plus gros que mes cuisses sa tête était toute petite plantée sur un buste court et volumineux. J'ai vu un gros chien accompagné d'un tout petit. J'ai vu des filles, jeunes, superbes, arrogantes dans leurs petites robes qui flottaient à la brise. Elle ne sont cupides q
BRIGITTE

BRIGITTE

Ce matin, assez tôt, j'ai rencontré une drôle de bonne femme dans un coin de porte, elle sautillait sur place en agitant les bras, les yeux fixant le ciel. Très élégante de surcroît mais sale et malodorante. L'élégance, même dans la rue ne se perd jamais tout à fait, s'oublie un peu sûrement mais toujours à l'affût d'une représentati