Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Daniel PAGES

Daniel PAGES

Educateur, paysan, skipper professionnel de voiliers, écrivain, j'aime faire partager ma passion de la mer et de l'écriture à tous

Ses blogs

Histoires à lire et à conter

Tout le monde aime la mer. L'eau tiède et le sable chaud, les vagues qui t'éclaboussent et parfois te roulent avant de t'emporter. L'écume qui reste sur ta peau et laisse éclater ses bulles. Mais pour moi, la mer c'est aussi un pont. Un chemin vers les étoiles lointaines qui se reflètent dans l'eau comme des diamants. Une masse bleue, ou verte, ou grise, grouillante de vie et de rêves. Les rêves des terriens qui n'ont jamais osé aller dessus. Les rêves des marins qui ne sont pas encore allés assez loin !
Daniel PAGES Daniel PAGES
Articles : 288
Depuis : 24/09/2008
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Le sable en voyage

Le sable en voyage

Même si les sorcières travaillent à enchaîner les grains de sable pour qu'ils s'agrippent aux rocs de l'île, l'océan en emporte beaucoup, grignotant la forêt, laissant à nu les racines des grands pins... Photo Daniel Pagés - 1er octobre 2022 Escale d'automne sur l'île d'Oléron
Sacrés pangolins !

Sacrés pangolins !

Afin d’expliquer des choses particulièrement étonnantes, les humains ont toujours raconté des histoires qu’ils avaient inventées. Ainsi dans mes « Histoires bleu marine » ai-je décrit comment la mer est devenue salée et comment le bernard-l’ermite, un petit crabe très ordinaire, a eu l’idée de coloniser des vieilles coquilles. Voi
Derrière l'horizon

Derrière l'horizon

Envie de peindre sur le ciel pour que tout le monde puisse voir le tableau. Envie de crier mes mots dans le vent pour que tout le monde puisse entendre mon histoire... Derrière l'horizon se cachent des rêves, des rêves à découvrir, des rêves à partager, nos rêves. (Photo Daniel Pagés, 1er janvier 2020)
Étranges histoires de loups

Étranges histoires de loups

Dans l’œil du loup, un univers... Un monde de neige et de forêts obscures. Un monde de lumière, de sang et de caresses tendres. Un monde de grands loups solitaires et de meutes où chacun chemine à sa place. Un monde de loups à la mâchoire sauvage qui cherchent des gorges palpitantes comme dans un cauchemar. Un monde de loups protecteurs. U
Écailles

Écailles

De vieilles coques en bois attendent le marin, en perdant leurs écailles comme un poisson au sec. Port du Croisic, 2 octobre 2020
Prix du livre insulaire Ouessant 2021

Prix du livre insulaire Ouessant 2021

Ouessant. 14 juillet 2021. "Le prix du livre insulaire 2021 est attribué à Daniel Pagés pour Les trois filles du Capitaine Imanol "😅 Surpris et heureux. Les enfants de l'école qui faisaient partie du jury ont adoré mon histoire. Ça me touche beaucoup. Je vais être obligé de terminer très vite l'épisode suivant...🤔 Merci à tous !❤
Vie intersticielle

Vie intersticielle

Il est des lieux où la Vie s'accroche dans tous les interstices, s'adapte aux vents, au sel, aux chaleurs de fournaise. Elle s'organise discrètement, capte chaque goutte d'eau, respire chaque brume. Retient chaque miette d'humus pour s'en faire un nid. Durer est à ce prix. L'être humain devrait se défaire de son arrogance et en prendre de la g
Les trois Filles du Capitaine Imanol - Les Prisonniers de Mohína

Les trois Filles du Capitaine Imanol - Les Prisonniers de Mohína

Trois filles solides qui aiment l'aventure. Des gars qui ont bien besoin de leur aide. Les pirates n'ont qu'à bien se tenir ! Daniel Pagés Les trois Filles du Capitaine Imanol - Les Prisonniers de Mohína, Illustrations Mariève Daumal, Max Lansdalls éditions, Collection « Terre d'ici, rêves d'ailleurs », 2020 12,5 x 18 cm, 158 pages, 7.90€
Lorsque je lis une histoire...

Lorsque je lis une histoire...

Lorsque je lis une histoire ou lorsque j’écoute quelqu’un lire une histoire, je ne reçois pas une série d’images figées que l‘auteur cachait dans sa tête et qu’il a dessinées avec des mots, je reçois une explosion de couleurs et de traits, de sentiments, d’émotions, de sens, un feu d’artifice de possibles qui peuvent m’emmen
La fille de la passerelle

La fille de la passerelle

J’avais un sale goût dans la bouche. La gueule de bois. Les relents d’un alcool de trop de rêves qui s’enfuyaient à tire d’ailes. Un avenir sans roses. Un monde sans visages et sans caresses administré par des loups au poil dur et aux dents meurtrières. Et le pire, à coup sûr, derrière l’horizon. Un coup de pied. La canette vide s