Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

corinnemerle.over-blog.com

corinnemerle.over-blog.com

Après des années occupées à communiquer pour des petites et une grande cause, à organiser des événements pour des responsables de collectivités locales et créer des fêtes citoyennes, le théâtre me revient entre les mains…

Ses blogs

CORINNE MERLE

CORINNE MERLE

Autrice, actrice, yogini Le blog d'une femme libre
corinnemerle.over-blog.com corinnemerle.over-blog.com
Articles : 91
Depuis : 10/11/2010
Categorie : Mode, Art & Design

Articles à découvrir

Et sentir votre absence 💘💘💘

Et sentir votre absence 💘💘💘

La lettre du dernier jour du mois #23 NOVEMBRE C’est en enlevant le masque que j’ai senti l’automne. J’ai reconnu cette odeur, une odeur chargée de bonheur : celle des feuilles, des champignons, de la mousse, de la forêt. Elle m’a réjoui et j’ai glané des feuilles de toutes les couleurs, une plume… J’ai gardé cela de l’enfanc
Collages de confinée

Collages de confinée

J'aime les découpages, les assemblages, les voyages de l'imaginaire. J'aime cet état suspendu et cette détente que procure ce travail. Oui, c'est un travail puisqu'il me travaille. Pendant l'enfermement obligatoire, les collages ont ouvert des fenêtres. Les voici. Le premier donc. Et les titres comme des mantras.... sortir du cadre / retrouver
Nous ne sommes pas rendues … ou la sale impression d’être cernées

Nous ne sommes pas rendues … ou la sale impression d’être cernées

J’avais pourtant le projet de rester au calme, en chômage technique, tranquille, mémère. Me reposer, recharger les batteries, faire le vide pour faire le plein. Je me suis tenue éloignée des débats, bien sagement rangée dans le Sud. Tout allait bien, je me gavais de tomates et d’olives, allongeais progressivement le temps des baignades,
Toi qui....💌💌💌

Toi qui....💌💌💌

La lettre du dernier jour du mois #24 DÉCEMBRE 2020 Ce dimanche j’ai décidé de ne pas sortir : le chauffage monté, la dose de cannelle dans mon thé augmentée, je me suis recouchée. Dehors le vent souffle, les volets claquent, des objets tombent des fenêtres. J’ai presque l’impression de vivre une tempête à bord d’un bateau. Le tan
La vie est un rêve…merci Virginia !

La vie est un rêve…merci Virginia !

La lettre du dernier jour du mois #17 MAI Je ne pensais pas déclencher un tel enthousiasme avec Colette Magny, et j’en suis ravie. Comme quoi je fais parfois des choses, les dessinant, les pesant, et j’espère avoir des retours, et il ne se passe rien… ou pas grand-chose… Et parfois un geste lancé avec une presqu’insouciance, et quelque
Grains de sable

Grains de sable

La lettre du dernier jour du mois #20 AOÛT Fin de la parenthèse estivale ! Finis les cigales, les pans bagnats et le rosé. Rangés les palmes et le maillot, je laisse le compost se débrouiller tout seul. Retour dans l’arène. Je retrouve Paris, ma ville choisie. J’ai une fringale de cinéma, de musée, de théâtre (sic), de yoga et de vous
Après la quarantaine 😷😈

Après la quarantaine 😷😈

J’espère que vous n’avez pas été touché.es par le virus, ni vous, ni vos proches. Moi non plus ! Nous avons fait le dos rond, bien sagement chez nous, avec de grandes diversités : ville/campagne, maison/appartement, en famille/seul(e), entouré.e de voisins/sans voisin.es. Nous ressortons de cette épreuve dans des états différents mais
Agile…oui mais jusqu’où ?

Agile…oui mais jusqu’où ?

Photo : Stéphanie Tétu La lettre du dernier jour du mois #22 OCTOBRE La question qui m’a vraiment occupée ce mois concerne l’agilité ! Et si l’agilité n’était que de l’hyper adaptabilité ? J’imagine que des spécialistes savent… De fil en aiguille, je me suis demandée jusqu’où j’allais pouvoir m’adapter avec agilité à
L’incertitude, notre nouveau point commun 🌋🌋🌋

L’incertitude, notre nouveau point commun 🌋🌋🌋

Du jour au lendemain le prévu s’écroule. Le futur est flou, incertain. De nouvelles contraintes nous sont imposées, elles nous tombent dessus. Pourquoi ? Parce que ! Ça ne se discute pas. Il nous faut vivre avec des gestes « barrières » et derrière nos masques… « Elle a bon dos, la science ! » : c’est le nom de l’entretien avec Pi