Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Michel C.

Michel C.

Vecteur d'une mémoire à la fois historique et singulière, ce blog a vocation à relayer notre engagements à travers nos différentes publications. Il fait une place de choix en particulier aux objets philatéliques lorsqu'ils s'inscrivent dans ce travail mémoriel.

Ses blogs

LA MEMOIRE EN MARCHE

Libre, fidèle et indépendante. Jetée au vent de l'espérance, contre l'oubli et pour demain...
Michel C. Michel C.
Articles : 4
Depuis : 16/12/2008
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Une mémoire philatélique des camps

Une mémoire philatélique des camps

Quatre années de collecte et d'écriture se sont concrétisées en avril 2014 par cette publication aux Éditions du Signe. Couvrant plus de 70 ans d'émission, ceci au niveau international, ce livre traite de la transmission de la mémoire de la Déportation à travers une centaine d'objets philatéliques consacrés aux lieux historiques et aux v
Terre ! N'efface pas leurs visages

Terre ! N'efface pas leurs visages

Rescapé du camp de concentration de Sachsenhausen, Albert Claverie s'est engagé à la fin des années 1970 dans une action de sensibilisation de la jeunesse, en lui soumettant son témoignage dans un fascicule intitulé 66213 , son numéro matricule. Perpétuant ainsi la mémoire de ses camarades, tous victimes de l'idéologie nazie, et attentif
Témoignages et récits

Témoignages et récits

16 mois de bagne, Buchenwald Dora du Frère Birin A chacun son dû de Gustave Leroy Anthologie des poèmes de Buchenwald d'André Verdet Le Cahier d'Alfred Kantor Calvaire de femmes de Constance Liégeois Cellule 114 de Charles Spitz C'était la nuit de Jean-Pascal Auvray et Anne Guellec Chemins de croix de Jean Moulinet Comment était-ce à Dachau
TRACES / SPUREN

TRACES / SPUREN

Au printemps 1945, alors que l'Armée rouge progresse vers Berlin, Himmler ordonne de chasser sur les routes près de 30 000 déportés du camp de concentration de Sachsenhausen. L'évacuation démarre dans la nuit du 20 au 21 avril 1945. Sans eau ni alimentation, déjà affaiblis par leur détention, des milliers de déportés meurent sur les chem