Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Sybille de Bollardière

Sybille de Bollardière

Auteur Le défaut des origines 2005 - Ramsay - Prix Lafayette Une femme d'argile 2011- L'Editeur Les mauvais sentiments 2016 - La Passagère L'amour en zone inondable 2018 - La Passagère Ateliers et stages d'écriture - Edition - Coaching autre site www.lapassagere-edition.com

Ses blogs

Blog de La Passagère

Blog des ateliers et stages d'écriture, atelier d'écriture en ligne https://www.atelierlapassagere.com/
Sybille de Bollardière Sybille de Bollardière
Articles : 344
Depuis : 01/09/2016
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Voie d'accès

Blog de Sybille de Bollardière
Sybille de Bollardière Sybille de Bollardière
Articles : 607
Depuis : 23/10/2008
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Carte postale

Carte postale

Syracuse, Marina Vittorio Emmanuelle II Un foulard noué sur la tête, un sac à dos avachi, une bouteille de vin rouge et un verre à pied posés sur un cube de pierre, l'homme à l'allure baroudeuse, peut-être un marin solitaire, et deux chiens. Une longe reliait ses deux chiens. L'un jeune, l'autre plus âgé allaient à leur gré, à l'amble s
L'amour des hommes

L'amour des hommes

La photo : Jean sur la plage de notre enfance dans les années 60 L'amour des hommes (déjà publié sur le blog en mars 2015) Ils marchent côte à côte sur une plage qui n’en finit pas de jaunir dans les albums. La mer est basse, ils descendent vers l’eau d’un même pas lent pour surveiller les enfants pendant les heures de bain. Elle tien
Agenda des ateliers automne 2021

Agenda des ateliers automne 2021

Prochains ateliers à la Médiathèque de Mortagne au Perche Vendredi 17 septembre de 14h à 16 heures* vendredi 15 octobre de 14h à 16 heures* vendredi 12 novembre de 14h à 16 heures* vendredi 10 décembre de 14h à 16 heures* Accès de la Médiathèque et à l'atelier réservé aux personnes munies d'un passe sanitaire Pour toute inscription ou
A l'ombre des chênes

A l'ombre des chênes

A l’ombre des deux chênes, je suis sous la tonnelle. Arbres séculaires, vous me protégez du regard, voir sans être vue, quel délice ! Tels des vieux sages, vous êtes en retrait du monde. L’ombre de vos branches déployées me rassure, je m’y love, je prends un bain de chêne. Une frontière de barbelés me sépare de vous, j’aimerais
J'aime la marranité

J'aime la marranité

Marranes par Rembrandt avec l'arrivée de soldats de l'inquisition Les territoires géographiques sont un plus par la richesse qu’ils portent en eux, l’histoire, les coutumes, les liens humains, tout ceci de façon généreuse à l’égard d’autrui qui ne sont pas «de là». Mais ils peuvent aussi être un frein à l’accueil de l’autre
Ton Montmartre

Ton Montmartre

Ton Montmartre est celui des années 70 et n’existe plus. Il est celui de ta mémoire vivifiante ou mortifère, selon tes errances et tes moments bénis de rencontres. Si tu revoyais la Place du Tertre maintenant, tu n’y reconnaîtrais plus rien de l’ambiance bon enfant de l’époque. Ce qui t’attirait en ce temps là, ce n’était pas le
Derniers jours à Sifnos

Derniers jours à Sifnos

Chrysopigi Vendredi 18 juin Chrysopigi Quand j'ai fini de me baigner, je ne peux pas résister- Oui, il y a toujours un moment ou la nage m’ennuie, quand il me semble que j’ai tout essayé. Certes l’eau est transparente, délicieuse, douce et j’ai même quelques repères, une pierre blanche dans l’eau pour ne jamais frôler cette anémon
La route

La route

Sur la vaste plaine, un ciel bas boursouflé de nuages et soudain, le miracle d'eau Sous l'écorchure du couchant, des lambeaux de mauve et de bleu Je me suis arrêtée dans l'écrin des roseaux pour un bain de lumière Et puis le ciel de décembre s'est ouvert, limpide, rempli d'absence J'ai repris ma route.
Livre à venir, extrait

Livre à venir, extrait

La peur, le premier mot qui me vient quand je repense à ce jour de juillet 2015. Anvers – Rotterdam, file de gauche sur l’autoroute de l’angoisse. Les pneus des camions à hauteur des yeux comme des broyeurs immobiles prêts à se déporter pour vous engloutir. On roule depuis des lustres, la malbouffe se balade dans nos tripes, deux sandwic