En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

isabelle corbo-zbinden

Ses blogs

Le blog d'Isabelle

Le blog d'Isabelle

Ce blog est un petit plus pour les amoureux de la langue française, pour ceux qui l'apprennent et veulent en savoir encore plus sur la littérature contemporaine et sur les films qui peuvent aider à faire des progrès en français. Vous trouverez aussi des exercices de grammaire, des chansons pour enfants....et tout ce que j'ai envie de partager avec vous !
isabelle corbo-zbinden isabelle corbo-zbinden
Articles : 78
Depuis : 17/02/2009

Articles à découvrir

Hélène Berr...à découvrir ou à redécouvrir

Hélène Berr...à découvrir ou à redécouvrir

Je vous propose une lecture passionnante qui s'inscrit dans le contexte historique de la rafle du Vél d'Hiv... Le "Journal" d'Hélène Berr Avril 1942, Hélène Berr débute l'écriture de son journal. Elle y décrit, avec une pudeur et une sensibilité extrêmes, son quotidien de jeune juive parisienne: cours à la Sorbonne, lectures et promenade

Le confident...d'Hélène Grémillon

Un bon livre à lire ? Le voilà... Camille vient de perdre sa mère. Parmi les lettres de condoléances, elle découvre un étrange courrier, non signé. Elle croit d'abord à une erreur mais les lettres continuent d'arriver, tissant le roman de deux amours impossibles, de quatre destins brisés. Peu à peu, Camille comprend qu'elle n'est pas étr
Journée de la Mémoire...2014

Journée de la Mémoire...2014

Exposition forte...émouvante...bouleversant e...pour ne pas oublier ....surtout pas ......et pour ressentir les émotions de dix jeunes milanais après un voyage à AUSCHWITZ.... Le tire de l'exposition est "STÜCK" , qui en allemand veut dire "morceau". Dans le langage nazi, ce mot signifait "prisonnier". Les prisonniers dans les camps n'étaient
Bonnes lectures....

Bonnes lectures....

Dans ce premier roman, Anne Icart nous raconte la saga d’un clan décliné au féminin. Nous découvrons cet univers de femmes, ELLES, au travers des cahiers de Blanche qui retracent sa vie familiale parsemée de combats, de chagrins, de joies, de luttes, de conquêtes, de réussites et d’échecs… Il est temps de tout dire parce qu’à parti
Bonnes lectures pour l'été...

Bonnes lectures pour l'été...

LES LITS EN DIAGONALE Ils sont frère et soeur, ils sont inséparables. Son grand frère, c’est son héros, qui veille sur ses nuits. Et puis un jour sa mère lui explique: que son grand frère a besoin de plus d’attention, de plus d’amour…Elle, elle n’est qu’une enfant, elle n ‘a pas remarqué les mots qui butent contre les lèvres,
La RAFLE

La RAFLE

Jo Weisman, rescapé de la rafle du Vél d'Hiv, nous parle de ce qu'il a vécu. Le film, la RAFLE, retrace son expérience personnelle... Bande-annonce du film: Mélanie Laurent, l'une des actrices, est l'invitée de Patrick Simonin et elle partage avec nous ses impressions et ses réflexions sur cette fabuleuse aventure qu'a été le tournage...
Bonnes lectures....

Bonnes lectures....

La Petite Fille de Monsieur Linh est un court roman de l'écrivain français Philippe Claudel, publié en 2005. C’est un vieil homme debout à l’arrière d’un bateau. Il serre dans ses bras une valise légère et un nouveau-né, plus léger encore que la valise. Le viel homme se nomme Monsieur Linh. Il est seul désormais à savoir qu’il s
Marguertite Duras, La passion suspendue

Marguertite Duras, La passion suspendue

Leopoldine Pallotta Della Torre nous parle de sa rencontre avec Marguerite Duras qui donna naissance à son livre: "Marguerite Duras, La passion suspendue" traduit de l'italien et annoté par René de Ceccatty aux éditions du Seuil.
Bonne lecture pour l'été: Tangente vers l'est .....

Bonne lecture pour l'été: Tangente vers l'est .....

«Ceux-là viennent de Moscou et ne savent pas où ils vont. Ils sont nombreux, plus d’une centaine, des gars jeunes, blancs, pâles même, hâves et tondus, les bras veineux le regard qui piétine, le torse encagé dans un marcel kaki, allongés sur les couchettes, laissant pendre leur ennui résigné dans le vide, plus de quarante heures qu’i

Agrégée et professeur de lettres modernes maintenant à la retraite, Annie Ernaux est née en 1940 à Yvetot, en Normandie où elle a passé son enfance et sa jeunesse. Elle est née dans un milieu social plutôt modeste : ses parents étaient d’abord ouvriers, ensuite petits commerçants. En 1984 elle a obtenu le prix Renaudot pour un de ses o