En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services, d'outils d'analyse et l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

lmvoyager

lmvoyager

Etudiants aimant voyager, nous voulons faire découvrir et partager nos voyages et nos bons plans.

Ses blogs

LM Voyager

LM Voyager

Récits de voyage, fictionnels ou poétiques : le voyage comme explorateur de la géographie et de l'histoire.
lmvoyager lmvoyager
Articles : 405
Depuis : 07/06/2010

Articles à découvrir

Le vieil homme et l'enfant

Le vieil homme et l'enfant

Ils ont trouvé à se garer à la sortie de Speluncatu. Plus loin, la route serpente et serpente encore vers d’autres villages. Un peu plus haut en altitude, un peu plus loin dans les terres et la montagne. Le centre du village n’est qu’à une cinquantaine de mètres. Derrière le parapet en pierre, ça descend presque à pic. Seuls les arbre
La réussite commerciale

La réussite commerciale

Sans nul doute, Jacques avait du succès dans ses affaires. L’homme arborait une mine réjouie du matin au soir, serrait les mains de ceux qui les lui tendaient, disait à quiconque venait à sa rencontre un mot plaisant, une petite attention, une phrase d’encouragement ou de réconfort. En un mot comme en cent, Jacques ne se souciait plus de s
Toute la morgue du monde

Toute la morgue du monde

J’étais parti traîner sur les bords de la Liffey. Il était encore tôt, quinze ou seize heures, mais il semble qu’il était trop tard pour trouver du travail. La veille, à l’aube, on m’avait embauché comme portefaix au marché. J’y avais cassé mon dos à coups de pommes de terre noircies et de choux verdâtres. Épuisé, j’avais d
Un pont à dorer

Un pont à dorer

Cette fois, c’en était trop. Un énergumène venait de le bousculer. L’affreux ne s’était pas excusé, ni ne s’était retourné, trop pressé sans doute de regagner sa boutique. La scène était courante. Tous ceux qui empruntaient le vieux pont étaient les victimes résignées de ces vendeurs et artisans qui, le temps leur étant compt
Les bonnes œuvres

Les bonnes œuvres

Pour sûr, certains ne manquaient pas d’air. On aurait pu même dire que d’aucuns avaient le goût de la provocation. A bien y réfléchir, c’était étonnant que ceux qui avaient quitté le pays eussent le culot d’y revenir en une pareille occasion, sans rougir ni baisser les yeux. Non, ils étaient là et bien là, une petite délégation
Les fers aux pieds

Les fers aux pieds

L’homme à la barbe fournie n’avait pas encore eu l’heur de tomber. Devant une foule réunie pour l’occasion, il traînait ses pieds lourds, terriblement lourds car lestés de fer, et il gardait la tête baissée. En faisant cela, il évitait autant de regarder les visages de ceux qu’il quittait qu’il se plaçait déjà dans une positio
Le cardinal et les fillettes

Le cardinal et les fillettes

Les nervures du bois semblent s’être éclaircies d’un seul coup. On vient. A cette certitude, le cardinal sourit béatement. En réalité, on est déjà là et on attend que l’ancien électeur potentiel du pape se retourne. On veut lui annoncer une heureuse nouvelle, et on ne veut pas faire comme on fait avec la nourriture, c’est-à-dire l
In vino dignitas

In vino dignitas

Elle était l’innocence abattue. Son visage était devenu rapidement pâle et l’on n’y distinguait aucune trace de douleur. La mort l’avait prise par surprise, emportant cette jeune âme et celle des quatre autres tués du jour vers un monde supposé meilleur. Autour du corps de la jeune Cécile, plusieurs hommes et femmes se penchaient, se
Jalousie mal placée

Jalousie mal placée

Le père n’est pas riche et la mère n’a pas plus de biens. La journée, ils triment, vaillants misérables, pour le manger des enfants. La mère est aux champs, dos courbé, dos cassé, outils sans âge dans les mains. Des pommes de terre, des haricots, des carottes, des choux. Tout pousse dans cette terre voisine du Lot, mais tout se mérite.
Père contre fils

Père contre fils

La colère sourd en lui. C’est le grand jour. De toute la nuit, il n’a pas pu dormir. Son cœur semblait vouloir sortir de sa poitrine. Tous ses membres tremblaient d’une excitation jamais connue. Seule sa gorge, sèche comme le lit d’une rivière en plein été, lui rappelait la peur qui l’habitait. C’est le grand jour. La grande batai