Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Katie à l'ombre des mots songeurs

Katie à l'ombre des mots songeurs

Humaine lambda, je vis aux confins de la Lune, au pays des Oranges Bleues. J'aime les mots, les couleurs, les images, la chaleur du Partage. Ma Poésie de bris et de brocs se situe entre ratures et baZ'Art

Ses blogs

Katie, à l'Ombre des Mots Songeurs

Katie, à l'Ombre des Mots Songeurs

Poésie entre vie, couleurs et lumières, entre ratures et baz'Art
Katie à l'ombre des mots songeurs  Katie à l'ombre des mots songeurs
Articles : 665
Depuis : 13/06/2010

Articles à découvrir

Comme un soleil, l'insouciance

Comme un soleil, l'insouciance

Comme un soleil, l'insouciance Elle se gagne et se mérite dès lors que la volonté de vivre au naturel est là. Au naturel, ne veut pas dire bio ou un truc dans le genre de cette mode à la con qui parle sans savoir de quoi elle parle. Non. Au naturel, c'est ce bonheur tout simple qu'il faut s'appliquer à apprécier, à humer dans le moindre rec
La nuit endormie

La nuit endormie

La nuit endormie L'encre de la nuit bon an mal an portant son demi deuil en demi-lune au-dessus de nos têtes extasiées froisse dans son arc nos regards attendris... Aux prémices de l'heure noire des ''je t'aime'' en pagaille jetés dans le tourbillon des envies. Je t'aime ; je thème ; je t'haine... Le temps rétrécis perclus de sons virevolte
A la pointe de l'épais

A la pointe de l'épais

A la pointe de l'épais Au bout des pensées, saignées de plume épanchée dans un ad libitum débité en flots d'encre hâtive et ébréchée, les mauvaises humeurs, à leur habitude, mènent la parade adossées au mur des lamentations intestines particulières aux largesses d'un écho magnanime. Chamade de sang vibrant, sous le cuir du tambour u
Un point d'ailleurs

Un point d'ailleurs

Un point d'ailleurs Perdu entre l'entre-sol et le septième ciel, il y a ce coin de terre abandonné par le vent, où les murmures du silence vagissent à longueur d'âme dans une mélopée lancinante pour des oreilles non aguerries. Un coin de terre fagoté d'évanescence, où tout glisse et tout échappe aux moulinets de bras désespérés. Même
Bienvenue à l'ombre de mes mots

Bienvenue à l'ombre de mes mots

« Ce qui me fait vous écrire est une chose infime comme le demi-sourire d'un ange. » Humaine lambda j'aime les mots comme ils viennent, les couleurs, les images, la bonne bouffe, la musique et la chaleur du partage. Alors j'ai créé mon propre pays. Ses racines sont aux couleurs de ma poésie, entre les bruits de la vie, ses senteurs et ses l
Le soleil a rendez-vous avec la lune

Le soleil a rendez-vous avec la lune

Le soleil a rendez-vous avec la lune Dessine-moi la nuit, dit la bouche aux mots suspendue... Drôles de bâtons qui vont, viennent puis se défont, cherchant une cohérence qui n'existe pas dans la valse lente et appliquée d'un poignet délié mordant en coin le bout de sa langue. Drôles de sons exaltés dansant dans la tête derrière des yeux
Moelleux choco coco framboise

Moelleux choco coco framboise

Quoi de meilleur, pour un petit goûter à l'ombre sur la terrasse, que de tester sans attendre un des six petits moelleux au chocolat et noix de coco tout juste sortis du four, accompagné de framboises fraîches ? Miam !... Ma recette pour 6 petits moelleux individuels : Dans un saladier, faire fondre 80 g de chocolat noir avec 80 g de beurre au
Un rêve par-dessus l'épaule

Un rêve par-dessus l'épaule

Un rêve p ar-dessus l'épaule Négligemment jeté d'un revers de mémoire leste, pend dans mon dos le poids du secret. Comme si le geste nonchalant suffisait pour absorber le cruel de la désolation. Le plus étrange, c'est que cela paraît fonctionner à merveille. Nulle désagréable réminiscence ne vient troubler la quiétude apparente des jou
Frime fanfreluche

Frime fanfreluche

Frime fanfreluche Marie jongle avec les sons la rime elle s'en fout seul importe de bercer l'oreille troublantes images en fond Lina, elle, aime les histoires les bouts plus précisément bouts de phrases ou bouts de rien bouts à guérir sa mémoire Les deux font l'une et miroir pour dissoudre le néant géant rempli d'horreur et de vide à l'heur
IRL safranée

IRL safranée

IRL safranée Je parle le multi-langue en douce pour flouer le vent, pour ne pas émouvoir les ombres fatales... Pacotille obsolète lourde à porter une larme de miel gorgée de rosée sur la terre aride et pourfendue ce matin encore s'est noyée Pour édulcorer le cru de la vie buvard infâme vrillant mon âme l'extinction de mes heures aux aguet