Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Katie à l'ombre des mots songeurs

Katie à l'ombre des mots songeurs

Humaine lambda, je vis aux confins de la Lune, au pays des Oranges Bleues. J'aime les mots, les couleurs, les images, la chaleur du Partage. Ma Poésie de bris et de brocs se situe entre ratures et baZ'Art

Ses blogs

Katie, à l'ombre des mots songeurs

Katie, à l'ombre des mots songeurs

Poésie entre vie, couleurs et lumières, entre ratures et baz'Art
Katie à l'ombre des mots songeurs  Katie à l'ombre des mots songeurs
Articles : 634
Depuis : 13/06/2010

Articles à découvrir

À l'heure des geais bleus

À l'heure des geais bleus

À l'heure des geais bleus À l'heure des geais bleus À l' heure des merles noirs et des geais bleus de son manteau de plumes vertes le soleil né à l'Est éblouit d'or mes yeux Pendue pieds joints liés sur le plancher mes rêves éphémères vite épinglés aux quatre coins du vaste univers j'ai laissé mon lit vide et défait Divine Pachamama
Bienvenue à l'ombre de mes mots

Bienvenue à l'ombre de mes mots

« Ce qui me fait vous écrire est une chose infime comme le demi-sourire d'un ange. » Humaine lambda j'aime les mots comme ils viennent, les couleurs, les images, la bonne bouffe, la musique et la chaleur du partage. Alors j'ai créé mon propre pays. Ses racines sont aux couleurs de ma poésie, entre les bruits de la vie, ses senteurs et ses l
Je chante ''Can't Help Falling in Love''

Je chante ''Can't Help Falling in Love''

L'artiste a 4 ans et demi. Elle aime le découpage et semble avoir une prédisposition pour la peinture aborigène. On peut constater son goût pour les couleurs et leur agencement dans l'espace. Merci Alice ! - et pendant ce temps, moi je chante : Falling in love -
Confidences d'une confinée

Confidences d'une confinée

Confidences d'une confinée Quel genre de confinée suis-je ? Sortie des jeux de mots à la con, je dirais que je suis une confinée prise aux tripes. La valse de mes intestins détraqués ces derniers jours est là pour me rappeler mon point sensible : l'après-digestion. A l'annonce de l'état de guerre déclarée par le virus-hécatombe, mon ins
Je ne rêve plus

Je ne rêve plus

Je ne rêve plus Pétale épique et tendre ma mémoire longue langue allant crescendo swing dingue sur mon grimoire Au farniente bluffant de la nuit l'indolence à tire d'elle fêlés de bleu mes rêves s'enfuient Je ne lis plus, ni j'écris, ni je vis, ni je pense... Livide je vais l'âme sans tain ruisselant dans le blanc de l'oubli
Au creux des mots

Au creux des mots

Au creux des mots On écrit pour aller les uns vers les autres. Et moi j'ai souvent mal à l'écriture. Mal aux mots qui se sont mis à consigner dans un geste banal, et qui m'entraînent si souvent dans leur défaite. Mal à ajuster leurs interstices pour faire battre les cœurs du monde à l'unisson d'un moi épidermique. Par peur que les mots d
Multiflore

Multiflore

En ce moment, les mots peinent à sortir. Et alors qu'avec le confinement obligatoire plus rien ne m'oblige à bouger, même plus ce petit sentiment de culpabilité qui me taraudait parfois quand je rêvassais à longueur de journée devant mon écran, maintenant il faut que je sois toujours en mouvements... ce qui n'aide pas vraiment pour trouver
Sauter de l'iris à l'écureuil quand un trop plein de temps libre guette

Sauter de l'iris à l'écureuil quand un trop plein de temps libre guette

- Une jolie et fière jonquille a servi de repas. Mais à qui ? Le mystère rôde... - - Un mariage réussi entre l'azur, le soleil et le vert et rouge des fleurs... - - mais où va l'écureuil tête en bas sur le tronc de l'érable ? - - tant que la ferme livre son lait frais, et les poules leurs œufs, voici le flan fait maison - - bah, voilà o
Fauve est la nuit

Fauve est la nuit

Fauve est la nuit Feulements et ronrons pris au piège j'ai tranché au plus près du verbe sur le fil de ma langue étouffée par goût du sang et peur du vide A l'heure où s'écorche l'espoir bercé au halo hagard de la nuit triste sur le chemin de mes étoiles file libre le vent Déchirures en contrepoints au ras des regards ébréchés des len