Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

JP Favard

JP Favard

Nouvelliste et romancier, chroniqueur et préfacier, directeur de collection aux éditions La Clef d'Argent.

Ses blogs

Le Monde de Mateo

Le Monde de Mateo

Le blog de Jean-Pierre Favard, romancier et nouvelliste, chroniqueur et préfacier, directeur de collection aux éditions La Clef d'Argent.
JP Favard JP Favard
Articles : 357
Depuis : 02/05/2005

Articles à découvrir

De Vermis Circulis, Hugues Canetti.

De Vermis Circulis, Hugues Canetti.

C'est à un bien curieux voyage que nous convie La Clef d'Argent – éditeur que l'on ne présente plus (moi en tout cas). Car voici un de ces OLNI (Ouvrage Littéraire Non Identifié, est-il encore besoin de le préciser ?) comme en raffolent les plus exigeants, les plus audacieux, les moins conformistes des lecteurs et dont s'est fait une spéci
Malheur aux gagnants, seules les femmes sont éternelles.

Malheur aux gagnants, seules les femmes sont éternelles.

Double chronique pour un seul et même thème. Le centenaire des célébrations de "la grande guerre" (comme si une guerre pouvait être "grande", mais passons...) s'achèvera l'année prochaine. De nombreux films, documentaires et expositions sont d'ores et déjà revenus sur ces quatre années terribles. Je n'y reviendrais donc pas moi-même (et
Mes nuits apaches, Olivier Martinelli.

Mes nuits apaches, Olivier Martinelli.

Olivier, Tu permets que je t'appelle Olivier ou tu préfères Jonas ? Nous nous sommes croisés quoi, deux fois, lors de salons (toujours à Besançon). Je t'avais pris un de tes bouquins. Le côté rock, je ne peux pas résister. Donc celui-là, je ne pouvais pas le laisser passer (c'est plus fort que moi, à tous les coups je marche, ça doit s'e
De la Vigne aux platines, Fabien Korbendau et Christophe Mariat.

De la Vigne aux platines, Fabien Korbendau et Christophe Mariat.

Magie d'internet. Je ne sais plus dans quel sens ça s'est passé, qui a contacté l'autre en premier, toujours est-il que quelques messages plus tard et un échange de bons procédés enclenché, je me suis retrouvé avec, entre les mains, un exemplaire de ce recueil (anthologie ?) bien particulier et pour le moins original. "De la vigne aux plati
Chéloïdes, Vernon et simples d'esprit.

Chéloïdes, Vernon et simples d'esprit.

Après les doubles chroniques, voici venu le temps des triples (mais où s'arrêtera-t-il ?). Triple car, malgré les apparences, les ouvrages dont je vais vous parler ont une certaine familiarité entre eux (quelques traits communs dirons-nous). Tout d'abord, ce sont des œuvres de femmes. Rien de bien extraordinaire me direz-vous et vous aurez ra
Dimension western, Rivière Blanche.

Dimension western, Rivière Blanche.

Excellente surprise que cette anthologie ! J'ai beau chercher, je ne trouve rien à redire (excepté deux-trois répétitions malheureuses, une confusion plus amusante que réellement gênante ("tronquer" en lieu et place de "trinquer") et un problème d'impression sur une des nouvelles amenant la juxtaposition de certains caractères (qui ne gâch
Danse macabre, Frédéric Czilinder.

Danse macabre, Frédéric Czilinder.

L'an passé, j'ai chroniqué "Wake the dead" du même Frédéric Czilinder sous l'impulsion d'un vrai coup de cœur pour ce roman. Un plaisir régressif, comme on dit et comme on l'apprécie (et sans que ce soit nullement péjoratif dans ma bouche). Teen movie littéraire qui (re)visite les clichés du genre et s'en amuse. Aussi, quand j'ai appris
Wake the dead in the dirty sexy valley.

Wake the dead in the dirty sexy valley.

Double plaisir régressif avec comme sous-titre : parce qu'il faut bien se faire plaisir sans se prendre la tête (parfois). C'est après avoir lu plusieurs critiques enthousiastes à propos de ce livre que je me suis décidé à commander "Wake the dead" (comme quoi, les critiques peuvent s'avérer utiles et ne servent pas qu'à flatter l'égo sur
Révolution I, Le Coeur du Roi, Arnaud Delalande.

Révolution I, Le Coeur du Roi, Arnaud Delalande.

Viravolta, le retour ! Agent du roi, Vénitien expatrié, cheville ouvrière de l'indépendance américaine, Pietro Viravolta continue de parcourir son siècle à grandes enjambées. Et Arnaud Delalande, aux commandes du vaisseau, s'amuse comme un gamin (et nous avec). Il faut dire qu'il est pratique, son personnage ! Proche des puissants, agent de