Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Ricou Didou

Ricou Didou

Notre aventure au Maroc au jour le jour.
Tags associés : les debuts, les rencontres

Ses blogs

Le blog d'Eric et Didier

Notre aventure au Maroc, du départ de Paris à la création de notre maison d'hôtes à Marrakech.
Ricou Didou Ricou Didou
Articles : 28
Depuis : 17/02/2012
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

Titima, entre ombre et lumière

Titima, entre ombre et lumière

Vaporeuse, sa jupe longue vert émeraude prolonge un chemisier en voile au manche longue. Le foulard assorti, plaqué sur la tête grâce à d’invisibles aiguilles, dessine son visage oblongue. Elle le porte depuis ses sept ans, par mimétisme avec sa sœur. Dix ans plus tard, s’il lui donne parfois une allure stricte en faisant ressortir ses g
La défaite du mouton

La défaite du mouton

Dans les rues, de curieux étals se sont installés. Sous des tentes de fortune, composées de bambous et de tissus défraichis, de petits tas de foins s’alignent le sol. Sur un coté, des graines de blé ou d’orge attendent enfermées dans plastique transparent. A quelques mètres, on trouve des monticules de charbons. Une femme se penche, la
Dada Rajaa

Dada Rajaa

Sur la photo du CV, l’épaisse chevelure noire qui tombe en cascade sur les épaules donne à la jeune femme aux lèvres charnues des allures de vamp. Au téléphone, son rire franc la rend très vite sympathique. La personne qui se présente à nous quelques jours plus tard porte une djellaba noire et un foulard pistache cachant sa coiffure, mai
Marrakech by night

Marrakech by night

Il vient de pleuvoir sur Marrakech. La nuit tombe, mais la gadoue qui a emplit la rue du Moukef n’a pas interrompu l’agitation nocturne. Les scooters s’arrêtent pour invectiver le carrossa dont le mulet bloque la circulation. Les hommes qui se dirigent vers la mosquée pour l’avant-dernière prière se fraient avec difficulté un chemin en
2NIZ Lejeune, un vent de fraicheur au riad Houdou

2NIZ Lejeune, un vent de fraicheur au riad Houdou

En plein ramadan, au mois d’août 2012, les portes du riad Houdou s’ouvraient de nouveau aux hôtes. Pour l’occasion, l’artiste peintre Mohamed Najahi avait peint sur le mur de la terrasse une belle fresque immortalisant l’événement. Pour fêter cette belle année d’activité, nous nous devions de renouer avec un événement pictural.
Aziz, le Sahraoui

Aziz, le Sahraoui

"Tu veux que je fasse la petite main pour toi ?" Le sourire éclatant et innocent laisse entrevoir des dents à l’alignement irrégulier. Les longs cils papillonnent au-dessus du regard miel chocolat. Il attend les directives sans broncher et se départir de sa visible bonne humeur. Trois semaines auparavant, il nous avait promis de revenir à Ma
R'fissa, notre plat préféré au riad Houdou

R'fissa, notre plat préféré au riad Houdou

Le baromètre affichait 50°, lorsque j’ai demandé à Rajaa si elle pouvait cuisiner un R’fissa. Elle a éclaté de rire : « Tu connais R’fissa ? » Je n’avais aucune idée de ce qu’était cette recette, mais notre amie Cathy, qui nous en avait parlée et l’avais déjà goûtée, en avait un très bon souvenir. « Mais on prépare cel
Ah, la cuisine de Rajaa…

Ah, la cuisine de Rajaa…

Une hôte un peu fantasque ne cessait de parler avec emphase de la cuisine de Rajaa qu’elle n’avait pourtant jamais goûtée. Elle descendait de sa chambre dans ses petites robes en soie sauvage qui accentuait sa petite taille et ses rondeurs, passait devant la cuisine, s’arrêtait en humant les odeurs de cumin et de cannelle que dégageait l
Le don des femmes

Le don des femmes

Lors de sa première visite elle avait adoré Marrakech, pourtant la jeune femme était repartie frustrée. Son séjour dans un riad qui n’avait de maison d’hôtes que le titre lui avait laissé un goût de manque, celui d’avoir raté sa rencontre avec le pays, déçue par l’insistante harangue commerciale, insatisfaite par l’absence de r
Et si Rania signifiait « rayon de soleil » ?

Et si Rania signifiait « rayon de soleil » ?

Elle était partie près de deux ans, aujourd’hui elle nous est revenue. Restée une semaine avant même que le riad Houdou rouvre ses portes, Rania nous avait quittés trop vite. Un après-midi, elle ne s’était pas présentée au riad. A sa place, sa mère avait frappé à la porte pour nous annoncer que son petit-fils pleurait trop l’absen