Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Régine Fernandez

Ses blogs

La Page de Reginelle

La Page de Reginelle

Ce blog est une invitation à partager mon goût pour l'écriture, à feuilleter les pages de mes romans, à partager mon imaginaire. Des mots pour dire des sentiments, des pages pour rêver un peu.
Régine Fernandez Régine Fernandez
Articles : 150
Depuis : 13/05/2006

Articles à découvrir

"Ritorno a vivere"

Revenir aux heures douces, A ces nuits silence hantées de rêves tendres Au cœur d'une solitude paisible et rassurante Remonter le temps, Bien avant les pleurs Bien avant la peur Gommer d'une mémoire Tout le laid, et le gris Ne garder que le beau Contempler de nouveau, sans cesse, Ces horizons inconnus Pour moi seule tracés M'envoler sur des no

Falaises - chapitre 04

Jamais Claire n’avait envisagé qu'il lui serait si difficile de persuader Rose de la suivre. Elle s'évertuait depuis une longue et patiente demi heure à démontrer que, du fait d'une tâche - très importante ! - à remplir au bout de leur séjour, chacun, à Ouessant, devait - absolument ! - ignorer pour qui elle travaillait. Si elle se faisa
que vous offre ce blog ?

que vous offre ce blog ?

Romans, nouvelles, poèmes, billets d'humeur en ligne : ROMAN edité Des êtres particuliers : Les chapitres 01, 18 et 21, en extraits. Des êtres particuliers… racontent l'histoire de Catherine et de Roland. Pas seulement la leur. Il y a aussi Denise et Vincent, deux enfants "sauvages" que la vie a malmenés, perdus dans un monde de "grands". Il

Femme... puis plus rien...

Elle voudrait lui parler Et ne sait que rugir Elle voudrait le toucher Et ne fait que le fuir Vivre de ses rires Vivre encore Elle est neige sur feu Et fond sur sa peau Au premier corps à corps Elle est braise au vent Et s'enflamme d'un souffle Aux ardeurs du désir Mourir pour un soupir Mourir déjà Les mains inanimées Qui leur rendra leurs ges

la bréhaigne

L'éveil. Aux premières lueurs qui s'insinuent aux fentes des volets. Aux tendres coups de patte sur le front, les joues, du chat roux qui miaule d'impatience. Exigence féline à laquelle le corps lâchement cède. Premier café, première cigarette, premier coup d'œil au-dehors. Histoire de prendre la température du jour, un aperçu sur sa cou

L'oiseau blessé...

Les larmes de mes nuits sont griffes de métal Aux croisées bien closes où s'acharne le vent Et m'enlise la peur dans un vide létal Quand s'endeuillent les cieux au glas de l'océan Maintes vagues brisées expirent aux dunes En longs cordons de mousse aux éclats de diamant L'oiseau s'est pris, là bas, dans des cordes de lune Et épuise ses ail

Falaises - chapitre 01

C laire se tenait, raide et immobile, très près du bord de la falaise qui domine la baie de Cassis. Une zone bien assez escarpée et friable pour inquiéter François, qui, désorienté par une froideur et un détachement inhabituels chez sa jeune amie, n’osait esquisser un geste pour l’en éloigner. - E t maintenant, que vas-tu faire ? Se ri

Je bois...

Je bois Je bois à ta bouche Et je m’enivre Je te touche Te sens Me brûle J’attends Tes mains J’aspire Ton souffle Je te suis Te prends Me donne Tu as peur Et tu as raison d’avoir peur ! Pourquoi donc viens‑tu à chaque fois que je t’appelle ? Pourquoi ? Pourquoi m’obéis‑tu ? Il te serait facile de refuser… de ne pas céder à c

Falaises - chapitre 03

Ce fut avec soulagement que Claire retrouva son nid sous les toits. Il était très tard et elle n’avait pas même achevé de défaire ses valises. Mais il sera bien assez tôt pour cela demain ! Une seule priorité dans l'immédiat : récupérer Moustache. Quant à prendre la route... elle verra bien ! Confortablement installée dans un fauteuil

Falaises - chapitre 02

Claire avait rendez-vous à dix-sept heures. Dans quelques minutes elle sera fixée sur sa prochaine destination. Une autre mission, si vite ! Elle avait espéré disposer d'un peu de temps devant elle. Elle venait à peine de boucler le dossier sur la succursale de Nancy. Il lui aurait été agréable de reprendre souffle avant de filer vers aille