En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

taotesqui.over-blog.com

taotesqui.over-blog.com

C'est dans la profondeur du quotidien que l'on découvre l'extraordinaire c'est en partant de cette citation que je vous propose de m'accompagner sur un chemin...

Ses blogs

Le blog de Christian DORSAN

Le blog de Christian DORSAN

taotesqui.over-blog.com
taotesqui.over-blog.com taotesqui.over-blog.com
Articles : 470
Depuis : 29/11/2010
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

En attendant Noël : Seule la terre, histoire d'un hadicapé affectif

En attendant Noël : Seule la terre, histoire d'un hadicapé affectif

Oubliez la verdoyante campagne anglaise des séries policières du dimanche soir, ici, dans "Seule la terre", rien ne pousse à part des cailloux. Et c'est peut-être pour cela que le cœurs de ses habitants sont secs. "Seule la terre" raconte l'histoire d'un handicapé du cœur : un jeune vit avec sa grand-mère et son père handicapé à la suite
Le curieux destin du hasard

Le curieux destin du hasard

On donne de l'importance au destin pour une seule raison : donner du sens au hasard ! Ce qui m'arrive doit être exceptionnel, cela doit s'inscrire dans un grand et vaste plan que l'Univers a concocté pour moi. Si je me contente de ce qui est, mon univers reste dans le froid des équations de probabilité. Car le hasard , ce n'est que ça : un vas
Marvin  : l'histoire d'un mauvais départ

Marvin : l'histoire d'un mauvais départ

« C’est l’histoire d’un mauvais départ », c’est Marvin qui le dit dans le film, une histoire qui commence mal et qui se transforme parce que la vie n’est pas peuplée uniquement de salaud ; il y a aussi des gens bien qui tendent la main au bon moment. Marvin, c’est l’histoire d’une résilience, d’un sauvetage d’un enfant qui

Entre voisins...

La retraite c'est pas le pied. J'avais l'habitude de me lever tôt, partir sur les chantiers, engueuler mes bonhommes. Mais là depuis une semaine, je m'ennuie. Ma femme a l'habitude de la maison, mais moi non. Elle me l'avait répété plusieurs fois : trouver une activité pour ne pas tourner en rond. Mais bon, je ne suis pas très associatif...
En attendant Noël

En attendant Noël

Les âges de la vie, les lieux d’habitations, les amis, tous ces événements du quotidien se rangent en saisons. Par exemple si je dois me souvenir de ma vie à Montpellier, ce sera uniquement l’été qui me reviendra en tête. Certains amis, même si notre amitiés continuent au-delà des années, seront associés à ma scolarité, figés à
Les écrivains journalistes : les témoins gênant de notre époque

Les écrivains journalistes : les témoins gênant de notre époque

Le journaliste est un témoin gênant : il nous relate les faits dans sa nudité pour nous transformer en voyeur. Il n'y a rien de plus inavouable que cette fascination honteuse pour la lecture des chats écrasés. Mais certains journalistes bravent l'objectivité pour nous en donner plus : écrire sur des faits divers pour nous en donner les clés
Jour de colère

Jour de colère

Ce lit est trop grand et la place trop petite. Qu'est-ce tu croyais ? Qu'on allait t'offrir une place confortable ? T'as décidé de partir, mais t'as pas choisi la première classe. On se disait depuis des années qu'un jour ça finirait bien par arriver, qu'à force de crier au loup, tous ces trucs qu'on se dit à chaque tentative pour conjurer l
2018 : les carottes sont cuites... et c'est peut-être tant mieux

2018 : les carottes sont cuites... et c'est peut-être tant mieux

Le futur prophétisé chaotique n'est plus un mythe, c'est devenu aujourd'hui : réchauffement climatique, montée du populisme et perte totale de mes cheveux, ce n'est plus un cauchemar, ce n'est plus demain, c'est notre réalité. Mais ce constat cache une autre réalité plus heureuse qui est celle de l'heure de ce choix crucial : de qui voulons
Sur le boulevard, jeudi matin

Sur le boulevard, jeudi matin

Sur le boulevard et sous la pluie jeudi matin, une jeune fille abritée sous un parapluie transparent , smartphone éteint dans la main, m’interpelle sans frome de politesse : - En fait, j’ai plus de batterie et j’sais pas où j’suis. Du coup de cherche la ligne de tram. - La ligne de tram est juste en bas du boulevard. Tournez la tête et