Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
David Leterme dit Le Wed

David Leterme dit Le Wed

Apprenti écrivain, passionné de littérature, de philosophie, de poésie et de musique.

Ses blogs

Chroniques d'un lambda écrivant.

Chroniques d'un lambda écrivant.

Chroniques du quotidien d'un lambda écrivant.
 David Leterme dit Le Wed David Leterme dit Le Wed
Articles : 240
Depuis : 09/01/2009

Articles à découvrir

Chronique happy birthday

Ça faisait un sacré bail , mine de rien, que je ne m’étais point plié à l’exercice de la chronique. La faute à ce roman que je suis en train de bidouiller, présentement, et qui, comme d’hab’, aurait la fougueuse tendance à transformer ma pomme d’écrivant en monomaniaque absolu. Ce ne sont pourtant pas les sujets à croquer qui ma

Chronique couches

Je pense l’avoir dé jà claironné, rugi et bafouillé moult fois, à toutes les sauces stylistiques que mon humble tête de pioche d’écrivant est e n mesure de pondre , certes. Pas de quoi m’empêcher , pour autant , d’en remettre une couche ; vous connaissez la bête . Jamais avare en radotages copieusement épicés, concernant mon dés

Chronique noyer

— « Ah bah merde, tiens, ça y est : il est mort, lui… » Ça, c’était la phrase récurrente de mon papa à moi, c haque année, au mois d’avril, quand il en venait à se pencher sur le noyer de « La Mare » – notre p’tite cabane dans la prairie à nous , lorsque nous étions encore banlie usards. Ça ne ratait jamais ! À voir tous

Chronique de compagnie

D’aussi loin que je me souvienne, je n’ai jamais été une flèche dans quoique ce soit de tangible, c’est un fait. Toujours eu à souffrir d’une comprenette lente et récalcitrante à toute forme de logique supposée élémentaire. Pas plus con qu’un autre pour autant, je vous rassure, juste plus lambin, plus gourd , moins averti aux cho

Chronique fake

La mode serait donc à la fake news , tendance grossière et complot iste. Ça fleurirait de partout, à ce qu’on dit, comme des p’tits pains enfarinés aux pesticides , par des usiniers vaguement aromatisés au statut de boulangers. Un fléau de taille qui, telle la peste, envahirait la toile, en se faisant un malin plaisir de falsifi er la v

Chronique abonnée

Il n’aura échappé à p ersonne que, ces derniers jours, la presse régi onale de mon Cap aux merveilles se plait à causer de mon p’tit dernier : « Urban fight ! » , et j ’en suis très content. Faut dire que, depuis que j’officie en tant qu’édité de quartier, j’ai la chance d’avoir, p our chaque sortie de roman, deux journalist

Chronique Belon

J’ai toujours été fasciné par les paysages. Avec, il est vrai, une préférence indécrottable pour ceux que la main humaine n’a pas encore pris le temps de trop dénaturer, à grands coups de tractopelles et autres bétonnières à l’arrogance crasse dont on fait les mégapoles. Toujours été enclin à me poser là où les arbres, les oi

Semis de chronique

Loin de moi l’idée de nie r le fait que , le fil actuel de m es exquises occupations journalières , est bel et bien parti, à la base, d’un acte purement répréhensible, aux yeux de la loi. J’vous ferais même dire que j’en suis presque fier. Quand la loi est conne comme un pied de gouvernant hors-sol, incohérente et hautement dévastat

Chronique commode

Voilà-t-y pas que je viens tout juste de découvri r, à mon grand désarrois de quinqua , que j’avais des goûts de luxe. Si si, c’est possible. Et je dois bien vous avouer que ce constat -là, a l’inélégante propension à me désobliger un tantinet le caquet… Bah oui, et pour cause : ç a fait quand même plusieurs décennies que je ne

Brevet de chronique

Une chose est sûre, c’est qu’on ne pourra jamais nier le fait qu’il est un domaine qui, malgré le bousin Covidic de mes genoux actuel, se porte à merveille – outre la progression exponentiell e de la fortune de nos chers patrons pingouins du CAC 40, j’ente nds… J'ai nommé la connerie humaine. Si, si, c’est possible. Même que je v