Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

juliette boutillier

juliette boutillier

Ses blogs

la commode brinquebalante de Juliette

la commode brinquebalante de Juliette

Commode brinquebalante où les tiroirs s'ouvrent sur des petits bouts de rien mélangés à de "grandes choses". Un cabinet de curiosité, de partage et d'archivage où s'exposent des objets du quotidien, du ressenti, des vidéos, des paysages sonores ou spectaculaires ... Un carnet de bord un peu "fatraque" où se côtoient les pages arrachées au magazine "Elle" et les extraits d'Eugène Savitzkaya... Un fourre-tout culinaire où se mélange allègrement l'acidulé de l'intime à l'acidité de l'universel ..
juliette boutillier juliette boutillier
Articles : 100
Depuis : 16/07/2009
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

Sexy street art

Sexy street art

Une sorte d'art brut s'empare des panneaux urbains parisiens : L'homme a le zizi retourné et la tête qui va avec, alors que la petite fille s'en va caracolant en dessous d'un cow-boy chevauchant un poisson géant. Et tout va bien, l'air de rien.
Ecrire la lumière

Ecrire la lumière

Des routes et des chambres d'hôtel. Clef numéro seize. tapisserie fleurie. Photo, de la fenêtre de notre chambre. Vue sur les toits rouges. D'ici, les montagnes ressemblent à de gros chat gris. On marque notre territoire : lit défait, matelas par terre. Pluie. On s'aime plus lentement que la pluie. Louise Warren (Ecrire la lumière).
Nous nous sommes enquis d'une jeune vierge

Nous nous sommes enquis d'une jeune vierge

Nous nous sommes enquis, selon votre désir, Madame Rachilde, d'une jeune vierge apte à servir, nourrir et lessiver l’invité. Mademoiselle Chevillard est parti « en place ». Mademoiselle Blandine de Blanc Bedon nous semble faire l'affaire. Fille d'un éclusier supérieur, etc. Quant au cas de conscience de la capture du bien d'autrui, il semb
Découvrir les vides, les trous et le courage de les dire

Découvrir les vides, les trous et le courage de les dire

Pendant des années, j'ai eu une vie sociale et la facilité avec laquelle je rencontrais les gens ou je leur parlais se reflétait dans mes livres. Jusqu'à ce que je connaisse un homme, et peu à peu, toute cette mondanité a disparu. C'était un amour violent, très érotique, plus fort que moi, pour la première fois. J'ai même eu envie de me
entre le passé et l'avenir

entre le passé et l'avenir

Ce matin, coller des mots d'un magazine pris dans le métro, sur une photographie d'Anne-Marie Loop durant les répétitions des Bag ladies...